LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

RÉSUMÉ :

Shang-Chi va devoir affronter un passé qu’il pensait avoir laissé derrière lui lorsqu’il est pris dans la toile de la mystérieuse organisation des dix anneaux.

MON AVIS :

Je suis toujours aussi émue de pouvoir voir un Marvel au cinéma…que ça m’avait manqué…#traumatiseeparlafermeturedescinémas

Pour rappel, nous sommes dans la phase 4 du MCU, phase complétement désorganisée à cause du COVID…il est donc sorti entre Black Widow et Eternals. Pour ceux qui se posent la question, on peut aisément le voir sans connaitre l’histoire du MCU, il y a une référence à Iron Man et une autre à Dr Strange,mais qui ne gênent en rien la compréhension de l’histoire.Si vous avez des enfants assez jeunes, sachez que pas mal de dialogues dont en chinois donc sous titrés.

Shang chi, c’est un film d’introduction, une « origine story » comme je les adore, un parcours initiatique d’un homme tiraillé entre sa famille, ses aspirations, et ses valeurs. Assez classique comme scénario, car oui le scénario est assez commun, sans grandes surprises, vous n’allez pas être bluffer par un retournement de situation improbable. Il y a aussi quelques facilités scénaristiques.

Les personnages sont intéressants et brillamment interprétés.Le film se déroule sous un schéma de passé / présent afin de bien explorer cette histoire familiale hors du commun. Plus on en apprend sur les personnages, plus on les aime. Mention spécial pour le personnage de Katy. Un bon Marvel se reconnait à la hauteur de son « méchant » et surtout à sa complexité, sur ce plan là, je n’ai pas été déçu.

Ce qui va vous bluffez c’est l’esthétisme impeccable de ce film, la beauté et la chorégraphie des combats, les effets spéciaux spectaculaires et féériques.

Pour les joueurs de jeux vidéos, la dernière partie qui se passent dans le village natale de la mère de Shang Chi va vous rappeler un peu Zelda, Breath of the wild.

Pour info, il y a deux scènes post générique .

BREF…UNE BELLE INTRODUCTION POUR CE NOUVEAU PERSONNAGE, SHANG CHI A UNE VRAIE PLACE DANS CETTE NOUVELLE PHASE DU MCU PRES DE DR STRANGE ET DU RESTE DES AVENGERS.

RÉSUMÉ :

Fils d’un charpentier installé dans une petite ville de province, Julien Sorel rêve d’autres horizons. Tour à tour précepteur, séminariste et secrétaire, le jeune homme s’élève peu à peu dans la société et découvre l’ardeur de passions défendues. Parcouru d’élans contradictoires, il suit un itinéraire semé d’embûches, qui ne saurait le mener qu’au drame. En dotant son personnage ambitieux et rebelle d’une âme romanesque, Stendhal transforme un récit d’apprentissage en véritable tragédie moderne.

MON AVIS :

Sincèrement, sans le bac français de mon fils, je n’aurais pas lu ce livre…mais voilà, j’ai voulu le soutenir dans « cette épreuve » et l’aider si besoin, donc je me suis lancée dans cette lecture….et comment vous dire que ce fut long et laborieux…

Je n’ai rien aimé, ni le style, ni l’histoire, ni les personnages…je comprends mieux pourquoi j’ai vu mon fils lever les yeux au ciel cet été durant sa lecture.Je pensais qu’il grossissait un peu le trait, finalement j’ai été pire que lui…et encore plus critique…

J’ai trouvé Julien assez suffisant voir prétentieux, Mme de rénal une gourde sans cervelle, Mathilde j’en parle même pas…Ah ça il n’y a pas de quoi choquer les jeunes âmes…point de sexe et de passion dans ce livre, tellement sous entendu qu’elle en devient inexistante…des décisions qui n’ont ni queue ni tête …

Que l’on doive enseigner « les classiques » …admettons, (à noter que ma propre mère a passé son bac français avec ce livre )…lire un roman d’initiation…c’est évident pour le bac…mais pourquoi leur faire commencer l’année avec un pavé de 600 pages écrit en 1830 chiant comme la pluie ??? N’y a-t- il aucun roman dans ce style écrit plus récemment ? Plus contemporain qui parlerait plus à nos ados de 2021 ?

J’espère que le livre suivant sera plus stimulant pour mon ado et moi….

Mais si tu n’as pas le temps, ni l’envie de te farcir ce pavé, je te conseille les vidéos de Amélie, bac de Français, elles sont idéales pour les parents et également pour les étudiants pour se rappeler les grandes lignes…évidement après avoir lu le livre.

BREF…MON FILS PASSE SON BAC FRANÇAISET JE LUI AI PROMIS DE LIRE LES LIVRES AVEC LUI

RÉSUMÉ :

Puisant dans l’atmosphère envoûtante du Vieux Sud, Lisa Sandlin tisse un premier roman noir tendu, poétique, habité de personnages aussi complexes qu’émouvants. Une pépite récompensée par le Dashiell Hammett Prize et le Shamus Award, les plus hautes distinctions de la littérature suspense américaine.

Après quatorze ans passés derrière les barreaux pour avoir mis en pièces l’un de ses deux violeurs, Delpha Wade retrouve enfin le chemin de la liberté. Mais rien ni personne n’attend une ex-taularde, a fortiori en 1973, dans une petite ville du fin fond du Texas.
Le bureau du privé Tom Phelan, un Cajun débonnaire en reconversion professionnelle, est un point de chute inespéré pour Delpha. Avec sa discrétion et son sérieux, la jeune femme devient vite une secrétaire indispensable au détective néophyte.
Ensemble, ils parcourent le bayou pour traquer les fugueurs, les menteurs, les maris infidèles, réparer les âmes cabossées, soigner les laissés-pour-compte. Un duo de choc, détonnant et pourtant complémentaire.
Mais sous la carapace, un feu gronde en Delpha, le besoin dévorant de se venger de son second violeur qui court toujours. Un homme dont elle est convaincue qu’il est là, tout proche. Et qu’il la guette…

MON AVIS :

Les samaritains du bayou, porte bien son nom, Delpha et Phelan, un duo improbable qui aident leurs prochains à travers leurs enquêtes.

Des bouts de vies, des histoires, des familles qui s’enchainent au fil des pages, comme un témoignage de la vie des Bayous. Effectivement, le tout de façon assez poétique qui finalement en fait plus un roman de littérature noire plus qu’un thriller ou un policier.

On ne peut qu’être touché par l’histoire de Delpha, 14ans de prison pour la légitime défense…les années 70…; Sa reconstruction courageuse, dans un monde et une époque où rien ne s’y prête .

BREF…UN BEAU ROMAN NOIR

MERCI NETGALLEY ET LES ÉDITIONS BELFOND POUR CETTE LECTURE

RÉSUMÉ :

Et si certains destins étaient tracés …

Suite au décès de son père, Vincent, animateur radio dans le sud de la France, retourne en urgence sur Paris. À l’ouverture du testament, il a la surprise de se voir confier l’activité familiale : conserver et louer des instruments de musiques les plus rares au monde.

C’est alors qu’un important client lui confie une mission très spéciale : retrouver une mystérieuse guitare, témoin des plus marquants moments de l’histoire musicale moderne.

De la Scandinavie aux USA, dans le cercle fermé du rock et de ses collectionneurs, il se lance alors, sans le savoir, dans une dangereuse course jonchée de morts suspectes.

Laissez-vous envouter par ce thriller rock et occulte !

MON AVIS :

Quelle belle surprise, l’univers du rock, son histoire, ses personnages haut en couleurs, ses mythes…à cet univers vous y rajoutez une touche d’ésotérisme et ça vous donne ce thriller original.

J’ai reconnu quelques grandes figures du rock, mais malheureusement je manque de connaissances plus poussées dans ce domaine.

Mention spéciale pour les chapitres qui donnent la parole à l’héroïne du livre…si certains objets pouvaient parler…

Si vous avez envie d’originalité, ou vous avez envie de faire plaisir à un fan de rock, n’hésitez pas une seconde ce livre est fait pour vous.

BREF…vous ne regarderez plus les guitares de la même façon…

MERCI À DRAKKAR ÉDITIONS POUR CETTE BELLE DÉCOUVERTE

RÉSUMÉ :

La série raconte les déboires de la riche famille Rose qui, se retrouvant ruinée, est contrainte de s’installer dans la petite ville de Schitt’s Creek achetée à l’époque comme une blague à cause de son nom. Le magnat de la vidéo Johnny Rose, sa femme Moira actrice de feuilleton, et leurs deux enfants : l’hipster David et leur fille mondaine Alexis devront s’adapter à cette nouvelle vie sans argent et comprendre ce que signifie être une famille.

MON AVIS :

Si la rentrée vous déprime, que vous avez besoin de vous changer les idées le soir, de rire…bref de décompresser en peu de temps, je vous conseille à 2000% cette petite merveille de série .

Des épisodes courts environ 20mn, une galerie de personnages incroyables tous aussi attachants les uns que les autres.

Sincèrement, je les adore tous .

Et pour moi la fan de Beetlejuice quel bonheur de retrouver Catherine O’Hara, avec ce rôle qui lui va comme un gant, avec des répliques cultes à chaque épisodes. Cette série est une anthologie de répliques cultes.

Alors oui le pitch est vu et revu, mais pas sous le format série, et avec ce format le développement des personnages est tellement plus intéressant et le scénario plus riche en rebondissements .

BREF…UNE SÉRIE FEEL GOOD À REGARDER UNE FOIS PAR JOUR CAR IL FAUT BIEN RIRE UNE FOIS PAR JOUR !!

RÉSUMÉ :

On n’est jamais préparé à la vérité

Lorna Belling, désespérée de ne pas pouvoir échapper à un mariage qu’elle voit comme un enfer, tombe sous le charme d’un autre homme qui lui promet monts et merveilles. Mais une photographie fortuite sur le téléphone portable d’une cliente de son salon de coiffure va tout changer.

Lorsque le corps d’une femme est retrouvé dans une baignoire à Brighton, le détective Roy Grace est aussitôt appelé sur les lieux du drame. Le mari de la défunte apparaît dès le départ comme le coupable idéal.
Pourtant, il existe une autre possibilité, plus sombre et plus terrible…

MON AVIS :

Ça faisait longtemps que je souhaitais découvrir Peter James, grâce à Netgalley c’est chose faite .

Ce n’est jamais facile de découvrir un personnage en pleine saga , mais c’est à ça aussi qu’on distingue un bon auteur, à sa capacité à situer ou à resituer un personnage dans une histoire indépendante tout en rappelant son passé et son parcours. J’ai donc pu découvrir Roy Grace, sans me sentir complétement perdu.

Comme beaucoup d’auteur ces dernières années, Peter James a situé son histoire au cœur d’une histoires de violences conjugales, en Angleterre comme dans beaucoup d’autres pays, ce type de violence n’est pas forcément mieux pris en charge…

Dans cette enquête tout semble si simple de premier abord…une victime, un mari violent, connu des services de police…mais voilà Lorna Belling n’avait pas qu’un ennemi mais plusieurs…et le meurtrier pour une obscure raison semble toujours avoir un coup d’avance.

Une enquête assez classique mais plaisante à lire, le thriller à emmener en vacances ou en weekend .

BREF …une belle découverte, j’en relirais d’autre avec plaisir.

Merci Netgalley et fleuve noir pour cette découverte

Je ne cesse de le dire : cette application de sport est fantastique !!!

Pour la troisième fois, Sissy et Tini vous propose de tester leurs séances en live, gratuitement sur YOUTUBE et INSTAGRAM, tous les replays sont disponibles sur YOUTUBE.

Pour la petite histoire, les lives ont commencé pendant le confinement numéro un puis …le confinement numéro deux…On est beaucoup à avoir survécu à cette période grâce à eux…fou rires assurés, entraide, et remise en forme après l’été assurée.

Objectif : perte de gras, tonification musculaire, ventre plat et fessiers galbés!!

Niveau : progressif mais intense, pour tous.

Durée et matériel : 20/30 mn max, un tapis, une paire d’haltères ou bouteille d’eau.

Ebook gratuit à télécharger dans l’application : planning, conseils fitness, motivation, recettes…

BREF…si vous voulez tester TRAIN SWEAT EAT c’est le moment où jamais !!!

Retrouvez tout l’univers de TRAIN SWEAT EAT : ICI

RÉSUMÉ :

Cat est partie s’installer à Los Angeles, loin de sa ville natale d’Edimbourg, et de sa sœur jumelle, El, dont elle est sans nouvelles depuis de longues années. La première partie de sa vie semble effacée de sa mémoire. Mais le jour où elle apprend la disparition inquiétante de sa sœur, elle décide de rentrer en Ecosse.
La police locale l’attend en effet pour l’interroger. Peu après son arrivée, des messages apparaissent en divers endroits de la maison, tels des indices dans une chasse au trésor. Tous font référence à Mirrorland, le pays imaginaire que les deux sœurs s’étaient inventé dans leur enfance, à la fois terrain de jeu et refuge personnel.

Qui sème ces indices ? Qu’est-il véritablement arrivé à El ? Cat comprend alors qu’elle devra déverrouiller sa mémoire pour comprendre le présent.

MON AVIS :

Un thriller atypique qui explore la reconstruction des traumatismes vécus dans l’enfance .

L’immersion dans Mirrorland, cet univers que les jumelles et leur mère ont imaginé pour se protéger des agresseurs extérieurs,ne s’est pas fait sans mal, il faut intégrer toute la thématique liée à la piraterie,aux différents lieux de la maison.J’ai mis un petit temps avant de bien me repérer.

La construction du roman n’est pas simple à assimiler, alors que l’histoire est plutôt captivante.J’ai aimé découvrir l’ enfance des jumelles, ce qui les avez séparé, pourquoi Cat revient tant d’années après…

L’autrice a voulu conclure sur une fin en deux partie…autant la première, ok j’ai adhéré sans problème, elle conclue parfaitement l’histoire…autant le rebondissement final…too much pour moi…le trop qui rend l’histoire invraisemblable …dommage car l’histoire des jumelles est vraiment bien…glauque mais prenante .

BREF…une lecture en demi teinte pour moi

MERCI NETGALLEY ET LES ÉDITIONS FLEUVE NOIR POUR CETTE LECTURE

RÉSUMÉ :

Novembre 2021. Julien Perrault vient d’être nommé chef de la police de Montmorts, village isolé desservi par une unique route. Alors qu’il s’imaginait atterrir au bout du monde, il découvre un endroit cossu, aux rues d’une propreté immaculée, et équipé d’un système de surveillance dernier cri.
Mais quelque chose détonne dans cette atmosphère trop calme.
Est-ce la silhouette menaçante de la montagne des Morts qui surplombe le village ? Les voix et les superstitions qui hantent les habitants ? Les décès violents qui jalonnent l’histoire des lieux ?

MON AVIS :

Personnellement j’adore la fin de l’été, les prémices de l’automne pour un tas de raison mais depuis quelques années, j’ai une raison supplémentaire d’adorer cette période c’est la sortie du nouveau roman de Jérôme Loubry. C’est un petit rituel de passage d’une saison à l’autre, un rituel toujours étonnant et savoureux.

Cette année une fois de plus, j’ai été enchantée par ce qu’il propose, car lire un livre de Jérôme Loubry c’est un peu une expérience, un peu comme dans son livre : LES REFUGES, je ne sais pas où il va m’ emmener…mais j’y vais les yeux fermés, je vis l’histoire à 2000%, je me triture « mes petites cellules grises »…je me laisse porter jusqu’au final et j’applaudis une fois plus l’auteur.

C’est un livre est à découvrir en en sachant le moins possible sur l’histoire pour se laisser complétement surprendre.

Il y a des scènes, beaucoup en fait, qui m’ont fait frissonner, un vrai courant glacial dans le dos….et j’ai adoré ça . C’est un roman très visuel, il y a des scènes bien sanglantes,je préfère prévenir les âmes sensibles .

BREF…j’adore cet auteur, j’adore ce qu’il propose, j’adore sa façon de se réinventer chaque année dans des thrillers à chaque fois aussi surprenants et inventifs. Lisez du Jérôme Loubry, votre rentrée n’en sera que meilleure !!!

MERCI CALMANN LEVY POUR CETTE MERVEILLEUSE LECTURE DE RENTRÉE