LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Bonjour tout le monde,

Je pensais faire une pause blog durant mes vacances en Aout, mais…je vais avancer cette pause à aujourd’hui…La rentrée de septembre s’annonce chargée au boulot, en visite d’établissement post bac ( OMG je suis vieille), donc j’ai décidé de mettre cet été à profit en m’avançant le plus possible sur pas mal de tâches.

Comme chacun sait ici, partager notre chronique c’est 100% du plaisir mais c’est aussi du temps.

Je compte bien partager mes lectures, séries de l’été avec vous à la rentrée, en attendant, je vous souhaite un très bel été, de très belles vacances, bon courage pour ceux qui bossent.

On se revoit en septembre,

Amitiés

Pascaline

RÉSUMÉ :

Six mois se sont écoulés depuis la bataille de Starcourt qui a semé terreur et désolation sur Hawkins. Encore titubants, nos amis se trouvent séparés pour la première fois – et la vie de lycéen n’arrange rien. C’est à ce moment de vulnérabilité qu’une nouvelle menace surnaturelle apparaît et, avec elle, un terrible mystère qui pourrait être la clé permettant de mettre fin aux horreurs du monde à l’envers.

MON AVIS :

Mon retour sur la partie 1 : ICI

4h, 2 épisodes, c’est ce qu’on appelle casser les codes, sur le coup ça surprend, ça effraie un peu même… mais j’ai rien vu passer…un claquement de doigt …

Cette seconde partie m’a fait vivre un ascenseur émotionnel incroyable, c’est vraiment pour ce type d’expérience que j’aime les séries…poser les bases d’une histoire pendant plusieurs années pour arriver à ce dernier épisode de saison,…il n’y a que le format série pour faire ça.

Un peu comme tout le monde, je suis restée accrochée à mon coussin, j’ai flippé, j’ai crié, j’ai pleuré, j’ai espéré j’ai eu le cœur brisé…j’ai eu besoin d’un peu de temps pour passer à autre chose…c’était juste un moment de série incroyable !!!

Il faut vraiment que je me case l’intégrale de la série prochainement .

BREF…ATTENDRE DEUX ANS POUR AVOIR QUELQUE CHOSE DE CETTE QUALITÉ, PAS DE PROBLÈME RENDEZ VOUS EN 2024.

Photo de Nadezhda Moryak sur Pexels.com

Encore un mois qui est passé à la vitesse de l’éclair !!! Comme souvent quand il fait chaud, je lis…il a fait très chaud, donc beau bilan lecture pour ce mois de juin. Un immense coup de cœur pour la saison 4 de stranger things et finalement beaucoup de sport !!! Nettement moins de run, de natation ( je me suis explosée l’épaule en oubliant de m’arrêter en bout de ligne en dos….pierre Richard un jour…), mais grosse reprise de yoga, renfo et je suis remontée sur mon vélo, je vous en reparle très vite….

LES LIVRES :

SPORT :

SÉRIES :

FILM :

BREF…juin 2022 c’est fait, le mois de juillet s’annonce chargé, pas de vacances pour moi, quelques jours off pour amener l’ado sur Paris pour un départ en Angleterre dans le cadre d’un séjour linguistique, car il parle anglais comme une vache espagnole…un weekend d’anniversaire également sur Paris, pour découvrir cette fois l’est Parisien.

Je pense que je vais avoir un peu moins de temps pour chroniquer mes lectures, mais c’est l’été, on ralentit tous un peu le rythme par ici.

Niveau sport, je vais mettre de coté le run, trop chaud, mes articulations me font la gueule…et grosse reprise du vélo, par ce temps c’est le sport le plus adapté.

Pour cet été, je participe au challenge de FLOANDBOOKS, je vous mets le lien vers son blog et son instagram, NO BUY ESTIVAL, oui il faut absolument que je vide ma pile à lire et surtout ma mile à lire numérique. Donc c’est parti depuis le 27/06/22.

RÉSUMÉ :

Si le clan Caskey accuse le poids des ans, il est loin de s’être assagi : révélations écrasantes, unions insolites et réceptions fastueuses rythment leur vie dans une insouciance bienheureuse. Mais quelque chose surplombe Perdido, ses habitants et ses rivières. Le temps des prophéties est enfin venu.

MON AVIS :

Dernier tome…mon cœur n’est que tristesse…

Pour cette dernière chronique Blackwater, je tenais à remercier et à souligner l’incroyable travail de la maison d’éditions monsieur Toussaint Louverture. Dans le contexte actuelle, c’est une prise de risque de changer nos habitudes de lecteurs avec la sortie d’un tome tous les quinze jours, d’ investir autant sur le travail d’orfèvre des couvertures et de mettre en avant un livre écrit il y a 40 ans. Pour ma part, j’ai adoré tout le concept !!

Investir dans cette saga, c’est un beau cadeau d’une cinquantaine d’euros, pour environ 1500 pages d’une saga familial, je vais lui trouver une juste place pour la mettre en avant dans ma bibliothèque.

De 1919, cette histoire se termine début des années 70, je suis toujours triste de quitter une saga familiale, je me suis attachée aux personnages, à toute cette famille…l’histoire se termine comme elle le devait, comme c’était prédit, je n’en dirais pas plus.

Si je devais résumer la saga Blackwater, pour moi c’est une saga familiale, presque un conte sur la nature et les femmes, il y a cette touche de fantastique, parfois, même un peu horrifique. Les femmes et la nature mènent la danse, décident de tout, de l’avenir des hommes comme si elles étaient une seule et même entité.

Michael McDowell serait anéanti de voir le sort réservé aux femmes de son pays en 2022.

BREF…UNE TRÈS BELLE AVENTURE,UNE EXPÉRIENCE DE LECTURE ORIGINALE, JE VOUS LA CONSEILLE À 2000%

RÉSUMÉ :

Et si vous vous réveilliez un beau matin en ne sachant rien de votre propre vie ?

Cape Cod, Massachusetts. Écrivain mondialement célèbre, Randall Hamilton se réveille dans la chambre d’un hôtel luxueux avec vue sur l’océan. Le problème, c’est qu’il ignore totalement pourquoi il s’y trouve et comment même il est arrivé là. Pire, il semble avoir tout oublié de sa propre existence, y compris le fait qu’il est l’auteur de plus de quarante romans.

Boston, Massachusetts. Vivant de petits boulots, le jeune Andy Marzano passe tout son temps libre à écrire des romans dans son studio. La tête pleine de rêves de gloire et de reconnaissance, il collectionne surtout les lettres de refus des agents littéraires. Conscient de son cruel manque d’inspiration, Andy s’ingénie à piller la vie de son entourage. Mais un jour il franchit la ligne rouge en séduisant une jeune comédienne, Abigaël, dans le seul but de se nourrir de leur relation et de servir son ambition. En voulant diriger les autres comme de simples personnages, il s’apprête à provoquer des drames irréparables…

Un auteur couronné de succès, un apprenti écrivain miné par les échecs : les deux hommes ignorent tout l’un de l’autre. Pourtant, leurs destins sont inexorablement liés et leurs routes ne tarderont pas à se croiser. Pour le meilleur, et surtout pour le pire.

Avec ce dixième livre, Valentin Musso nous dévoile un roman à la construction diabolique et au dénouement vertigineux.

MON AVIS :

J’ai adoré !!! je vais aller très vite sur cette chronique car j’ai tout aimé….

Je suis fascinée depuis toujours par les grands hôtels, j’adore lire des livres qui ont un grand hôtel comme cadre principal, mais j’adore aussi les films. Si je peux, je n’hésite pas à boire un verre dans les bar de ces hôtels, n’hésitez pas à demander si vous pouvez les visiter ( on ne me l’a jamais refusé). Le personnel est souvent habité par les lieux, son histoire, ils partagent volontiers tout ça avec les clients, il y aura toujours un Maurice pour vous servir.Il est vrai que ceux en bord de mer ont ce petit truc en plus …ce supplément d’âme qui fait la différence. Bref, j’adore les grands hôtels !!! Valentin Musso a su parfaitement retranscrire cette ambiance si particulière.

Après l’histoire…j’adore, mais vraiment j’adore ce type de construction où tu cherches : mais qu’est ce qui peut relier Randall et Andy ? Des faux indices subtils nous mettent sur la mauvaise voie, c’est finement joué, bravo !!! J’ai dévoré les deux cents dernières pages !!! J’ai adoré la fin, j’avais deviné une infime partie, et j’ai été bluffée par le reste.

Vraiment, je recommande ce thriller à tout le monde !! Il va plaire au plus grand nombre, au novices comme au plus expérimentés.

Petit plus, même si l’intrigue se passe en 2020, l’auteur a choisi de ne pas évoqué le covid pour ne pas alourdir l’histoire.

Petit plus 2: l’hommage à King et Agatha Christie…perso j’y suis toujours sensible

BREF …À LIRE !!!!

MERCI NETGALLEY TE LES EDITIONS DU SEUIL POUR CETTE LECTURE

RÉSUMÉ :

L’ ÉTÉ  INDIEN AUSSI EST PARFOIS MEURTRIER

Douglas Warwick, le shérif de Notchbridge, est accus  de viol. Son jeune adjoint Taylor se retrouve   devoir enquêter sur son propre chef. Inexpériment , il demande  à Blansky, l’ancien shérif aujourd’hui propriétaire du journal local, et à Dempsey, célèbre auteur de romans policiers, de l’aider. Mais aucun d’eux ne pouvait imaginer la terrible machination que cachent les accusations contre Warwick. Ni que tout le monde allait y laisser quelque chose de précieux :
sa fortune, son honneur, sa vie…
Sous l’or des feuillages de l’ été  indien, jamais haine et vengeance n’auront été  aussi cruelles et féroces. Et jamais la plume et le talent de Roy Braverman n’auront  été  aussi démoniaques pour créer un suspense qui vous laissera pantelant jusqu’au dernier mot.

MON AVIS :

Dans ce livre, vous allez retrouver des personnages du livre : Pasakukoo, personnellement, je ne l’ai pas lu, mais ça ne m’a pas posé de problèmes de compréhension.

Lors de ma lecture de Manhatan Sunset, j’avais particulièrement apprécié la façon dont Roy Braverman posait son cadre et sa vision de New York, de nouveau j’ai particulièrement apprécié le cadre de cette histoire.

Je suis tombée amoureuse de la couverture, du lac, du chalet, des arbres, je l’ai lu durant l’épisode de canicule et je peux vous dire que j’étais avec les personnages dans le lac, je rêvais de me baigner dans une eau fraiche . Par contre en ce qui concerne les personnages du roman, je préfère me tenir à distance…beaucoup de manipulations, de faux semblants. Ils sont tous hauts en couleurs. En tant que lectrice, j’aime être surprise par des personnages non conventionnelles, j’ai rarement l’habitude de lire des thrillers comme celui ci.

Le style Roy Braverman,pseudo de Ian Manook, est détonnant, rafraichissant,beaucoup d’humour, de cynisme aussi, son style est bien à part.

L’histoire commence sur les chapeaux de roue,une disparition de romancier, un shérif accusé de viol par sa belle sœur et sa femme( la femme du romancier disparu)…la même nuit….à tout ça vous rajouter un ancien shérif reconverti dans le journalisme,un collecteur de dettes arménien, un autre romancier…bref un joyeux bordel, il vaut mieux suivre !!!

Le narrateur / personnage secret débute chaque chapitre pour donner son point de vue sur l’histoire et peu aussi sur tous le sujets, j’avoue que par moment c’est un peu déstabilisant.

Roy Braverman m’avait déjà fait de l’ œil avec sa galaxie de personnages atypiques avec Manhattan Sunset,il m’a encore séduite de nouveaux avec une nouvelle galerie tout aussi originale.

BREF …SI VOUS VOULEZ SORTIR DE VOTRE ZONE DE CONFORT ET AVOIR UNE LECTURE ORIGINALE, ROY BRAVERMAN EST FAIT POUR VOUS.

MERCI BABELIO ET HUGO THRILLER POUR CETTE LECTURE

RÉSUMÉ :

Gröna Lund, parc d’attraction incontournable de Stockholm. Entre manèges à l’arrêt et obscurité angoissante, une boîte transpercée d’épées contenant un corps de femme est retrouvée. Pour la nouvelle enquêtrice Mina Dahbiri, l’affaire dépasse les compétences de la police. Vincent Walder, expert en mentalisme et en communication non verbale, accepte de lui prêter main-forte.
S’agit-il d’un tour de magie qui a mal tourné ou d’un tueur machiavélique ? En complément de leurs talents, une visite dans les archives policières devrait aider le duo à trouver des réponses…

MON AVIS :

Pendant de nombreuses années, j’ai aimé Camilla Läckberg avec passion …sa saga avec son héroïne Erika Falck reste pour moi une référence du thriller nordique si ce n’est LA référence du thriller nordique. Puis il y a quelques années, elle a décidé de changer de direction, elle est partie sur le thriller de société en voulant dénoncer la violence faites aux femmes, avec LA CAGE DORÉE et comment vous dire….j’ai détesté…vraiment j’ai absolument pas accroché.

Puis, je découvre la sortie de la boîte à magie, avec l’élégance des premières couvertures de la saga Erika, un résumé qui titille ma curiosité, un livre à quatre mains avec un mentaliste …je me suis dit pourquoi pas ?

Avec ce livre, vous partez sur une très grosse brique de 650 pages. C’est un début de saga, donc ils ont vraiment pris le temps de développer chaque personnage, les principaux mais aussi les enquêteurs qui les secondent, ça peut sembler un peu long par moment.Car tous les personnages ne jouent pas un rôle central dans l’histoire.

En ce qui concerne l’histoire en elle même, donc vous l’aurez compris une série de meurtres dans le monde de la magie et de l’illusion, j’ai aimé mais c’est pas le coup de foudre…sur le jeu passé présent Camilla Lackberg m’a habitué à plus de subtilités, la révélation finale est sans surprise….elle est glauque, noire, sombre à souhait mais sans surprise.

Si je devais résumer j’ai retrouvé une partie du style de Camilla Lackberg que j’ai tant aimé…assez pour retrouver avec plaisir ces personnages dans un tome 2, mais je ne suis pas dans le même état que pour sa saga avec Erika…pour vous dire en vous faisant mon résumé je me suis auto donné envie de relire les 10 tomes.Ce qui me donnerait l’occasion de vous en parler plus ici…

BREF…UN PREMIER TOME UN PEU LONG MAIS QUI RESTE PROMETTEUR.

Ça faisait une éternité qu’on avait pas parlé sport par ici !!!

Entre les travaux au boulot, le déménagement, la mise en place d’une nouvelle routine de travail, une fatigue de l’espace et enfin les vacances à Florence…clairement cette fin d’année 2021 et ce début d’année 2022 …c’était pas ça…mais pas du tout .

J’utilise toujours autant mon application TRAIN SWEAT EAT avec la partie mobilité pour mes étirements et tous les matins pour le yoga, mais depuis peu je reprend plus régulièrement le renforcement musculaire car je suis à deux doigts du divorce avec le running…je suis incapable de courir plus de 10k sans avoir mal quelque part …la vieillerie…j’arrive à courir plusieurs fois par semaine mais les sorties longues…impossible sans souffrir…donc entre ça et la chaleur…j’ai vite repris le chemin de mon sous sol et du renforcement musculaire.

Depuis mon dernier article sur TRAIN SWEAT EAT, il y a eu beaucoup de nouveaux programmes, je ne vais pas vous en parler car je n’ai pas eu le temps de les tester .

Petite mise au point, je ne fais pas du sport pour avoir un bodysummer ou autre but ultime irréaliste mais tout simplement pour ma santé mentale, le sport m’apaise, me détend, me défoule…comme j’en ai fini avec ma période faire du sport pour faire tel chrono ou tel course …il ya tellement plus important dans la vie.

Par contre, je le dis bien haut et bien fort, L’équipe TSE a sorti, pour moi, le programme parfait : SUMMER SCUPLT 2 !!!

26mn, échauffement compris, pour transpirer et se muscler, 26 mn c’est rien et je peux vous assurer que ça suffit !!!

Comme vous avez pu le voir dans la vidéo de présentation, les séances sont en deux parties :

La première de 26 mn :

  • échauffement
  • musculation
  • cardio / HIIT

La seconde :

  • 15 mn de pure renforcement

Généralement je ne fais que la première partie, mais libre à vous de cumuler deux séances de renforcement pour le weekend si vous le souhaitez. Ce programme est extrêmement modulable en fonction de vos envies, de votre forme et de vos autres activités . Les coachs pensent à tous les niveaux, vous avez donc plusieurs degrés de difficultés . Le tout dans un cadre sublime, toujours avec beaucoup de bonne humeur et de bienveillance .

Je ne vais pas vous mentir, la reprise d’un programme ne s’est pas fait sans difficulté !! Mais les acquis des précédents programmes reviennent assez vite, plus vite qu’en running, je suis clairement fâchée avec cette discipline 😂😂 .

Donc en fonction de mon planning et de ma forme, c’est yoga le matin avec le programme YOGITIME, le programme SUMMER SCUPLT 2 le soir sauf si je vais nager le midi . Je me garde des micros runs le weekend, le kilométrage est décidé à la dernière minute par la météo et mes hanches. Et tous les dimanches soirs, une séance de mobilité toujours avec l’application TSE, il y a toujours une séance en fonction de mes besoins.

Le 20 juin, sort également la nouvelle version de ABS BURNER , un de mes programmes favoris !!! J’ai hâte de voir ça.

BREF….2 ANS 1/2 de TSE… MEILLEUR INVESTISSEMENT POUR MOI QUE J’AI PU FAIRE…LA QUALITÉ EST TOUJOURS LÀ…AVEC TSE VOUS NE SEREZ JAMAIS DÉÇUS !!!

RÉSUMÉ :

En replongeant dans une affaire non résolue datant des années 1980, Carl Mørk et l’équipe du Département V découvrent avec stupeur que depuis trente ans, un tueur particulièrement rusé choisit avec une régularité effrayante une victime et l’élimine en déguisant ce meurtre en accident ou en suicide.

À chaque fois, sur le lieu du crime, un petit tas de sel.

Sur fond de restrictions sanitaires dues au Covid-19, Mørk et ses acolytes se lancent dans une enquête dont ils n’imaginent pas l’ampleur.

Un thriller au cordeau par le virtuose danois Jussi Adler-Olsen, qui explore dans un roman aussi intelligent que politique l’éthique et le sens moral.

« Comme toujours, Jussi Adler-Olsen n’a pas seulement écrit un thriller d’exception, mais aussi une étude au scalpel sur les grandes questions morales, la vengeance et l’impuissance. » Femina

MON AVIS :

Le retour du département V, si les bruits qui courent sont exacts, il s’agit de l’avant dernier tome de cette saga …

Avant de vous parler de ce tome, à la question faut-il lire les autres tomes avant ? Oui, clairement, il vaut mieux, même si l’enquête reste indépendante des autres tomes, vous vous doutez bien que régulièrement, il y a des références sur l’histoire des personnages qui ont été développés sur les 8 précédents donc vous risquez d’être largués.

Alors oui, le Covid est présent dans cette histoire, mais franchement il est évoqué de façon intelligente dans ce livre, effectivement comment interroger des témoins lors d’un confinement ? comment travailler en équipe? comment gérer les cas contacts?Il est vraiment abordé d’un aspect pratique comme un caillou supplémentaire dans les chaussures de nos enquêteurs danois préférés .

Sinon, comme à chaque fois, j’adore le cynisme et la vision ironique, assez sombre mais tellement juste, que Jussi Alder Olsen porte sur notre société. Un thriller sur le thème de la vengeance, de la justice sociale …un meurtrier qui ne manque pas d’intelligence et surtout de perversité…mais malheureusement pour notre département V, la famille d’Assad est toujours en difficulté, et l’affaire qui est à l’origine de la création de cette unité remonte à la surface et met Carl dans la pire des positions.

Vous l’aurez compris, un tome où l’on ne s’ennuie pas, un tome riche en rebondissements autant sur l’enquête en cours que sur l’histoire de nos enquêteurs. Jussi Alder Olsen termine son livre sur un rebondissement …certes attendu…mais OMG que ça va être long d’en attendre le dénouement .

BREF…SI CET ÉTÉ VOUS NE SAVEZ PAS QUOI LIRE N’HÉSITEZ PAS À DÉCOUVRIR LA SAGA DU DÉPARTEMENT V

RÉSUMÉ :

Devoir, désir et scandale s’entrechoquent quand le vicomte Anthony Bridgerton veut se marier, mais trouve son égale en la personne de la grande sœur de sa future épouse.

MON AVIS :

L’arrivée de l’été me rend fleur bleue…incompréhensible…déjà l’année dernière, je me suis faite happée par la saison 1 à ma grande surprise.

Et là de nouveau, j’ai plongé les deux pieds dedans…pourtant, les retours sur cette saison 2 ne sont pas dithyrambiques …effectivement, cette saison 2 est construite de la même façon que la saison 1, elle est cousue de fil blanc, sans aucune surprise, mais malgré tout, j’ai pas su m’arrêter de regarder jusqu’à la fin.

Il faut dire que la qualité est là, c’est vraiment très très esthétique, c’est beau, coloré, très classe, ça fait un bien fou de les entendre s’exprimer dans ce langage soutenue, les déclarations d’Anthony sont à tomber par terre, je fonds littéralement !! Les décors sont sublimes, cette profusion de fleurs partout dans les décors, les lumières…vraiment un enchantement pour les yeux.

Mais pour moi qui suis sensible aux bandes son, le génie réside sur l’anachronisme entre l’époque et la musique…Nirvana au violon, Madonna, Miley Cirus, Harry styles, PINK,Calvin Harris…non mais vraiment c’est juste incroyable !!!

Donc si vous avez aussi besoin d’un break de beauté, de bonnes manières, de bons sentiments, de bonnes musiques…

BREF….JE ME SUIS PROCURÉE LES LIVRES…