LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

RÉSUMÉ :

Annalise Keating possède toutes les qualités requises chez un professeur de droit pénal. Brillante, passionnée, créative et charismatique, elle symbolise également tout ce à quoi on ne s’attend pas : sexy, imprévisible et dangereuse. Que ce soit lors d’un procès ou dans une salle de classe, Annalise est impitoyable. Avocate de la défense, elle représente les criminels, des plus violents jusqu’à ceux suspectés de simple fraude. Son objectif est de faire presque tout ce qui lui est possible pour gagner leur liberté. De plus, chaque année, Annalise sélectionne un groupe d’élèves, qui se révèlent être les plus intelligents et les plus prometteurs, pour venir travailler dans son cabinet. Car apprendre auprès d’Annalise est l’occasion d’une vie, celle qui peut tout changer pour ces étudiants, et cela pour toujours. C’est exactement ce qui se produit lorsqu’ils se retrouvent impliqués dans un assassinat qui fera vibrer toute l’université.

MON AVIS :

Oui, 1000 ans après tout le monde, on a décidé de regarder cette série culte, mainte fois conseillée…j’ai toujours un peu de mal à commencer une série où je sais qu’un nombre important d’épisodes m’attendent, mais je laisse sa chance à la saison 1….puis la saison 2….

C’est typiquement un série à rebondissements, ça commence avec une scène marquante où les principaux protagonistes sont dans une situation…plus que fâcheuse, pour pas dire dans une situation de merde…chaque épisodes remontent dans le temps…pour arriver en fin de saison à la révélation finale : le pourquoi du comment, ils se sont mis dans une merde pareille. Mais là où les scénaristes sont très fort c’est qu’ils font en sortent de vous rendre complétement accros et vous enchainez les épisodes puis les saisons.

Les personnages ne sont que des anti héros, personne n’est innocent mais ils sont surtout tous coupables de quelques choses à leur échelle.

Le personnage d’Annalise est emblématique, femme forte et fragile femme puissante et extrêmement fragile….un vrai paradoxe ambulant. On finit par s’attacher à toutes ses personnalités cassées, broyées et atypiques.

BREF…JE COMPRENDS L’ENGOUEMENT, PARFOIS C’EST TROP…MAIS CETTE SÉRIE ARRIVE TOUT DE MÊME À MAINTENIR CE SUSPENS QUI FAIT QUE L’ON CONTINUE À REGARDER .

RÉSUMÉ :

Il vaut parfois mieux ignorer la vérité…
Mi-juillet, Sixtine, dix ans, disparaît sur une plage de l’île d’Oléron. Pour Jeanne, sa mère, c’est tout son monde qui s’écroule. Elle s’en veut d’avoir été trop accaparée par son métier. Elle en veut à son mari, qui aurait dû surveiller leur petite brune aux yeux bleus, mais qui a failli, trop occupé à donner un énième coup de canif dans leur contrat de mariage.
Lorsque les recherches conduisent finalement à un multirécidiviste connu par la justice pour le viol de quatre fillettes, Jeanne comprend que rien ne sera jamais plus comme avant. Et son travail de résilience s’annonce d’autant plus long que le corps de Sixtine n’a jamais été retrouvé.
Une absence qui laisse planer comme une incertitude… Et si la vérité s’avérait plus sordide et glaciale encore que la mort d’un enfant ?

MON AVIS :

Comme beaucoup de monde, j’ai lu beaucoup de retours positifs sur ce livre, mais clairement c’est l’engouement de mon libraire qui me l’a fait acheter. Comme d’habitude il a été très convaincant !!!

Je vais faire simple, je vous partage sa publication Instagram :

studio.livres

LA FOUDRE VIENT DE S’ABATTRE sur l’univers du polar français 😱 @jerome_camut_et_nathalie_hug font un retour fracassant avec leur nouveau thriller NOS AMES AU DIABLE ❤❤❤
Êtes vous prêt à plonger dans les limbes les plus sombres de l’âme humaine? Vivez une expérience comme rarement vous en avez vécu ! Ce roman est juste exceptionnel !

Plus l’avis d’autres blogueurs ….ma curiosité était piquée.

Et comment vous dire, qu’une fois de plus….il a raison…je l’ai lu en moins deux jours, oui j’ai du dormir un peu, …une vraie claque…

Cela reste une lecture difficile en tant que parent tellement la retranscription de l’état émotionnel de Jeanne est criant de réalisme, limite à provoquer une crise d’angoisse tellement j’étais en phase avec sa détresse. J’ai plongé avec elle en quelques pages, j’ai été plus que happée par cette histoire….j’étais dans l’histoire.Jusqu’à la fin…il fallait que je finisse ce livre, vous aussi ne pourrez pas le lâcher.

Je vais pas m’étendre 1000 ans après tout le monde, je ne peux que juste confirmer que toutes les critiques dithyrambiques que vous avez lu sont plus que justifiées.Beaucoup vont se dire, et moi la première j’y ai pensé, : des thrillers sur la disparition d’enfants…on connait, on en a déjà lu 1000…oui et bien NON !!!Lisez ce 1001 thrillers sur le sujet de la disparition d’enfant !!! Il a ce petit supplément d’âme qui fait toute la différence.

BREF…JE VAIS REPRENDRE LES MOTS DE MATHIEU, MON LIBRAIRE, JE NE FERAIS PAS MIEUX : VIVEZ UNE EXPÉRIENCE COMME RAREMENT VOUS EN AVEZ VÉCU ! CE ROMAN EST JUSTE EXCEPTIONNEL.

RÉSUMÉ :

Dans ce nouveau film Marvel Studios, l’univers cinématographique Marvel déverrouille et repousse les limites du multivers encore plus loin. Voyagez dans l’inconnu avec Doctor Strange, qui avec l’aide d’anciens et de nouveaux alliés mystiques, traverse les réalités hallucinantes et dangereuses du multivers pour affronter un nouvel adversaire mystérieux

MON AVIS :

A mon avis, il faut quelques pré requis :

  • Wandavison : c’est indispensable pour l’intensité des émotions de Wanda, globalement vous comprendrez l’histoire mais vous n’aurez pas l’intensité émotionnelle que dégage le personnage de la sorcière rouge.
  • Dr Strange 1sinon vous allez être quand même bien largués
  • WHAT IF pour quelques subtilités mais ce n’est pas indispensable

Après mon coup de cœur pour WANDAVISION, j’avais tellement hâte de retrouver wanda !!! Et en ce qui concerne ce personnage, je n’ai pas été déçue, Elisabeth Olsen est incroyable, d’une justesse, elle arrive à me mettre les larmes aux yeux en deux secondes. J’ai tout adoré d’elle : TOUT .

Steven Strange…fidèle à lui même, ce « con arrogant » qui pense que tout tourne autour de sa petite personne et de ses décisions…mais que j’adore quand même…

Visuellement, le film est très beau, il y a clairement une plus value à le voir au cinéma. Par contre une B.O inexistante …aucun morceau marquant.

Et le style Sam Raimi ? Pour vous re situer, c’est le réalisateur de Evil Dead. Oui ce Marvel a carrément un visuel horrifique surtout en seconde partie. Pas de quoi sursauter sur son siège, mais les amateurs du genre apprécieront le visuel et le rendu final surtout sur le combat final que j’ai trouvé très réussi. Donc évitez peut être les enfants trop jeunes ou trop impressionnables .

J’ai passé un très bon moment, il n’est pas parfait, mais rien que pour le personnage de Wanda, il faut aller voir ce film.Je ne suis pas spécialement fan du multivers qui offre pour le coup trop de possibilités et qui finalement retire l’enjeu…de la mort des personnages…A offrir trop de possibilités,cela offre également trop de possibilités d’incohérence .

BREF…PROCHAINE ÉTAPE : THOR

RÉSUMÉ :

Cette maison de rêve va devenir votre pire cauchemar

Rowan Caine pensait avoir trouvé l’annonce parfaite : un poste de nurse dans une somptueuse demeure en Écosse, avec un salaire très confortable. Mais le rêve va se transformer bientôt en cauchemar.

Rowan sait qu’elle a commis des erreurs.

Mais elle n’est pas coupable. Du moins, pas de meurtre

MON AVIS :

Avec Ruth Ware…c’est soit j’accroche …ou pas….malheureusement cette fois….j’accroche pas .

Pourtant ça commençait bien , on découvre Rowan qui est incarcérée qui écrit une lettre à un éminent avocat pour le convaincre de prendre sa défense, on comprend vite qu’elle est ai cœur d’un procès médiatique où tout l’accuse. Dans cette lettre elle raconte sa version de l’histoire, une annonce pour un emploi de rêve, une belle demeure en Écosse…vraiment tout pour me plaire…

Puis j’ai décroché…je n’ai réussi à adhérer à la proposition de l’autrice concernant la famille qui emploie Rowan, je n’ai pas cru à leur fonctionnement, à leur histoire…j’ai décroché face à la modernité de la maison, moi j’étais partie pour lire une histoire sur une vielle demeure…pas une vieille demeure transformée en maison de hautes technologies.

Il y a plusieurs passages prenants surtout ceux qui se passent la nuit, mais à chaque fois je décrochais quand on repassais sur des séquences avec Rowan et les enfants.

La fin est plutôt pas mal et bien amenée.

BREF…UN LIVRE EN DEMI TEINTE POUR MOI

Merci Netgalley et fleuve Noir

RÉSUMÉ :

LES ENFANTS DU DIABLE NE MEURENT JAMAIS

1995 : Faubourg de Kombakkam (Sud-Est de l’Inde)
Viresh est un Dalit, un Intouchable. À huit ans à peine, il comprend que son existence ne sera qu’un enfer pavé d’humiliations. Révolté par cette condition qu’il n’a pas choisie, désireux de s’affranchir d’une société régie par un système de castes archaïque et profondément inégalitaire, le jeune garçon apprendra bientôt ce qu’il en coûte de défier la volonté des dieux.

Janvier 2020 : Paris. Un hiver poisseux et humide
Le lieutenant Lucas Dorinel quitte sa Bretagne adoptive et prend le premier train pour Paris, deux ans après son départ forcé de la capitale. Réintégré au sein de la prestigieuse Brigade criminelle, il n’est pas encore parvenu au Bastion qu’une femme se suicide sous ses yeux en se jetant tête la première sous les roues d’un bus.
Quelques heures plus tard, le lieutenant est envoyé sur une scène de crime atroce dans un HLM de Bondy : un homme retrouvé mort chez lui, les membres disloqués, mutilés, son corps nu écrasé au fond d’une malle. Le plus étrange survient lorsque le légiste retrousse les lèvres du mort pour dévoiler des canines anormalement longues, tout droit sorties d’un film d’horreur.
Pour Lucas Dorinel et ses équipiers, le cauchemar ne fait que commencer.

MON AVIS :

⚠️ ce livre parle de personnages issus de son premier roman, le singe d’Harlow, personnellement, je ne l’ai pas lu, cela ne m’a pas gêné dans la compréhension de l’histoire, mais plus pour saisir la psychologie de Lucas Dorinel ⚠️

Un thriller qui mêle : histoire, ésotérisme, meurtres rituels…ça ne peut que me plaire.

On sent que Ludovic Lancien a fait un gros travail de recherche sur ce livre;J’ai beaucoup appris sur l’ Inde et surtout sur le fonctionnement de sa société, une vraie découverte pour moi. J’ai trouvé passionnant et terriblement angoissant toute cette retranscription sur ce groupuscule vampirique adepte du troisième Reich.

J’ai un peu moins accroché à cette histoire qu’à son précédent roman, j’avoue que par moment, je me suis sentie un peu perdue entre ce clan de vampires et l’Inde. Mais c’est resté une lecture agréable et instructive.

MERCI NETGALLEY ET HUGO THRILLER POUR CETTE LECTURE

RÉSUMÉ :

Le 1er tome de la nouvelle trilogie événement de Don Winslow


  État de Rhode Island, 1986.


Danny Ryan, 29 ans, est docker. Intelligent, loyal et réservé, il n’a jamais vraiment trouvé sa place au sein du clan des Irlandais qui règne sur une partie de la ville. Son rêve  : fuir loin de cet endroit où il n’a pas d’avenir.
Mais lorsque Paulie Moretti, mafieux d’une famille italienne jusque-là amie, s’affiche avec sa nouvelle conquête, Hélène de Troie des temps modernes, Danny se retrouve mêlé à une guerre sans merci à laquelle il ne peut échapper.
Il lui faudra s’imposer enfin et affronter un déchaînement de violence sans précédent pour protéger sa famille, ses amis, et la seule patrie qu’il ait jamais connue.
 
Avec La cité en flammes, Don Winslow livre le premier tome d’une trilogie magistrale, transposition des épopées antiques : la ville de Providence est Troie incendiée par les Grecs, Danny Ryan un héros homérique digne  d’Énée. Une Iliade contemporaine.

Traduction de l’anglais (États-Unis) par Jean Esch. 
À propos de l’auteur
DON WINSLOW est l’auteur de 21 best-sellers internationaux, dont Corruption, Savages et L’Hiver de Frankie Machine. Sa trilogie de La Griffe du chien, Cartel et
La Frontière est en cours d’adaptation série par la chaîne FX. Il vit aujourd’hui entre la Californie et Rhode Island.

«  Don Winslow a un talent qui transcende toutes les frontières des genres.  »France Culture

MON AVIS :

Pour être très franche avec vous, j’ai longtemps hésité à découvrir ce livre. La communication autour de cet ouvrage tourne beaucoup autour de la transposition de l’histoire de Troie, d’Hélène de Troie…bref de l’iliade. Et comment vous dire que tout cet univers me laisse de glace et ne m’attire absolument pas, donc vous ne trouverez aucune comparaison avec l’Iliade…je n’ai aucune connaissance sur le sujet.

Par contre, une chose dont je suis sûre si vous avez aimé les Peaky Blinders, vous allez adorer comme moi ce livre !!! Ce premier tome, c’est une saison des Peaky Blinders, dans les années 80,dans le Rhodes Island.

Vous avez des personnages ultra attachants, pour moi surtout : Danny Ryan , sa femme Terry, j’ai tout aimé de lui son histoire, ses parents (gros coup de cœur pour la vie de sa mère), sa personnalité, son évolution au sein de ce clan d’Irlandais quand une guerre de clans éclate. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, on s’attache à cette famille Murphy, famille dysfonctionnelle mais tellement attachante.J’espère que le personnage de Cassie sera encore plus développé dans le prochain tome, il y a un tel potentiel avec ce premier opus !!!.

Vous vous retrouvez avec Danny devant l’inévitable catastrophe et le cercle infernal de la vengeance qui s’enclenche .

C’est une lecture qui m’a prise au cœur, oui au cœur, j’ai tellement aimé les personnages, j’ai été heureuse avec eux, triste avec eux.

Je ne sais pas si l’Iliade est aussi envoutante que ce livre, mais la cité en flammes l’est assurément .

BREF…JE VEUX LIRE LA SUITE !!!!

MERCI HARPER COLLINS POUR CETTE LECTURE INCROYABLE

RÉSUMÉ :

 » Ghislain Gilberti est un écrivain stratosphérique : bienvenue dans le monde maléfique de l’un des plus grands auteurs de polars contemporains. « 
Gérard Collard, La Griffe noire

Au commencement, il y eut un enfant.
Le petit Gabin Schwartz. Six ans. Son corps retrouvé dans un parc. Exsangue.
Puis ce fut un agriculteur. Enterré vivant. Son index désignant le ciel.
Puis un marchand ambulant, écrasé sous son stock.
Sale baptême du feu pour Seth Kohl, le chef du groupe chargé de l’enquête à la Brigade criminelle du SRPJ de Versailles. Comment avancer quand rien ne relie les victimes entre elles ?

Alors que les corps s’accumulent, un lien se dessine enfin, inattendu, fragile et incomplet : le tueur pourrait bien s’inspirer des Danses macabres, ces fresques que l’on retrouve dans les vieilles églises, ou dans les bibliothèques des collectionneurs.
Mais chaque série de tableaux est différente. Laquelle est la bonne ? Le temps presse, et Seth Kohl est assailli par ses propres démons, qui l’invitent eux aussi à quelques pas de danse avec la mort…

MON AVIS :

Première découverte pour moi de l’univers de Ghislain Gilberti, j’ai évidement entendu et lu beaucoup de retours sur sa trilogie des ombres, que j’ai dans ma pile à lire d’ailleurs,donc j’ai décidé de commencer par un one shot. L’auteur précise que même si un personnage de la trilogie des ombres est présent dans ce livre, il peut être lu seul.

L’univers de cet auteur…est sombre, très sombre….Il y a Seth Kohl, enquêteur très très borderline, mais bon vu son passé…c’est plus que justifié,il reprend pied dans sa vie professionnelle à la tête d’un nouveau groupe d’enquête. Sa reprise commence par un meurtre atroce d’enfant…voilà ça vous met directement dans l’ambiance…. puis un enchainement de meurtres sordides sur une thématique religieuse, ici les danses macabres. Histoire de ne pas faciliter la vie de ce pauvre Seth, certaines personnes ne sont absolument pas ravis de son retour parmi les vivants et encore moins parmi les effectifs de police, et ils ont donc décidé de s’en prendre à lui…

Vous allez me dire que cette histoire vous l’avez déjà lu, un sérial killer;;;une thématique religieuse…, oui mais ne vous inquiétez pas…il y a le fameux retournement de situation…qui fait tout le bonheur du lecteur de thriller, je n’en dirais pas plus.

Pour moi c’est une belle découverte, je le conseillerais aux plus endurcis d’entre vous. C’est un thriller où les enquêteurs sont systématiquement sur un fil dangereux, où parfois certaines limites sont dépassées. Le coté crime religieux, j’ai adoré, c’est très prenant, addict, surtout avec ce tueur qui a toujours plusieurs longueurs d’avance. En ce qui concerne, l’histoire de Seth, je suis un peu plus mitigée…je pense que j’étais tellement dans cette histoire de danses macabres que je n’ai pas aimé en sortir.

BREF…IL VA FALLOIR QUE JE SORTE LA TRILOGIE DES OMBRES DE MA PILE À LIRE

MERCI NETGALLEY ET HUGO THRILLER POUR CETTE LECTURE

RÉSUMÉ :

Cinq années oubliées, et avec elles la vérité entre deux sœurs

Emma, 23 ans, se réveille à l’hôpital après un accident de voiture. Elle est indemne mais souffre d’une  amnésie la privant des cinq dernières années de sa vie. Flora, sa soeur aînée qui l’accompagnait, est  en revanche grièvement blessée, ce qui risque de  mettre un terme à sa carrière de danseuse classique.Très vite, il apparaît qu’Emma pourrait avoir provoqué l’accident.
Choquée, la jeune femme refuse d’admettre l’évidence. Elle se lance alors dans une quête destinée à découvrir qui elle était et les raisons qui auraient pu motiver ce geste désespéré. Étudiait-elle vraiment  à Paris ? Pourquoi sa vie de famille ne ressemble-t-elle en rien à ses souvenirs ? Qui détient la clé de sa mémoire ?
Marie Battinger confirme tout son talent avec ce remarquable thriller psychologique.
 
À propos de l’autrice
MARIE BATTINGER est journaliste dans le Haut-Rhin. Son premier roman, Ainsi meurent les étoiles, a remporté le Coup de Cœur des Lectrices du Grand Prix Femme Actuelle 2019 et le Prix du premier roman du  Festival Sans Nom.

«  Un thriller psychologique émouvant et ingénieux, porté par la plume de Marie Battinger.  » Femme Actuelle

MON AVIS :

Quelle belle découverte ce thriller psychologique !!

Avec pour thème centrale la fratrie, les relations entre sœurs, la parentalité quand on a deux filles très différentes, l’autrice évoque aussi le monde,cruelle et hypocrite, selon moi, de la danse.

Emma enquête sur sa propre vie, elle ne peut se fier à sa mémoire manquante,elle ne peut pas compter non plus sur sa sœur qui la fuit depuis l’accident. Les vieilles rancunes familiales remontent à la surface. Mais elle apprend surtout à faire connaissance avec elle même …pour sa mémoire, elle a 18 ans, elle va découvrir sa vie d’adulte, ses rêves non réalisés, ce qu’elle est devenue comme être humain … en résumé elle est bien loin de celle qu’elle voulait être…mais pourquoi ? que lui est il arrivée? Et pourquoi tout la ramène à sa sœur?

Une double quête…celle de son identité et celle de la vérité sur l’accident.

Ce thriller est typiquement, le livre que vous pouvez offrir les yeux fermés autant aux amateurs de thriller psychologique, autant qu’aux novices qui voudraient découvrir ce style. Il est bien construit, prenant, soft dans le sens où il n’y a rien de gore ou de sordide ( hormis psychologique évidement ).

BREF…UNE TRÈS BELLE DÉCOUVERTE

MERCI HARPER COLLINS POUR CETTE DÉCOUVERTE

RÉSUMÉ :

Une jeune infirmière, Amy Leatheran, arrive sur le chantier de fouilles de Tell Yarimjah, afin de s’occuper de Mrs Leidner, la femme d’un archéologue, qui est la proie d’angoisses nocturnes. Lorsque cette dernière sera assassinée, Amy aura l’immense privilège de voir Hercule Poirot à l’œuvre…

MON AVIS :

#readchristie

Fin de mes vacances italiennes, après la maison du péril, et le crime de l’orient express, il va falloir déterminer mon choix pour le livre qui va m’accompagner pour le voyage du retour et une attente interminable à l’aéroport …j’ai décidé de prendre une dernière dose de voyage avec meurtre en Mésopotamie.

Histoire de me remettre doucement dans le bain du travail, l’histoire de ce meurtre est racontée par une infirmière, Amy Leatheran, qui a été embauchée par un éminent archéologue le Professeur Leidner pour s’occuper des crises d’angoisses de son épouse. Oui mais voilà, le professeur vit au milieu de ses fouilles, dans le désert, loin de tout. Très vite, elle se rend compte que Me Leidner divise auprès des membres de l’expédition, elle fascine, autant qu’elle engendre de haine.

Comme souvent dans les livres de Agatha Christie, ce type de personnage finit par rencontrer une fin tragique, madame Leidner ne fera pas exception. Par chance, Hercule Poirot est de passage dans la région, il vient prêter main forte aux autorités locales et Amy sera son assistante. Les voilà partis à découverte de qui était vraiment Louise Leidner et surtout qui sont réellement les habitants de Tell Yarimjah…au milieu du désert, loin de tout…

BREF…UNE FOIS DE PLUS …UNE SIMPLE QUESTION DE LOGIQUE ….

RÉSUMÉ :

 » Vous voilà prévenus. Si vous pénétrez dans L’Enceinte, il sera déjà trop tard… « 

Sur les collines de Californie se dresse L’Enceinte, une communauté spirituelle en apparence parfaite. Paul Green, ancien journaliste cabossé par la vie, est persuadé que la jeune femme qu’il recherche est enfermée entre ces murs.

Il s’infiltre dans L’Enceinte et découvre avec stupeur ses rites étranges, ses lieux interdits, son gourou mystérieux.

Au même moment, à Los Angeles, l’inspectrice Sarah Shelley est appelée en urgence. Le cadavre d’une jeune femme vient d’être découvert, entièrement tailladé. Impossible de l’identifier. Elle serait morte vidée de son sang.

Et si ce crime nous ramenait au cœur de L’Enceinte ?

Dans les bas-fonds de Los Angeles, Sarah Shelley et Paul Green vont emprunter un chemin de ténèbres. Et affronter l’une des organisations sectaires les plus redoutables des États-Unis.

Une plongée dans la noirceur de l’âme humaine et de la manipulation
Un thriller haletant et terriblement actuel

MON AVIS :

Après le calme absolu des forêts de l’Oregon, nous retrouvons Paul Green dans la bouillonnante cité des anges.

Après son enquête sur les disparitions de Redwood ( la forêt des disparus, que je vous conseille à 2000%), Paul se lance dans la recherche de personnes disparues,actuellement il recherche Linda, dont les parents sont sans nouvelles, son enquête le mène à L’enceinte, une communauté spirituelle qui a pignon sur rue, connue et reconnue…mais qui sous ses faux airs de bienveillance inquiète Paul.

Parallèlement, nous allons faire connaissance avec Sarah, notre enquêtrice, dont les investigations vont la mener également …à l’ Enceinte.

Je trouve que Olivier Bal aborde brillamment le thème de la secte, cette structure bienveillante qui s’occupe des personnes que la société a rejeté, ici des sdf, des toxicomanes, en dehors de tout soupçon car validité par des célébrités, un petit air de scientologie ? Vous vous doutez bien que pour l’intérêt de l’histoire cette secte est encore pire que ce que vous ne le pensiez. Mais là où Olivier Bal est brillant c’est que le doute s’insinue en Paul et également pour le lecteur …et si finalement cet endroit était réellement bénéfique pour ses occupants?

Vous savez que j’essaye de vous en dire le moins possible sur l’histoire mais à ce thème de l’emprise sectaire se rajoute le milieu ésotérique de Los Angeles…et là mon cœur de lectrice était aux anges…et mon cœur de fan de AHS également . Je l’ai déjà écrit dans mes chroniques précédentes,avec Olivier Bal,on est de la même génération, même univers, du coup je ne peux adhérer à ses références.

J’avais plus qu’ adoré la forêt des disparus, gros coup de cœur également pour ce livre, complétement différent mais tout aussi prenant et addictif.

BREF…ENCORE UN GROS COUP DE CŒUR POUR L’UNIVERS D’ OLIVIER BAL

MERCI XO EDITIONS POUR CETTE LECTURE INCROYABLE

J’espère que ce livre est un présage pour moi qui m’annonce que cette année j’irais enfin en Californie !!!

Olivier Bal nous offre encore un univers musical autour du livre…rien à redire …à par ….MERCI !!!