LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

img_4612

EDITIONS SONANTINE

ROMAN NOIR

272 PAGES

DESCRIPTION :

 » Un roman inoubliable.  » Georges Simenon

Le chef d’œuvre inconnu de l’auteur de Garde à vue.

À cinquante ans, John Duxbury est secrètement déçu par son existence. Son travail est devenu une routine, son mariage sombre dans la grisaille, il ne sait plus comment être heureux, ni s’il le sera à nouveau un jour. Sa vie est-elle un échec irrémédiable ? Bientôt, c’est un drame qui s’abat sur lui. Alors qu’il est en vacances avec sa femme, Maude, celle-ci fait une chute mortelle. Quelques temps plus tard, un homme se présente au commissariat. Il a été témoin des faits et prétend que c’est John qui a poussé sa femme dans le vide. L’inspecteur Harker, chargé de l’enquête, s’engage à corps perdu dans la recherche de la vérité, jusqu’à l’ultime face-à-face.

Pourquoi ce formidable roman publié en 1984, n’a-t-il jamais été traduit en français ? C’est incompréhensible. Ce qu’on comprend aisément, en revanche, c’est la raison pour laquelle il a émerveillé Simenon. On ne peut en effet s’empêcher à la lecture de penser aux grands chefs-d’œuvre du maître.

MON AVIS :

J’ai adoré ce thriller « à l’ancienne », si je peux me permettre cette expression…le style, la vitesse de narration, le coté so british, pas de violence ou d’effusion de sang.

J’ai particulièrement aimé sa construction, surtout les parties confessions d’un père à son fils via un journal intime qu’il souhaite lui léguer à son décès. Les confessions d’un homme, sur sa vie , sur son mariage, sur son rôle de père, son travail…et sur la mort de sa femme.Parallèlement, on suit l’enquêteur, le fameux témoin…

Un thriller qui vous balade de la première à la dernière page, a-t-il tué sa femme? le témoin est-il vraiment fiable? le tout pour aboutir à un final…que je n’avais pas vu venir, plutôt bouleversant…c’était il y a 34 ans…mais finalement toujours d’actualité.

BREF…un thriller à suspens entièrement basé sur la psychologie de ses personnages, et ce titre, tellement adéquat …une confession, une confession d’une vie.

MERCI AUX ÉDITIONS SONATINE POUR CET ENVOI ET LEUR CONFIANCE

 

7 réflexions sur “UNE CONFESSION / JOHN WAINWRIGHT

  1. lebouquinivre dit :

    Tu sais que tu le vends parfaitement bien ? 😍

    Aimé par 2 personnes

  2. je rejoins Gwen, c’est vraiment une belle chronique. Sonatine au top comme toujours 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. elea1688 dit :

    « Pourquoi ce formidable roman publié en 1984, n’a-t-il jamais été traduit en français ? C’est incompréhensible » Donc au final, le roman est en français ou en anglais ?? J’ai un doute, car le titre est en français … et dans ce cas je serai fortement intéressée à le lire.

    J'aime

    1. couriretlire dit :

      Il est en français… il n’avait jamais été traduit jusqu’à cette année

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :