LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

img_3485

ROBERT GODDARD

LA CROISIÈRE CHARNWOOD

ÉDITIONS SONATINE

ROMAN

456 PAGES

DESCRIPTION :

1931 : Guy et Max, deux vétérans de la Première Guerre mondiale, quittent New York à bord du transatlantique Empress of Britain. Dans les luxueuses cabines de première classe, ils font la connaissance de la très anglaise Miss Charnwood, et de sa nièce, Diana. Celle-ci est non seulement ravissante, mais également l’unique héritière du richissime financier international Fabian Charnwood. Les deux hommes entreprennent de la séduire afin de mettre la main sur une partie de sa fortune. Alors que leur opération semble sur le point de réussir, un meurtre vient soudain mettre un terme à tous leurs espoirs et les plonger dans une spirale infernale.

Robert Goddard nous offre, une fois encore, un roman captivant où histoire et mélodrame se conjuguent à merveille au fil d’une intrigue passionnante. De Londres à Venise, cette incursion dans le monde de la haute finance de l’entre-deux-guerres, et son implication dans les affaires de l’époque, est un véritable voyage en première classe pour les amateurs de polars anglais.

MON AVIS :

Rober Goddard est pour moi un de ses auteurs qui réussit à me ravir à chaque fois. Il est vrai que sa recette est souvent la même mais elle est efficace, alors pourquoi changer?

La croisière Charnwood, c’est d’abord un voyage dans le temps, nous voilà propulsé dans l’entre deux guerres, après le crash boursier de 1929. C’est également un roman qui vous fera voyager tout simplement d’abord à bord d’un transatlantique, puis Londres, la campagne anglaise, Venise , Dublin…

Mais c’est surtout un voyage au sein de la noirceur humaine, de la corruption, de la manipulation, de la trahison …dans le seul but d’engranger des profits, quitte à déclencher le pire. C’est aussi un bel hommage à l’amitié entre deux hommes qui se sont connus étudiants, soldats et arnaqueurs .

Robert Goddart commence son roman avec une rencontre sur un bateau qui traverse l’Atlantique et de là il déroule un fil d’Ariane qui nous amène à l’impensable. La première guerre mondiale, surtout ses conséquences, est omniprésente. Une lecture qui tombe à point nommé en ce mois de commémoration du centenaire de l’armistice .

BREF…comme à chaque fois, j’ai été transportée par la plume de ROBERT GODDARD, son style, l’ambiance toujours si so british, avec classe et volupté, pour décrire parfois les pires ignominies.

Du même auteur : SANS MÊME UN ADIEU

MERCI AUX ÉDITIONS SONATINE POUR CE BEL ENVOI

10 réflexions sur “LA CROISIÈRE CHARNWOOD / ROBERT GODDARD

  1. Je découvre cet auteur grâce à toi. Sonatine c’est toujours des ouvrages de qualité. J’adore cette maison d’édition 😉

    Aimé par 1 personne

    1. couriretlire dit :

      Mais toi qui aimes l’histoire, tu vas adorer !!! Beaucoup de ses romans se déroulent début du 20 eme siècle 👌🏻 effectivement avec sonatine, on est jamais déçu 😊

      Aimé par 1 personne

      1. Merci pour toutes ces informations 😉 Tu sais que maintenant je ne lis presque plus la presse spécialisée type « Télérama » et les autres parce que je préfère mille fois me laisser guider par les avis de bloggeuses telle que toi et d’autres. Après, je me retrouve dans le Leclerc culturel que j’aime tant et je me dis que tu as parlé en bien de celui-ci ou celui là.. (c’est pareil avec le blog de Gwen) C’est vrai qu’étant passionné d’histoire, du fait de mes études, je vais regarder l’œuvre de cet écrivain que tu m’as fait découvrir avec attention 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. couriretlire dit :

        Télérama je ne veux plus en entendre parler 😱 ils ont été tellement odieux en juin avec les lecteurs de polars et thrillers… ils nous ont rabaissé au rang de sous lecteurs… c’était vraiment odieux !!! l’avis d’autres lecteurs est tellement plus fiable, c’est un avis sincère et passionné… et surtout il n’y a jamais de jugement, toujours de la bienveillance 😊

        Aimé par 1 personne

      3. je te rejoins totalement. Je déteste la suffisance de ceux qui décrètent que ça c’est de la « grande littérature » et ça de la « sous littérature ».. du moment que les personnes éprouvent du plaisir en lisant, pourquoi dire cela. On connaît cela aussi pour la Fantasy, la SF qui étaient il y a peu considéré comme des sous genre.. Je peux te dire que j’ai été abonné à Télérama mais que je ne le suis plus depuis trois ans.. trop prétentieux et avouons le.. ennuyeux 😉

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :