LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

Pour Halloween, Netflix nous propose un challenge des films à voir à cette époque, je vous propose donc mon retour pour ces vacances d’automne :

SYNOPSIS :

John Form est certain d’avoir déniché le cadeau de ses rêves pour sa femme Mia, qui attend un enfant. Il s’agit d’une poupée ancienne, très rare, habillée dans une robe de mariée d’un blanc immaculé. Mais Mia, d’abord ravie par son cadeau, va vite déchanter.
Une nuit, les membres d’une secte satanique s’introduisent dans leur maison et agressent sauvagement le couple, paniqué. Et ils ne se contentent pas de faire couler le sang et de semer la terreur – ils donnent vie à une créature monstrueuse, pire encore que leurs sinistres méfaits, permettant aux âmes damnées de revenir sur Terre : Annabelle…

MON AVIS :

Le mythe de la poupée maléfique, surement celui qui m’effraye le plus…ne me laissez pas seule dans une pièce entourée de pleins de poupées…d’avance merci.

Annabelle joue avec l’actualité de cette époque et les meurtres rituels des sectes comme celle de Charles Manson pour instaurer un climat de peur et d’angoisses pour la pauvre Mia. La poupée devient le réceptacle d’un esprit démoniaque qui poursuit notre jeune maman à la recherche d’une âme .Clairement c’est un scénario, vu vu et rerevu…quelques jump scare bien placés…mais je ne serais dire pourquoi je n’ai pas eu peur plus que ça…peut être justement parce que je savais où le scénariste allait m’emmener du coup c’était assez sans surprises.

J’ai une la légère impression que l’équipe avait un cahier des charges à remplir, qu’elle a coché les croix au fur et à mesure :

  • poupée ✅
  • secte connue ✅
  • meurtres sataniques ✅
  • objets qui bougent ✅
  • religion✅
  • ….bref vous avez compris….mais le tout ensemble…sans plus,j’ai pas adhéré.

BREF…moi qui ai peur des poupées…là vraiment c’est sans plus… j’ai préféré la suite, je vous mets la bande annonce en dessous, elle est également disponible sur Netflix .

SYNOPSIS :

Avant Amityville, il y avait Harrisville… Conjuring : Les dossiers Warren, raconte l’histoire horrible, mais vraie, d’Ed et Lorraine Warren, enquêteurs paranormaux réputés dans le monde entier, venus en aide à une famille terrorisée par une présence inquiétante dans leur ferme isolée… Contraints d’affronter une créature démoniaque d’une force redoutable, les Warren se retrouvent face à l’affaire la plus terrifiante de leur carrière…

MON AVIS :

Parmi les grands classiques du film d’horreur, on ne peut pas passer à coté de la possession démoniaque !!!

Et pour ça CONJURING est vraiment le film parfait !!! Déjà je suis fan absolu de Vera Farminga , c’est l’actrice parfaite pour ce style de film. La maison et son histoire sont juste parfaites …parfaitement glauques. On ne peut que s’attacher à cette famille nombreuse avec ses adorables filles, en galère d’argent et qui sont obligés de rester dans cet abominable endroit. Les manifestations démoniaques sont juste flippantes à souhait. Le petit plus des années 70 qui fait toujours son effet, surtout sur la bande son.

BREF…UN INCONTOURNABLE D’HALLOWEEN

Et si vous avez aimé le 2 est également disponible

SYNOPSIS :

Un éclairant portrait du plus célèbre romancier américain de la littérature populaire, Stephen King, roi du fantastique et de l’horreur, qui a inspiré une pléiade de cinéastes chevronnés, de Brian De Palma (« Carrie ») à Stanley Kubrick (« Shining ») en passant par John Carpenter (« Christine ») et David Cronenberg (« Dead Zone »). De quoi a peur Stephen King ? « Mais de tout ! », assure le prolixe romancier américain. Né en 1947 dans le Maine, où il vit toujours, il s’est imposé depuis le mitan des années 1970 comme le roi du fantastique et de l’horreur, vendant autour du monde en un demi-siècle plus de 350 millions d’exemplaires de ses best-sellers. Revitalisant le genre en jouant sur les terreurs enfantines, ses récits, ancrés dans l’Amérique rurale d’aujourd’hui, ont inspiré une pléiade de cinéastes chevronnés, de Brian De Palma (Carrie au bal du diable) à Stanley Kubrick (Shining) en passant par John Carpenter (Christine), David Cronenberg (Dead Zone), George A. Romero (La part des ténèbres), ou Rob Reiner (Misery).

Démons intérieurs Influencé dans sa jeunesse par les œuvres de Richard Matheson et les classiques du fantastique (ceux de H. P. Lovecraft, de Mary Shelley et de Bram Stoker), marqué aussi bien par l’arrestation d’un tueur en série dans les années 1950 que par l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy, ce chantre de la littérature populaire éclaire la genèse de quelques-uns de ses plus grands succès de librairie et leur adaptation, pour la télévision ou le cinéma, au fil d’interviews réunies par Julien Dupuy dans un éclairant portrait documentaire. Entre deux extraits de films, Stephen King y confie ses souvenirs d’enfance – la figure du père, qui les abandonna, sa mère et lui, quand il avait 2 ans –, sa jeunesse impécunieuse dans une bourgade du Maine, ses méthodes de travail, mais aussi sa lutte contre ses démons intérieurs (la dépendance à l’alcool notamment), sa défiance envers les machines, dont il a mis en scène la révolte dans Maximum Overdrive, son unique film en tant que réalisateur, ou le soutien qu’il apporte en philanthrope aux bibliothèques afin de permettre au plus grand nombre d’avoir accès aux livres. Stephen King –

Le mal nécessaire Documentaire de Julien Dupuy (France, 2020, 53mn)

MON AVIS :

DISPONIBLE SUR ARTE JUSQU’AU 2 NOVEMBRE 2020

BEST DOCUMENTAIRE EVER !!! Il n’a qu’un défaut il est beaucoup trop court !!! Il aurait pu durer 3 ou 4 heures voir même plus…King et son œuvre sont un sujet tellement vaste et infini…Si seulement ses livres pouvaient être enseignés et étudiés dans les écoles…il y aurait plus de nouveaux lecteurs.

Je ne suis tellement pas objective…je sais …mais je pense que ce documentaire explique tellement mieux que moi ce que je ressens pour cet auteur et pourquoi j’aime autant l’homme. King n’est pas seulement un grand auteur , il est aussi un grand monsieur.Ce documentaire peut vous faire ouvrir un livre de king ou vous faire regarder une de ses adaptations…au risque de devenir complétement accro !!!

Si vous ne savez pas par où commencer, il a sa propre rubrique : ICI

BREF…FONCEZ REGARDER CE DOCUMENTAIRE VOUS AVEZ JUSQU’AU 2 NOVEMBRE !!!

SYNOPSIS :

Royaume de France, 1787. Enquêtant sur une série de meurtres mystérieux, Joseph Guillotin – futur inventeur de la guillotine – découvre l’existence d’un nouveau virus : le sang bleu. La maladie se propage au sein de l’aristocratie et pousse la noblesse à attaquer le peuple. C’est le début d’une révolte … Et si on nous avait menti depuis plus de deux siècles ? Voici la véritable histoire de la Révolution Française…

MON AVIS :

La série qui a déchainé les passions ce weekend !!! Visiblement elle ne laisse pas indifférente, soit on adore, soit on la déteste …autant vous le dire je suis dans la team : J’ AI ADORÉ !!!

Avant de commencer, je pense qu’il est très utile de préciser quelque chose : CE N’EST PAS UNE SÉRIE HISTORIQUE MAIS FANTASTIQUE !! Donc inutile de vous évertuer à chercher des faits, ou des batailles connues : C’EST UNE FICTION .

Et l’idée de cette fiction est tout simplement bien trouvée : et si la révolution française n’est pas ce que l’on nous enseigne ? Et si la cause du soulèvement du peuple était autre chose ?

Déjà cette série est incroyablement belle, il y a certains plans juste sublime à la limite du tableau, visuellement elle est incroyable. L’association scènes d’actions et musique sont fantastiques, avec des instruments d’époque.La qualité y est, le budget également, Netflix n’a pas lésiné sur les moyens et ça se ressent. L’histoire m’a complétement emportée, pour ça je le répète : il faut laisser de coté l’aspect historique. J’ai apprécié ce casting d’inconnus ( pour moi) qui a su m’embarquer dans cette histoire finalement parfaite pour Halloween à la limite du comte d’horreur.

Cette série bouge les codes, bouge les lignes, elle a le mérite d’être originale, de sortir un peu des sentiers battus…j’ai pas vraiment compris le déferlement de critiques…scoop TELERAMA n’a pas aimé 😂😂😂, ça confirme bien la qualité de la série . Alors oui, je le concède il y a 2/3 facilités scénaristiques que l’on va venir à des kilomètres .

J’espère sincèrement que la saison 2 va pouvoir voir le jour !!!

BREF…la révolution divise …moi j’ai adoré et j’en redemande et vous ?

SYNOPSIS :

Une gouvernante est engagée pour veiller sur deux orphelins vivant dans un manoir isolé en pleine campagne. Peu à peu, d’effrayantes apparitions viennent la hanter.

MON AVIS :

The haunting of Hill house a été, pour moi, un véritable coup de foudre, elle reste une de mes séries préférées,je vous remets le lien : ICI

The haunting of Bly manor n’est pas une saison 2, l’histoire est complétement différente,avec des thèmes complétement différents, une ambiance différente. Il n’est pas nécessaire de voir Hill House avant, mais ça serait vraiment dommage de vous passer d’une série d’une aussi grande qualité…vraiment j’insiste.

Cette série demande de l’attention, tout est dans le détails, rien n’est laissé au hasard, elle va vous questionner, vous faire réfléchir, vous faire théoriser mais rassurez vous toutes vos questions vont trouver une réponse dans le dernier épisode.

Les quatre premiers épisodes vont poser le cadre, les personnages, le rythme est assez lent, mais une fois de plus tout est dans le détail, les fantômes ne sont jamais loin.

Bly manor est juste magnifique tellement moins glauque que Hill house (en apparence) il a également un sublime jardin , avec des statues, un lac, un cimetière tout à son importance dans l’histoire.

Le casting est tout aussi impeccable que pour Hill House…parfaitement splendide. Le générique est également parfait, il prend tout son sens dans les derniers épisodes, une fois de plus rien n’est laissé au hasard.

Le thème central pour moi c’est : l’amour…souvent au sens tragique du terme, l’amour qui trahit, l’amour qui fait souffrir, l’amour perdu…l’amour qui entraine des peurs primales comme celles de l’abandon, de l’oubli, de la mort, de la séparation…tout cela est abordé avec beaucoup de finesse, d’intelligence et d’empathie. Je ne vous cache pas que j’ai fini le cœur en miettes et des larmes dans les yeux.

J’ai trouvé cette série à la limite du comte gothique, philosophique qui nous invite à profiter de l’instant présent.

BREF…j’ai adoré !! Bly manor n’est pas Hill House, moins horrifique mais pas moins effrayante, Mike Flanagan nous montre une fois de plus qu’il est un prodige du genre sans jump scare, sans hémoglobine…la peur c’est tellement plus que ça …

DESCRIPTION :

WILDE.
SON NOM EST UNE ÉNIGME, TOUT COMME SON PASSÉ.

Il a grandi dans les bois. Seul.
Aujourd’hui, c’est un enquêteur aux méthodes très spéciales.

VOUS IGNOREZ TOUT DE LUI.

Il est pourtant le seul à pouvoir retrouver votre fille et cet autre lycéen disparu.
Le seul à pouvoir les délivrer d’un chantage cruel. D’un piège aux ramifications inimaginables.

Mais ne le perdez pas de vue.

CAR, DANS LA FORÊT, NOMBREUX SONT LES DANGERS ET RARES SONT LES CHEMINS QUI RAMÈNENT À LA MAISON.

MON AVIS :

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, j’ai un avis assez mitigé sur ce livre.

Autant j’ai adoré l’idée sur le personnage principal : Wilde, cet enfant retrouvé dans la forêt, sans identité, personne ne le recherche, il réussit à s’intégrer dans une vie sociale plutôt classique grâce à son ami David et sa famille adoptive. Il y a encore beaucoup de zone d’ombres, peut-être va t-on le retrouver dans une prochaine histoire? Vraiment tout ce qui tourne autour de Wilde,son histoire ou les personnages secondaires j’ai vraiment beaucoup aimé.

Mais l’intrigue sur la disparition des adolescents…euh là non pas du tout mais du tout de pas du tout. Dans la quatrième de couverture, il y a une phrase qui résume bien : ramifications inimaginables…effectivement j’ai eu tellement de mal à les imaginer que je ne suis pas rentrée dedans . Puis il y a le coté un peu trop politique, en cette année électorales américaine, m’a un peu fait lever les yeux au ciel car pas très subtil pour le coup et pas très original …

Et pour ce que je vais appeler l’intrigue bis…avait-elle vraiment un intérêt ? A part embrouiller le lecteur sur des fausses pistes ?

BREF…un bon gros 50/50 …adhésion complète au personnage de Wilde…mais aucune à son enquête sur la disparition des ados. Mais je voudrais vraiment revoir Wilde dans une autre histoire de Harlan Coben.

MERCI NETGALLEY ET LES EDITIONS BELFOND POUR CETTE LECTURE

SYNOPSIS :

Emily, une Américaine d’une vingtaine d’années originaire du Midwest, part s’installer à Paris après avoir reçu une proposition d’emploi des plus inattendues. Son nouveau challenge : apporter un point de vue américain à une agence de marketing française en difficulté.

MON AVIS :

A REGARDER EN VO !!! Je ne suis pas une pro VO à tout prix, mais sinon Emily qui parle français avec son accent américain, ça pique les oreilles.

Je n’en reviens toujours pas moi même …mais oui j’ai bien regardé Emily in Paris, et oui j’avoue j’ai aimé…Pourtant, je n’en avais clairement pas l’intention,mais les réactions multiples sur les réseaux sociaux et surtout sur Twitter ont titillé ma curiosité, du coup, j’ai commencé par un puis deux…format de 30 mn donc finalement, j’ai binge watché la saison 1.

Est ce que c’est cliché à mort ? Mais à 4000% !!! Et c’est totalement assumé donc ça passe, le producteur nous offre sa vision d’un Paris idyllique, que j’aimerais voir aussi, mais que clairement je n’ai jamais vu…je ne sais pas si la mairie de Paris a participé financièrement à la production, mais c’est un joli coup de pub à l’international, extrêmement mensonger, mais un joli coup de pub, moi même j’ai eu envie d’aller à Paris…puis je me suis souvenue de la réalité…

On est clairement à la limite du comte de fée ou d’une dystopie voir de la science fiction…bizarrement, on ne parle pas de son arrivée à Charles de Gaulle, elle arrive dans un quartier superbe, propre, dans une chambre de bonne qui fait un bon 60 mètres carré, elle ne porte que des tenues de grands couturier ou de luxe,moches mais de luxe …et ne rencontre que des super beaux gosses avec qui elle couche ou/et flirte à tout va…genre beaux gosses polis, courtois, propre sur eux…même pas un petit harcèlement de rue pour faire plus vrai.Inutile de préciser qu’elle ne prend jamais, jamais au grand jamais le métro.

Et malgré tout ça, j’ai aimé voir un américain nous montrer nos travers, nos habitudes, nos défauts. C’est léger, c’est joyeux, avec un gros rappel de la vie d’avant… et en ce moment…on va pas se mentir, un peu de légèreté c’est toujours bon à prendre.

BREF…une déconnexion du cerveau qui était la bienvenue, Paris peut s’attendre à un assaut de jeunes filles dès que la situation sanitaire mondiale le permettra…les pauvres, elles vont être déçues mais déçues…

SYNOPSIS :

Contraints à la clandestinité, Hughie, La Crème, Frenchie et Kimiko essaient tant bien que mal de s’adapter à cette vie de cavale, Billy Butcher restant pour sa part introuvable. En parallèle, Starlight peine à trouver sa place parmi les Sept, tandis que le Protecteur s’efforce de prendre le contrôle total de la situation. Ses ambitions sont contrariées par l’arrivée de Stormfront, une nouvelle super-héroïne experte en réseaux sociaux et prête à tout pour arriver à ses desseins. Pour pimenter le tout, la menace des Super-méchants fait des vagues et Vought essaie de capitaliser sur la paranoïa qui s’empare du pays

MON AVIS :

Retrouvez mon avis sur la saison 1 : ICI

Clairement, le protecteur rentre dans mon top cinq des meilleurs méchants des séries TV. Antony Starr mérite franchement d’être plus connu, il tient ce rôle à la perfection !!

La saison 2, c’est toujours plus…toujours plus gore, violent, plus de sujets controverses,plus de provocations…dans un monde de plus en plus politiquement correct où rien ne doit dépasser, j’avoue que cette saison 2 est une vraie bouffée d’oxygène.

Dans cette saison 2, vous allez retrouver tout ce qu’il y a de plus mauvais chez l’être humain : racisme, suprémacisme blanc,manipulation des médias, manipulation par le marketing, homophobie…bref tout y passe version super héro complétement dérangé…

J’insiste…mais le développement du personnage du protecteur est juste génialissime,glauque mais glauque…malsain…complétement tordu et dérangé, et comme il est ultra puissant…donc potentiellement extrêmement dangereux, c’est extrêmement flippant. Il y a une scène où les scénaristes nous montrent ce qu’il pourrait faire si il perdait pied…mémorable.

Le reste des personnages n’est pas en reste, mention spéciale pour la petite nouvelle Stormfront, tout aussi voir encore plus malsaine que le protecteur.Notre équipe de bras cassé,surnom affectueux, mais les pauvres ils morflent dans cette saison, essaye toujours désespérément de faire tomber Vought…qui a toujours une longueur d ‘avance .

BREF…j’ai adoré cette saison 2, la scène finale laisse présager une saison 3 tout aussi excitante, si vous voulez sortir des séries/ films tout lisse sans accrocs qui ne sort pas du cadre, sans sexe, sans violence, sans hémoglobine…THE BOYS est fait pour vous !!

Et oui, encore un article sur TRAIN SWEAT EAT…quand je teste une application, je ne le fais pas à moitié, mais c’est surtout que Sissy et Tiny me donnent du boulot car il faut les suivre ces deux là…J’en suis à 10 mois de test …sauf que ces 10 derniers mois, il n’y a que des nouveautés, des mises à jour…cette application évolue sans cesse !! donc un petit update était plus que nécessaire !!!

Déjà, il y a un nouveau design de l’application, encore plus joli, intuitif et facile d’utilisation. Pour ceux qui comme moi passe par la connexion smart tv ou Apple tv , elle se fait encore mieux qu’avant.

WE TRAIN

La partie musculation, que je n’ai toujours pas eu le temps de tester, quand je vous dis qu’il me faudrait au moins 3 mois non stop dessus pour tout faire …

Les cours sont catégorisés comme ceci :

  • un programme de musculation en salle
  • un programme de musculation à la maison
  • cardio en salle
  • exercices en fonction de la zone à travailler

WE SWEAT

Ma partie préférée, celle que j’utilise le plus et aussi celle qui a le plus évolué depuis plusieurs mois…attention, vous êtes prêts ? Car du contenu, il y en a…

Je commence par les programmes :

  • ABS BURNER , spécial abdominaux, sur un mois, 3 séances par semaine, à réaliser seul ou avec un autre programme pour compléter
  • BOOTY BOOST, spécial fessiers, sur un mois, 3 séances par semaine, à réaliser seul ou avec un autre programme en complément
  • SLIM CARDIO, pour s’affiner , perdre de la masse grasse, sur un mois, 3 séances par semaine ( celui que je fais actuellement)
  • BEGINNER BABE, pour commencer dans le fitness, 3 séances par semaine sur un mois
  • ADVANCED FULL BODY, on augmente un peu le rythme, plus intensif,sur 6 semaines et 5 séances par semaine
  • WARRIOR GIRL, on passe à la vitesse supérieure, si tu as déjà réalisé un ou plusieurs programmes débutants ou habitués des trainings, sur 6 semaines et 5 séances par semaine
  • 8 WEEKS BIKINI, le programme de printemps, intensif, mulltidiscipline, sur 9 semaines, 3 séances par semaine…j’ai adoré !! Bien evidement, vous pouvez le réaliser toute l’année
  • BODY POWER, le dernier bébé de la team…comment te dire…il envoie du lourd, du très lourd, complet et explosif, sur 8 semaines, 5 séances par semaines,avec plusieurs intervenants …je n’ai pas le temps actuellement de le commencer mais j’ai testé deux séances…c’est effectivement intensif et explosif. J’ai hâte de le réaliser dans son intégralité, peut être pour cet hiver quand il fera trop nuit pour courir.

Donc si je compte correctement, nous en sommes à 8 programmes, 11 mois et une semaine de training…presque une année d’entrainement …rien que les programmes de WE SWEAT…

Et connaissant la team….c’est pas fini….

Dans WE SWEAT, tu peux aussi t’entrainer par discipline pour varier tes entrainements….tu as le choix entre :

  • BODYBAND , avec un élastique pour créer une résistance
  • des exercices essentiellement CARDIO
  • des exercices BOOT CAMP avec Kevin, il a un sourire d’ange mais croyez moi il va vous faire souffrir
  • FITBOXING avec jéremy, Sissy sait bien s’entourer
  • MUSCULATION avec Mr Tiny
  • BODYBALL avec une swissball et Jeremy, hyper intensif, mais très ludique
  • HOTPILATES avec Floriane
  • FITDANSE pour transpirer avec rythme, modern danse, afro danse, latino danse toujours avec Floriane et Sissy
  • CARDIO sur appareil : escaliers, elliptique et tapis de course
  • KETTLEBURN avec la fameuse kettlebell
  • LES LIVES du confinement et du déconfinnement sont toujours disponible, sport et rires assurés, pour faire Sébastien le crabe, toi même tu sais…tu va chanter sous l’océan.

Tu préfères t’entrainer par zones ou groupes musculaires.?..il y a aussi un classement pour ça.

Et si tu veux retrouver le programme qui a fait le succès de tata Sissy : LE BIKINI AVEC SISSY, les 6 saisons sont toujours disponibles.

WE FLOW

Et oui maintenant WE FLOW a sa propre catégorie !!! WE FLOW est ce que j’avais testé en premier sur TRAIN SWEAT EAT : ICI

Maintenant, vous pouvez suivre un programme tout prêt : YOGI TIME pour vous initier pas en pas au yoga, il se déroule sur 8 semaines, 15 séances à faire seul ou en complément d’un autre programme WE SWEAT. Vous avez à chaque fois, la séance d’échauffement, salutation , la séance du jour et une méditation guidée par la douce voix de Morgane.

Vous pouvez retrouver également les séances en fonction de leur niveau de difficulté.

Dernière nouveauté, LES SKILLS, les positions de yoga pas à pas.

WE MOVE

Oui ça aussi c’est une nouveauté…un kiné ostéopathe, Hemrick, qui te propose des échauffements et des vidéos de mobilité …il faut bien recupérer entre deux séances intensives.

WE EAT

Parce que tout ça, ça creuse…il y a la partie la partie WE EAT, Sissy et Tiny sont végétariens depuis de nombreuses années, les recettes sont adaptables.

Dans cette catégorie haute en couleurs et en saveurs, tu peux facilement te repérer en fonction de tes envies, de la saisons, des moments de la journée. Un guide alimentaire est également disponible ( avec supplément) , il te guide dans tes courses, les recettes à réaliser jour après jours. Dernière nouveautés, leur livre de batchcooking est en précommande .

BREF….J’adorais déjà cette application, mais Sissy et Tiny ne cessent de me surprendre, ils nous offrent nouveautés sur nouveautés, projets sur projets…des promotions plus que régulières, je vous conseille de suivre leur compte instagram pour vous tenir informé. Ce que j’apprécie, c’est que ces deux là savent s’entourer des bons coachs, de bons professionnels. Il n’y a pas de culte de la personne, tout ne tourne pas que autour d’eux. Je termine cet article et je sais déjà qu’il ne sera plus à jour d’ici peu …les nouveautés s’enchainent tellement vite…je parie que ce n’est pas la dernière mise à jour que je vais devoir faire.

DESCRIPTION :

oute vériTé n’est pas bonne à dire

La vie a toujours souri à Verity Crawford.
ses livres font d’elle une auteur star, sa maison du Vermont est splendide
et elle forme avec Jeremy, son mari, un couple parfait. Mais un jour, sur une route, son rêve tourne au cauchemar. L’accident l’empêche d’écrire, transforme sa trop grande maison en prison, et menace de l’éloigner de Jeremy.

La vie n’a jamais été tendre avec Lowen ashleigh.
ses livres ne rencontrent qu’un accueil poli, ses finances sont au plus mal et ses histoires d’amour sont des feux de paille. Jusqu’à ce que Jeremy la recrute pour devenir le ghostwriter
de Verity et terminer à sa place sa série à succès.

pour Lowen, aussi incongrue que soit la proposition, l’occasion est beaucoup trop belle pour ne pas la saisir. et Jeremy beaucoup trop séduisant pour qu’elle lui dise non. Mais en découvrant, dans les papiers de Verity, ce qui semble être son autobiographie, Lowen va voir se dessiner, page après page, le portrait d’une femme épouvantable, prête au plus atroce des crimes pour ne pas perdre ce qu’elle a, et prompte à toutes les perversités lorsqu’elle se sent menacée.

et aux yeux de Verity, Lowen est désormais une menace.

MON AVIS :

Une autrice de romance qui se lance dans le thriller, déjà rien que pour ça : bravo, j’imagine à quel point cela doit être difficile de changer de style et d’étiquette et surtout de passer au delà des préjugés.

Et bien, pour une première c’était pas mal du tout, j’ai beaucoup aimé le procédé utilisé par l’autrice pour découvrir le personnage de Verity, la lecture entrecoupée de l’autobiographie de Verity incite le lecteur a toujours lire un chapitre de plus et insinue le doute dans son esprit sur qui elle est vraiment.

Le rebondissement final est bien trouvé, bien amené et cohérent avec le reste de l’histoire.

Après, on va pas se mentir, le coté romance et sexe à gogo est bien présent, …trop ? Jeremy est un coup d’enfer, on a compris dès le début…de là à caser ce fait tous les 3 chapitres…ce n’était peut être pas nécessaire…pour un thriller en tout cas.

BREF…JOLI ESSAI POUR CETTE INCURSION DANS LE MONDE DU THRILLER

MERCI HUGO THRILLER ET NETGALLEY POUR CETTE LECTURE