LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

crashing waves

Photo de Ray Bilcliff sur Pexels.com

 

Coucou tout le monde, un petit mot pour vous dire que je serais absente cette semaine du blog…après Ciara, Ines et ce weekend Denis qui pointe le bout de son nez…on a du boulot ( d’où la photo de la tempête ).

 

Mais je compte bien faire descendre ma pile à lire également !!!

 

M’entrainer c’est évident…et un peu obligatoire…le marathon se rapproche !!

 

Niveau séries, je trouve qu’on est sur un vide intersidérale en ce moment…je n’accroche à rien ….

J’espère que vous aussi vous aurez quelques jours de repos .

On se retrouve à la fin du mois !!!

bises

Pascaline

dans son silence

DESCRIPTION

Alicia, jeune peintre britannique en vogue, vit dans une superbe maison près de Londres avec Gabriel, photographe de mode. Quand elle est retrouvée chez elle, hagarde et recouverte de sang devant le cadavre de son mari défiguré, la presse s’enflamme. Aussitôt arrêtée, Alicia ne prononce plus le moindre mot, même au tribunal. Elle est jugée mentalement irresponsable et envoyée dans une clinique psychiatrique.
Six ans plus tard, le docteur Theo Faber, ambitieux psychiatre, n’a qu’une obsession : faire reparler Alicia. Quand un poste se libère dans la clinique où elle est internée, il réussit à s’y faire embaucher et entame avec elle une série de face-à-face glaçants dans l’espoir de lui extirper une parole. Alors qu’il commence à perdre espoir, Alicia s’anime soudain. Mais sa réaction est tout sauf ce à quoi il s’attendait…

Ce redoutable mélange de suspense et de psychanalyse nous offre une combinaison astucieuse qui a déjà happé de nombreux lecteurs. Le livre s’est vendu à un million d’exemplaires à travers le monde et a été traduit dans plus de quarante langues.

Absolument fascinant. Gérard Collard, Canal +.

Exceptionnel ! Marina Carrère d’Encausse, France 5.

MON SECOND AVIS

Et oui, petite nouveauté sur le blog aujourd’hui…je relis un de mes coup de cœur de l’année 2019.

Le livre de poche a sélectionné ce livre pour le prix des lecteurs 2020, je ne suis pas étonnée c’est vraiment un grand succès dans le milieu de thriller l’année dernière. Et tout de suite, j’ai eu très envie de le relire, pour voir où l’auteur m’avait tant baladé .

Je vous remets ma première impression  : ICI

Alors cette relecture ?

C’est toujours aussi bon !!! Surtout que relire ce type de lire avec un regard différent car je connaissais déjà la fin, c’est vraiment une nouvelle lecture, une autre façon de découvrir cette histoire !!!

Le rythme est parfait, les éléments sont distillés à la perfection…les chapitres sont de plus en plus court, la tension augmentent en même temps…c’est parfait !!!

BREF…INUTILE DE VOUS DIRE POUR QUI MON VOTE VA ALLER POUR CE MOIS DE FÉVRIER …DANS SON SILENCE C’EST UN DE MES COUP DE CŒUR DE L’ ANNÉE DERNIÈRE…PLUS QUE CONFIRMER CETTE ANNÉE .

 

 

présumée disparue

LE LIVRE DE POCHE

544 PAGES

THRILLER

 

DESCRIPTION :

Une nuit, après une énième rencontre Internet ratée, Manon Bradshaw est envoyée sur une scène de crime. Edith Hind, étudiante à Cambridge, belle, brillante et bien née, a disparu. Peu d’indices, des traces de sang… Chaque heure compte pour la retrouver vivante. Les secrets que l’inspectrice Bradshaw s’apprête à découvrir auront des conséquences irréversibles, non seulement pour la famille d’Edith mais pour Manon elle-même.

 

MON AVIS :

Lu dans le cadre du prix des lecteurs du livre de poche

Si je devais vous résumer présumée disparue, je dirais que c’est un bon thriller avec secret de famille très soft…à la sauce anglaise…avec un rythme plutôt lent. L’autrice prend son temps pour installer son héroïne, sa famille, ses collègues . On sent bien qu’elle pose les bases d’une saga, donc par moment le récit peut sembler un peu trainer en longueur car en plus de ce socle autour de Manon il y a aussi l’enquête autour de la disparition d’Edith.

L’atout majeur de ce livre, clairement c’est Manon son héroïne un peu antisociale, un peu Bridget  Jones…j’avais hâte de retomber sur les chapitres la concernant, plus que ceux concernant la disparition d’Edith.

Parce que Edith et sa disparition, c’était un peu compliqué à suivre, avec beaucoup d’intervenants autour de l’enquête, parfois j’étais un peu perdue. Je n’ai été qu’à moitié convaincu par le dénouement final. J’ai été convaincue par le pourquoi de sa disparition mais le comment était un peu trop tiré par les cheveux.

BREF…PRÉSUMÉE DISPARUE ÉTAIT UNE BONNE LECTURE, J’AURAIS PLAISIR À RETROUVER MANON DANS UNE AUTRE ENQUÊTE !!!

 

PERSONA

MAZARINE THRILLER

THRILLER

432 PAGES

DESCRIPTION

 

Un homme est retrouvé horriblement mutilé dans un bâtiment désaffecté du centre hospitalier Sainte-Anne à Paris. Pour Franck Sommerset, commissaire à la Crim’, c’est le début d’une enquête étrange et singulière.
Étrange, car ce n’est pas une série d’homicides au sens propre du terme à laquelle il se trouve confronté  : toutes les victimes sont encore en vie, mais elles ont été torturées et «  enfermées  » en elles-mêmes.
Singulière, car pour comprendre, Franck Sommerset va devoir plonger dans l’univers des nouveaux maîtres du monde – les grands du numérique qui maîtrisent nos vies immatérielles.
C’est au cœur de Paris, dans ces tréfonds et au-delà, que Franck va suivre la piste de ce qui ressemble à une vengeance frénétique, folle et pourtant méthodique, où s’affrontent deux mondes, un nouveau qui se persuade de sa toute puissance et un ancien qui ne veut pas mourir …

Biographie de l’auteur

Né en 1980, Maxime Girardeau a travaillé pendant 12 ans dans le domaine du marketing digital, notamment au sein d’une des fameuses multinationales rassemblées sous l’acronyme GAFAM. Maintenant, il se consacre à l’écriture de romans pour lesquels il utilise comme toile de fond ce qu’il a vécu et appris au sein de ses géants de la « Tech » mondiale. PERSONA, est son premier roman.

MON AVIS

Je n’aime pas trop écrire un avis quand je n’ai pas accroché avec un livre…mais « c’est le jeu »….

C’était plutôt pas trop mal parti avec des victimes torturées puis laissées dans des états pitoyables mais vivantes,le tout dans un hôpital psychiatrique, l’univers des GAFA …un « seven » 2.0…

Difficile de vous dire plus que  : j’ai pas accroché avec les personnages, l’histoire dans sa globalité et son dénouement….

Pourtant, j’ai dévoré certains passages, j’ai aimé la partie plus technique sur les GAFA, car ça me sortait des thrillers habituels, mais finalement pour revenir sur une enquête plus traditionnelle et un revirement à 360 sur la dernière partie qui m’a perdu…

Un avis, c’est toujours très personnel sur un livre, un film ou une série, je sais que d’autres lecteurs l’ont aimé notamment les lectures de Sam, je vous mets le lien vers son avis : ICI .

Ou encore celui d’Yvan : ICI

BREF…POUR MOI ÇA NE L’A PAS FAIT …ÇA ARRIVE…

img_4558

SEX EDUCATION

SAISON 1 ET 2 SUR NETFLIX

MON AVIS SUR LA SAISON 1 : ICI

SYNOPSIS :

Otis doit désormais apprendre à contrôler ses tous nouveaux désirs et pulsions pour avancer dans sa relation avec sa petite-amie Ola, tout en gérant ses rapports tendus avec Maeve. Pendant ce temps, le lycée Moordale est touché par une épidémie de chlamydia, soulignant le besoin urgent d’offrir aux élèves une meilleure éducation sexuelle. De nouveaux étudiants arrivent en ville et remettent en cause le status-quo.

 

MON AVIS :

Une petite ligne pour déclamer de nouveau mon amour inconditionnelle pour la saison 1 de cette série, un gros gros coup de cœur l’année dernière.

Pour cette saison 2, on retrouve les ingrédients qui ont fait le succès de la saison 1 :

  • des personnages ultra mais ultra attachants, mais déjà que je les adorais l’année dernière …là c’est encore pire…le rire d’Eric peut vous sauver d’une journée pourrie.
  • le subtile mélange entre sujets graves, humour et espoir…oui espoir, car dans cette ambiance morose quotidienne avec son actualité flippante, Sex Education nous rappelle qu’une nouvelle génération va prendre notre place et que eux, on reçut une nouvelle éducation…beaucoup plus ouverte d’esprit.
  • une bande son …mais tellement géniale, so british…unique
  • Une furieuse envie de déménager au pays de Galles, les paysages sont somptueux !!

Petit bémol… peut être sur les premiers épisodes, où les scénaristes sont peut être partis sur du too much, là où ce n’est pas forcément utile…

Mais une fois de plus, je suis reconnaissante à Netflix de mettre ce type de série à disposition pour les adolescents, d’aborder autant de sujets de façon aussi intelligente sans se prendre au sérieux…d’ouvrir le dialogue ou la discussion avec eux.

BREF….J’ADORE TOUJOURS AUTANT…MÊME SI CERTAINS PASSAGES DANS L’EXCÈS M’ONT UN PEU DÉRANGÉ…JE NE PEUX QUE RECONNAITRE CETTE SÉRIE D’UTILITÉ PUBLIQUE !!! 

 

NID DE GUEPE

448 PAGES

BELFOND NOIR

THRILLER

 

DESCRIPTION :

Venin d’amour est-il mortel ? Obsession, jalousie, folie et faux-semblants… Après Ce qui ne tue pas, la reine du polar anglais frappe encore.Après Ce qui ne tue pas, la reine du suspense à l’anglaise frappe encore et livre un roman haletant, venimeux, aux apparences aussi trompeuses que dérangeantes.
Anna est une femme bien. En tout cas, c’est ce qu’elle se raconte. Oui, elle a commis des erreurs, mais qui n’en fait pas ? Directrice d’école, mère de famille, épouse aimante, Anna a enterré son passé, reconstruit sa vie.
Puis, un jour, une voix à la radio : celle de Scott, l’homme qu’elle a aimé follement ; celui qui l’a brisée et qu’elle a vu mourir quatorze ans plus tôt.
Anna panique. Comment préserver son monde de mensonges si fragile ? Qui est-elle vraiment ? Et où trouver de l’aide ?
Car Scott a proféré une menace : dans une semaine, il livrera les noirs secrets d’Anna au pays tout entier. Sept jours pour le traquer, le stopper, le détruire. Mais comment lutter contre un fantôme ?

Biographie de l’auteur

Née près de Manchester, Rachel Abbott a longtemps occupé un poste d’infographiste, avant de se lancer à la poursuite d’un vieux rêve, rénover de vieilles demeures en Italie, où elle vit désormais une partie de l’année. La parution d’ Illusions fatales (2014), son premier roman autopublié, classé numéro un des ventes Amazon en Angleterre, a marqué le début d’une formidable success story. S’en suivent quatre autres romans, dont Ce qui ne tue pas (2019), qui font d’elle une voix incontournable sur la scène du polar britannique.

MON AVIS :

 

Depuis quelques années Rachel Abbott est l’autrice à suivre dans le domaine du thriller psychologique.Personnellement, c’est le premier roman que je lis écrit par elle.

Alors ce nid de guêpes ?

Pas mal…l’intrigue est bien menée, l’angoisse d’ Anna est palpable…tout son univers s’effondre autour d’elle, ses proches sont en danger, la vie qu’elle s’était construite se délite peu à peu…l’autrice distille les éléments de cette histoire au compte gouttes, avec des allers retours passé / présent plutôt judicieux.

En ce qui concernent les zones d’ombres d’Anna , je n’ai pas accroché à tous les aspects de sa personnalité ou de son passé, certains m’ont paru un peu too much et m’ont fait sortir un peu de l’histoire.

Cela reste malgré tout un très bon page turner, car il se lit très vite car on a envie de connaitre la dénouement , l’intrigue se déroule sur une semaine, donc on ne perd pas de temps, l’histoire est bien rythmée. Je ne vais pas vous mentir, la fin ne m’a pas surprise plus que ça, je pense que les habitués de thriller vont se douter un peu ( pas de tout) du déroulement final.

BREF  …UN THRILLER DOMESTIQUE PLUTÔT RÉUSSI, J’AI PASSÉ UN MOMENT DE LECTURE VRAIMENT AGRÉABLE .

img_4558

img_8926

SYNOPSIS :

Les Américains ont perdu la Seconde Guerre mondiale et l’Amérique est désormais partagée entre l’Empire du Japon et l’Allemagne Nazi. En 1962, un groupe de résistants cherche à envoyer de précieux vieux films dans la zone neutre, mais les transporter coûte la vie de beaucoup de monde. Après près de deux décennies de cohabitation entre les deux grandes puissances, les rumeurs persistantes rapportant la santé déclinante du Führer laissent présager l’arrivée d’une période de troubles…

MON AVIS :

Le maitre du haut château est l’adaptation du livre du même nom de Philip K .dick.

Imaginez …si nous n’avions pas gagné la guerre, à quoi ressemblerait le monde aujourd’hui ?

Difficile de se projeter dans cette réalité alternative…

Dans cette univers glaçant dominé par les allemands et les japonnais, la résistance tente de faire circuler de mystérieux films venant du maitre du haut château. Julianna se retrouve en possession de l’un deux après l’exécution de sa sœur, curieuse, elle décide de le visionner…sous ses yeux ébahis , elle voit le débarquement victorieux des américains, des scènes de liesses, la victoire des alliés….mais c’est impossible puisque les allemands ont gagné et l’ouest des états unis est sous domination japonaise. Mais les images semblent tellement réelles .

D’où viennent ses films? Montages vidéos? images de propagande de la résistance?

Pendant ce temps là,  des tensions internationales apparaissent , Adolphe Hitler est vieillissant et malade…est-ce que son successeur maintiendra la coalition avec les japonnais ? Ou se dirige-t-on vers une troisième guerre mondiale?

C’est une série littéralement passionnante !! C’est un style complétement original, une fiction avec des bases historiques réelles,  mais en même temps dans un univers complétement imaginaire.

BREF …UNE TRÈS BELLE RÉUSSITE, VRAIMENT BIEN RÉALISÉE, UN CASTING IMPECCABLE..UN SUJET PAS FORCEMENT ÉVIDENT …LA FIN DE CETTE SAISON 1  NOUS OFFRE UN TOURNANT À 360 DEGRÉS  …À VOIR CE QUE VA DONNER LA SUITE.