LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

prime video

Ça va faire quelques mois, que je teste cette plateforme de vidéos à la demande et comment te dire…je suis conquise et si toi aussi tu as été ado dans les années 90 …et que tu ne loupais jamais la trilogie du samedi…cet  article va te parler !!

LES SÉRIES

Car certes il y a les productions de nouvelles séries, j’en ai chroniqué quelques unes :  ICI, mais il y a aussi beaucoup de séries en mode vintage et ça…c’est vraiment le gros plus de cette plateforme !!! Car si toi aussi tu as envie de retrouver tes séries d’ados, prime vidéo est fait pour toi :

  • LA GRANDE BONNE NOUVELLE DE CET ÉTÉ : LES 11 SAISONS DE X-FILES !!! Je te mets le trailer de la parfaite saison 1 :
  • SMALLVILLE et son générique inoubliable :
  • BUFFY CONTRE LES VAMPIRES

 

Mais il n’a a pas que ça…si tu as aimé X FILES , tu as du regarder aussi sa petite sœur quelques années après : FRINGE :

Si tu veux du « encore plus vintage » , il y a Arabesque, les premiers Columbo, des star trek en veux tu en voilà…

Marié, deux enfants? un classique !!!

Si tu es passée à coté de la meilleure série du monde : THIS IS US , ne t’inquiètes pas elle est sur prime.

LES FILMS

Là aussi …il y a du vintage, du classique…

Pour les fans : LA TRILOGIE DU HOBBIT !! Et on attend tous la série dérivée du seigneur des anneaux pour 2021.

La quadrilogie :  INDIANA JONES, je vous ai mis le temple maudit mon préféré !!!

La trilogie JURASSIC PARK

 

Les cinq  : RESIDENT EVIL

BREF….CECI EST UN PETIT ÉCHANTILLON DE L’OFFRE DISPONIBLE SUR PRIME VIDEO, CLAIREMENT ELLE EST POUR MOI LE CHOIX NOSTALGIE ,QUI IL FAUT BIEN L’AVOUER, FAIT TOUJOURS DU BIEN…POUR UN PEU PLUS DE 4 EUROS PAR MOIS…ÇA VA JE NE ME RUINE PAS.

 

img_0167

La fameuse pile à lire quand elle est trop grande, elle inquiète son propriétaire qui n’a pas le temps de tout lire et quand elle est trop basse elle l’angoisse car le lecteur a peur de ne plus rien avoir à lire…comme si cela pouvait arriver…

Alors oui, elle est 100% papier alors que le numérique a pour but d’être plus léger et de prendre moins de place…mais sur la plage , entre le sel de mer, l’eau, le sable, la crème solaire et de potentiel voleurs quand je me baigne…je préfère le format papier.

Vous avez pu reconnaitre la sélection du prix des lecteurs du mois de juillet du livre de poche, que je vous ai déjà présenté :

  • FLEUR DE CADAVRE de ANNE METTE HANCOCK

« Puisqu’on me prive de ta présence, Héloïse, donne-moi au moins par tes mots la douce essence de ton être. »
Ces mots concluent les lettres qu’Heloise Kardan, journaliste à Copenhague, reçoit régulièrement depuis quelque temps. Postées de France, elles sont signées d’une certaine Anna Kiel. Heloise n’a aucun lien avec cette femme. Pourquoi celle-ci s’obstine-t-elle à lui écrire ? Que cherche-t-elle à lui dire ?
Trois ans plus tôt, Anna Kiel a égorgé un avocat. En cherchant à comprendre le mobile de ce meurtre, Heloise rouvre sans le savoir une page d’un passé qu’elle croyait définitivement tournée.

Best-seller au Danemark, ce thriller offre un suspense au charme vénéneux, comme la fleur de cadavre, aussi éphémère que toxique

  • OCTOBRE DE SØREN SVEISTRUP

Début octobre, dans la banlieue de Copenhague, la police découvre le cadavre d’une femme amputée d’une main. À côté du corps, un petit bonhomme fabriqué à partir de marrons et d’allumettes. Chargés de l’enquête, la jeune inspectrice Naia Thulin et l’inspecteur Mark Hess découvrent que cette figurine est porteuse de mystérieuses empreintes : celles de la fille de Rosa Hartung, ministre des Affaires sociales, enlevée un an plus tôt et présumée morte.
Thulin et Hess explorent toutes les pistes qui leur révéleraient un lien entre la disparition de la fille de la ministre et la victime à la main coupée. Lorsqu’une autre femme est tuée, selon le même mode opératoire, ils comprennent que le cauchemar ne fait que commencer…

  • LA NUIT DU  MAL DE GIACOMETTI / RAVENNE

 

Novembre 1941. L’Allemagne est sur le point de gagner la guerre. L’armée du Troisième Reich est aux portes de Moscou. Pour Himmler, le chef des SS, la victoire sera définitive s’il parvient à s’emparer d’une swastika sacrée disparue en Europe. Pour Churchill, il faut absolument retrouver cette relique avant les nazis. Chacun compte sur Tristan Marcas, agent double au passé obscur. Au cœur de cette guerre occulte entre les forces du Bien et du Mal, Laure, la résistante française, et Erika, l’archéologue allemande, vont s’affronter dans une lutte sans merci. De Berlin à Londres, de la Crête mystérieuse à l’Italie de Mussolini, qui l’emportera dans ce duel entre l’ombre et la lumière ?

Et si la vérité se trouvait dans la jeunesse aux secrets interdits d’un certain Adolf Hitler ?

A ça se rajoute :

  •  LES CICATRICES DE CLAIRE FAVAN

Centralia, État de Washington.  La vie d’Owen Maker est une pénitence. Pour s’acheter la paix, il a renoncé à toute tentative de rébellion.
En attendant le moment où il pourra se réinventer, cet homme pour ainsi dire ordinaire partage avec son ancienne compagne  une maison divisée en deux. Il est l’ex patient, le gendre idéal, le vendeur préféré de son beau-père qui lui a créé un poste sur mesure. Un type docile. Enfin, presque. Car si Owen a renoncé à toute vie sociale, il résiste sur un point : ni  le chantage au suicide  de Sally ni  les scènes qu’elle lui inflige quotidiennement  et qui le désignent comme bourreau aux yeux des autres ne le feront revenir sur sa décision de se séparer d’elle.
Mais alors qu’une éclaircie venait d’illuminer son existence, Owen est vite ramené à sa juste place. Son ADN a été prélevé sur la scène de crime d’un tueur qui sévit en toute impunité  dans la région, et ce depuis des années. La police et le FBI sont sur son dos. L’enfer qu’était son quotidien n’est rien  à côté de la tempête qu’il s’apprête à affronter.

Et le petit dernier conseil de mon libraire qui a failli faire une syncope quand je lui ai dit que je ne l’avait pas lu :

  • LE JOUR DU CHIEN de PATRICK BAUWEN

Les ténèbres sont mon domaine. Le métro, ma cité des morts. La souffrance de mes victimes, mon plaisir.
Je suis le Chien. Inquisiteur ou Guerrier Saint, comme vous voudrez. Dieu est avec moi.

Djeen, je croyais l’avoir tuée. C’était il y a trois ans. Déchiquetée par les roues du métro.
Et voilà qu’elle me menace…
Je dois la retrouver avant que Kovak ne le fasse.
Et ce jour-là signera l’apogée du mal.

Sur les traces d’un tueur psychopathe, dans un Paris souterrain plus hallucinant que l’Enfer, le nouveau thriller de Patrick Bauwen, un des maîtres du genre depuis L’oeil de Caine.

BREF…ILS PARTENT AVEC MOI EN VACANCES…PAL AMBITIEUSE OU PAS…RÉPONSE A LA FIN DU MOIS !!!

img_0161

Cette sélection de juillet m’enchante au plus au point !!!

ANNE METTE HANCOCK : FLEUR DE CADAVRE

fleur de cadavre

DESCRIPTION :

« Puisqu’on me prive de ta présence, Héloïse, donne-moi au moins par tes mots la douce essence de ton être. »
Ces mots concluent les lettres qu’Heloise Kardan, journaliste à Copenhague, reçoit régulièrement depuis quelque temps. Postées de France, elles sont signées d’une certaine Anna Kiel. Heloise n’a aucun lien avec cette femme. Pourquoi celle-ci s’obstine-t-elle à lui écrire ? Que cherche-t-elle à lui dire ?
Trois ans plus tôt, Anna Kiel a égorgé un avocat. En cherchant à comprendre le mobile de ce meurtre, Heloise rouvre sans le savoir une page d’un passé qu’elle croyait définitivement tournée.

Best-seller au Danemark, ce thriller offre un suspense au charme vénéneux, comme la fleur de cadavre, aussi éphémère que toxique.

Anne Mette Hancock, nouvelle venue dans le polar nordique, a bien du talent. Comme son héroïne d’ailleurs, une femme pleine de ressources qui fait fi de la morale et des conventions. Pascale Frey, Elle.

Prix de la révélation du polar danois 2017.

MON RESSENTI :

Résumé plus que tentant, thriller nordique …bref pour le moment il a tout bon, je vais commencé par celui ci !!

SØREN SVEISTRUP : OCTOBRE

octobre

DESCRIPTION :

Début octobre, dans la banlieue de Copenhague, la police découvre le cadavre d’une femme amputée d’une main. À côté du corps, un petit bonhomme fabriqué à partir de marrons et d’allumettes. Chargés de l’enquête, la jeune inspectrice Naia Thulin et l’inspecteur Mark Hess découvrent que cette figurine est porteuse de mystérieuses empreintes : celles de la fille de Rosa Hartung, ministre des Affaires sociales, enlevée un an plus tôt et présumée morte.
Thulin et Hess explorent toutes les pistes qui leur révéleraient un lien entre la disparition de la fille de la ministre et la victime à la main coupée. Lorsqu’une autre femme est tuée, selon le même mode opératoire, ils comprennent que le cauchemar ne fait que commencer…

Quand le créateur de la géniale série télé danoise « The Killing » prend la plume, ça décoiffe ! Nuits blanches assurées. Le Parisien.

Un thriller aussi sensible que finement maîtrisé, une profondeur à nulle autre pareille. La Vie.

MON RESSENTI:

Je l’ai déjà lu l’année dernière et oui c’est une pépite !!! Je vais me régaler à le relire en connaissant déjà la fin.

Ma première lecture : ICI

 

GIACOMETTI RAVENNE : LA NUIT DU MAL

la nuit du mal p

DESCRIPTION :

Novembre 1941. L’Allemagne est sur le point de gagner la guerre. L’armée du Troisième Reich est aux portes de Moscou. Pour Himmler, le chef des SS, la victoire sera définitive s’il parvient à s’emparer d’une swastika sacrée disparue en Europe. Pour Churchill, il faut absolument retrouver cette relique avant les nazis. Chacun compte sur Tristan Marcas, agent double au passé obscur. Au cœur de cette guerre occulte entre les forces du Bien et du Mal, Laure, la résistante française, et Erika, l’archéologue allemande, vont s’affronter dans une lutte sans merci. De Berlin à Londres, de la Crête mystérieuse à l’Italie de Mussolini, qui l’emportera dans ce duel entre l’ombre et la lumière ?

Et si la vérité se trouvait dans la jeunesse aux secrets interdits d’un certain Adolf Hitler ?

MON RESSENTI :

L’année dernière j’ai eu un coup de cœur pour cette saga du soleil noir, il faut avoir lu le tome 1, c’est une nécessité !!! Je vais relire ce tome 2 avec grand plaisir  et enchainer avec le tome 3.

Mon avis sur le triomphe des ténbres : ICI et ma première lecture de la nuit du mal : ICI

BREF…UN MOIS DE  JUILLET QUI S’ANNONCE EXTRÊMEMENT BIEN DU COTE DU PRIX DES LECTEURS !!!

Le constat est sans appel, moins je cours et plus je lis !!! Difficile de résister à toutes ses sorties en librairie !!! Le mois de juin c’est aussi le mois, où j’ai essayé de refaire quelques projets de voyages…en France…espérons que je pourrais tous les réaliser cet été !! Encore beaucoup de renforcement musculaire, j’ai terminé des séries en cours…un mois bien complet.

LES LIVRES :

LE SPORT

Et non je n’ai pas passé mon mois de juin à lire, je continue assidument mes séances avec l’application TRAIN SWEAT EAT, je vous remets les liens sur mes précédents articles en dessous. En ce qui concerne le running, j’ai très peu couru, je suis assez fatiguée et la chaleur qui s’installe ne me motive pas plus que ça, je verrais durant les vacances si mon envie revient ou pas.

Je vous reparle très vite du nouveau programme 8 WEEKS BIKINI en juillet

LES SÉRIES

J’ai terminé les 5 premières saisons de VIKINGS disponible sur Netflix, la deuxième partie de la saison 4 et la saison 5 ont été un peu une purge…trop c’est trop …c’était long, pas de scénario, des incohérences en veux tu en voilà …

Pour faire plaisir à notre Ado, on regarde la saison 5 de GOTHAM, la dernière pour cette série.

J’ai tenté LE BUREAU DES LÉGENDES…sans plus, j’ai vu qu’une saison donc j’ai pas fait de retour ici.

LES VOYAGES

#MDR …

Forcément tous mes plans à l’étranger sont tombés à l’eau…mais bon….haut les cœurs ne vivons nous pas dans un des plus beaux pays de monde? Donc cet été, la rubrique voyage sera de nouveau active avec la France…sauf si …mais je ne préfère pas y penser…

BREF…VOYONS CE QUE JUILLET ME RÉSERVE !!!

aube australie ble cereale

Photo de Nathan Cowley sur Pexels.com

 

Enfin les voilà les vacances !!! Enfin !!! Surement les plus attendues depuis mon début de carrière !!! Au programme…

  • dégommer ma pile à lire  en essayant de ne pas acheter trop de nouveaux livres…peine perdue je sais…
  • reprendre le vélo que j’ai complétement laissé tomber depuis un an
  • reprendre le running plus sérieusement…
  • et surtout me REPOSER !!! PROFITER !!!
  • je vais aussi préparer quelques articles pour la rubrique voyage…sur la côte picarde…puisque les vacances dans les mois à venir vont être pour beaucoup MADE IN FRANCE

J’ai programmé quelques articles durant cette période, je répondrais à vos petits messages à mon retour.

En attendant passez de très bonnes vacances, bon courage à ceux qui bossent.

Continuer à être vigilent, le virus est toujours là,les masques sont à mettre dans la valise !!! Oui c’est chiant, oui ça tient chaud…mais c’est à moindre mal, personne n’a envie de tombé malade, personne n’a envie d’être reconfiné…et surtout vous ne connaissez pas les antécédents médicaux des personnes que vous pouvez croiser dans un lieu fermé !!

BREF…BONNES VACANCES !!!

 

ecrit dans le sang

DESCRIPTION :

Tombée en panne dans la campagne tarnaise, Maya se réfugie dans un manoir dont les occupants lui accordent l’hospitalité. Mais un meurtre sordide survient dans la paisible demeure : qui a tué Maya ? Après Sans mon ombre (l’Archipel, 2019), Edmonde Permingeat revient avec un polar où jalousie et vengeance distillent un suspense angoissant.

La jeune Maya, une rousse sulfureuse, tombe en panne un soir d’été devant la grille de la Giraudière, un manoir perdu en pleine campagne tarnaise. Elle y est accueillie.

Mais, à peine installée dans cette étrange demeure où vit la famille Rascol, la  » belle aux yeux de chatte  » va jouer de sa séduction pour exacerber tous les conflits latents. Aucun membre de cette grande fratrie n’échappera à son emprise.

Quelques jours plus tard, elle disparaît de façon subite et inexpliquée… Avec les taches de sang laissées sur le tapis et les murs, sa chambre a tout d’une scène de crime.

Qu’est-il advenu de Maya ?

Une intrigue psychologique où jalousie et vengeance distillent un suspense angoissant.

MON AVIS :

Un thriller de plus à lire cet été !!!

Vraiment pour moi c’est idéal !!! L’intrigue commence directement, on rentre très vite dans cette histoire et surtout au sein de la famille Rascol, cette famille bien sous tout rapport à première vue mais croyez moi elle va vous glacer le sang !!! Ils sont ravagés à souhait !!

Et si au bout de quelques pages vous pensez avoir compris l’intrigue…NON vous ne l’avez pas comprise,les rebondissements c’est jusqu’à la dernière page !!!

C’est un vrai page turner (l’un des personnage détesterait cet anglicisme…mais comme je ne l’ai pas particulièrement apprécié je le mets là exprès 😂 ),je vous donne grand maximum deux jours pour le lire selon vos activités, c’est tellement prenant  et sombre très sombre !!! Edmonde Permingeat n’est pas tendre avec ses personnages !!

BREF… UN GROS PLAISIR DE LECTURE QUE JE VOUS CONSEILLE VIVEMENT !!!

MERCI MYLÈNE ET LES ÉDITIONS L’ARCHIPEL POUR CETTE LECTURE

la nanny

DESCRIPTION :

À la mort de son mari, Jocelyn n’a d’autre choix que de revenir s’installer avec sa fille Ruby à Lake Hall, l’austère manoir familial où vit toujours sa mère, aristocrate arrogante et froide.
À peine arrivée, Jocelyn reçoit la visite d’une mystérieuse femme déclarant être Hannah, la nanny qu’elle adorait enfant, disparue du jour au lendemain en 1987. Jocelyn est si contente de la retrouver qu’elle lui propose immédiatement la garde de sa fille, mais très vite, des détails sonnent faux. Peut-elle vraiment lui faire confiance ? Et que s’est-il passé à l’époque ?
Huis clos étouffant, La Nanny prouve une nouvelle fois le talent de Gilly Macmillan pour les intrigues psychologiques parfaitement maîtrisées.

MON AVIS :

Attention un thriller de l’été en vue !!! À mettre dans votre valise !!!

Un thriller qui se lit tout seul, captivant dès les premières pages, des allers et retours parfaitement maitrisés et dosés. Un doute qui s’installe sur les secrets du passé, les identités de chacun qui ne m’a pas lâché jusqu’au bout du livre.

Plusieurs thèmes abordés : le deuil, la famille, l’enfance, la place des souvenirs de l’enfance et leurs interprétations. Tout le développement sur notre vision de notre famille étant enfant tellement loin de la réalité, j’ai adoré !!

L’inquiétude grandit au fil des pages pour Joe et sa famille, j’ai particulièrement apprécié le personnage de Virginia, la maman de Jocelyn,qui fait le lien entre le passé et le présent.

Le tout dans un cadre tellement chic, classe…so british…je vous dit il a tout pour plaire !!

Gilly Macmillan nous offre en plus une fin particulière mais auquel j’adhère complétement.

BREF…UN THRILLER VRAIMENT BIEN RÉUSSI, UN TRÈS BON MOMENT DE LECTURE !!!

MERCI NETGALLEY ET LES ESCALES NOIRES POUR CETTE LECTURE

en lieu sur

DESCRIPTION :

Los Angeles, 2008. Ex-junkie délinquant, Ricky Mendoza junior, alias Ghost, est bien déterminé à rester clean jusqu’à la fin de ses jours. Rentré dans le rang, il force désormais des coffres-forts pour le compte de toute agence gouvernementale prête à payer ses services, des Stups aux Fédéraux. Mais quand il découvre que la personne qui compte le plus pour lui croule sous les dettes, il décide de tenter une embardée risquée : vider un coffre sous le nez du FBI et des gangsters à qui il appartient, sans se faire prendre ni tuer.

Dans ce thriller au rythme haletant, Ryan Gattis projette le lecteur dans un univers urbain sombre et incandescent, et pose une question des plus cruciales : jusqu’où iriez-vous pour protéger ceux que vous aimez ?

MON AVIS :

Lu dans le cadre du prix des lecteurs 2020 du livre de poche

Chronique assez courte car voilà clairement ce livre n’était pas pour moi, un troisième livres dans la sélection  sur le thème des gangs, un milieu urbain sombre…Je me suis beaucoup posée la question pourquoi je n’ai pas accroché alors que j’avais adoré la trilogie du 93 de Olivier Norek…Norek est flic et sincèrement le réalisme de ses livres ça change tout, peut être aussi la traduction d’un argot américano mexicain dans lequel j’ai eu du mal à me retrouver?

Je pense aussi qu’il a fait les frais d’arriver après deux lectures sur le même univers.

Mais ce n’est que mon avis et d’autres l’ont aimé donc je te mets le lien vers le retour de ô grimoire, qui t’en parleras mieux que moi : ICI

img_9076

un assassin parmis nous

DESCRIPTION :

Rien de tel qu’un séjour au Mitchell’s Inn pour se ressourcer…

Le Mitchell’s Inn est un hôtel de charme perdu au cœur de la forêt. Ses pensionnaires croient avoir choisi la destination idéale pour se détendre au coin du feu, loin de la frénésie new-yorkaise. Là-bas, pas d’Internet ni de réseau. Mais la tempête fait rage et, après une coupure d’électricité, on découvre Dana Hart, venue pour une escapade romantique avec son fiancé, morte au pied de l’escalier. Chute accidentelle ? Drame passionnel?
Alors que les conditions météorologiques se dégradent encore et que l’établissement est coupé du monde, un deuxième cadavre est retrouvé. Le doute n’est alors plus permis : l’assassin est dans la place, et pas moyen de lui échapper…

Un huis clos façon murder party qui se lit sans temps mort. Qui est le meurtrier et quelle est sa motivation ? Qui est le prochain sur sa liste ? Écrivaine pleine d’ambition, couple au bord du divorce, héritier richissime, amies de longue date… Tous les protagonistes, clients comme employés, ont quelque chose à cacher !

MON AVIS :

Ça partait plutôt bien, moi qui suis fan des huis clos…en montagne encore plus…pendant une tempête de neige …le top du top …un hôtel plutôt chic peu de clients et de personnels  à cause des conditions climatiques…bref on est bien.

Malheureusement, j’ai eu du mal à accrocher avec les personnages, certes les mœurs américaines ne sont pas les nôtres et ils sont plus envahissants dans la vie d’autrui que nous et vont facilement parler à des étrangers dans ce type de situation ( du déjà vécu lors de nos séjours aux USA)…mais ce coté un peu mêle tout des uns et des autres, surtout si rapide dans l’histoire, m’a fortement agacé .

Après arrive le premier meurtre, un petit air des dix petits nègres de Agatha Christie…plusieurs pistes, plusieurs suspects…puis la révélation finale…. ah ok…c’est le tueur parce que ….et  puis voilà …. ils se sont connus il y a longtemps…et voilà c’est comme ça…bref bof comme dénouement …

Mention spéciale pour l’histoire et le personnage de Beverly qui relève franchement le niveau

BREF…SUPER IDÉE DE THRILLER, SUPER CADRE….MAIS J’AI PAS ACCROCHÉ AUX PERSONNAGES…

MERCI NETGALLEY ET LES ÉDITIONS PRESSE DE LA CITÉ POUR CETTE LECTURE

 

 

sirenes

DESCRIPTION :

« Je commençai les patrouilles de nuit en ayant de la vie nocturne une vision romantique qui devint très vite réaliste. Je ne connaissais pas les vampires, les dealers qui sortaient uniquement la nuit, et je ne savais rien des gangs. Les seuls que j’arrivais à identifier du premier coup d’œil, c’étaient les smileys. Ainsi surnommés à cause des deux centimètres de cicatrice de chaque côté de leur bouche, tailladée par des dealers parce qu’ils avaient payé en retard ou trop parlé.»
Aidan Waits, un jeune inspecteur tombé en disgrâce, en proie aux tentations et aux excès de la nuit, se voit forcé d’infiltrer le plus gros réseau de trafic de drogues à Manchester. À sa tête, Zain Carver.
En parallèle, Waits doit retrouver Isabelle, la fille d’un puissant homme politique, et découvre qu’elle est devenue une des « sirènes » de Zain.
Ce serait là une dernière chance de ressusciter sa carrière naissante. Mais comment peut-il espérer sauver Isabelle alors qu’il ne peut se sauver lui-même ?

MON AVIS :

Lu dans le cadre du prix des lecteurs 2020 du livre de poche.

Quand j’ai reçu la sélection du mois de juin ( lien ICI), je vous avez dit qu’aucun des deux livres ne me donnaient envie plus que ça…Déjà pour 3 secondes , je vous avez dit que les histoires de gang, de mafia, de drogues…c’est pas trop mon truc, à part la trilogie de Olivier Norek sur le 93…j’accroche pas .

Avec Sirènes, j’ai été dans un entre deux…l’image du flic borderline, un homme politique pas très clair, sa fille tombée dans la drogue et ce milieu des clubs et du trafic de drogues…pas de grandes surprises.

Une fois de plus dans la sélection, on est dans un roman policier, un roman noir…je me rends compte de plus en plus que le coté thriller me manque…j’ai pas eu envie de tourner les pages de façon frénétique.

J’ai bien aimé le style de l’auteur, des chapitres courts, bien rythmé, sa description de Manchester version sombre  est assez prenante, très immersive.

BREF…J’AI PAS ÉTÉ EMBALLÉE PAR LE SUJET MAIS J’AI ÉTÉ SÉDUITE PAS LE STYLE DE L’AUTEUR, SA FAÇON DE MENER UNE HISTOIRE…À VOIR AVEC UN AUTRE SUJET.

 

 

img_9076