LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

img_5247

Cet article fait directement suite au premier que j’ai publié au moi de juin, je vous mets la suite : ICI .

Alors comment c’est passé cet été / automne de jeune intermittent?

FIN JUIN :

La canicule…on y est tous passé…heureusement pour moi ,en Picardie elle n’a duré que 48h à chaque fois mais que j’ai souffert !! Mais elle aura eu le mérite de mettre en avant l’importance de manger suffisamment et d’avoir un apport calorique identique à ce que je consommais avant…pour moi canicule = manque d’appétit, je n’avais absolument pas faim, je n’ai mangé quasiment que des crudités, peu ou pas de féculents…et à la fin de cette canicule, trop contente de pouvoir refaire du sport, je file sur mon vélo, une séance un peu intense…et au retour : petit malaise, en fait j’étais vidée…je crevais de faim…

BREF...il est important de rappeler que le jeune intermittent n’est pas un régime mais juste une autre façon de manger et qu’il ne faut pas se restreindre et diminuer ses apports…clairement là c’était due à la canicule…

SANS SPORTS C’EST QUAND MÊME MOINS EFFICACE :

Je me suis retrouvée à faire un peu moins de sport à cause des fortes chaleurs, du boulot et du repos post ostéopathe obligatoire…clairement le jeune intermittent limite les dégâts, mais l’efficacité n’est pas la même …donc le jeune intermittent n’est pas miraculeux sans une alimentation saine et un minimum d’activités sportives, ça me semblait évident de le rappeler . Mais clairement mon ventre ne regonfle pas.

LES VACANCES :

Hors mes entrainements sportifs, j’ai un mode de vie ultra sédentaire quand je travaille, je suis assise derrière mon bureau, devant mon ordinateur, plusieurs heures d’affilées. Mais pendant mes dernières vacances, non seulement , j’ai débuté ma nouvelle préparation marathon et je bouge tout le temps, on marche énormément, du vélo, on nage en mer, mes besoins énergétiques sont largement supérieurs…naturellement, j’ai repris mes petits déjeuners habituels ( œuf / fromage / pain complet) afin d’assurer toutes mes activités de vacances…

Les vacances riment , chez moi, forcément avec les excès alimentaires qui vont avec…les petites douleurs sont revenues…heureusement que les vacances sont courtes !!!

Au bout de quinze jours : pas de reprise de poids, mais ventre plus gonflé et douloureux.

LA REPRISE :

Assez naturellement, j’ai repris le jeune intermittent sans aucune difficulté. Pas forcément tous les jours, en écoutant juste mes sensations.Et résultat…un réel soulagement…je ne peux une fois de plus que constater les effets bénéfiques sur ma digestion, mes gonflements et mes maux de ventre, même si je n’ai pas repris une alimentation complétement saine, il y a encore beaucoup d’apéro et d’excès ( bah oui c’est encore l’été), le fait de reprendre le jeune intermittent m’aide à les encaisser nettement mieux.

JEUNE INTERMITTENT ET PRÉPARATION MARATHON

La question de poursuivre s’est posé en deuxième partie de préparation, la fatigue commence à apparaitre, normal me direz vous…on rajoute à ça la reprise du boulot et la bonne idée de faire des travaux assez fatiguant en plus…

Dans le doute, j’ai préféré reprendre des petits déjeuners les jours d’entrainements…pour moi le matin, je suis team salé : pain complet / fromage / œufs / grand verre eau (400ml) et café noir (200ml).

JEUNE INTERMITTENT ET LES GALÈRES DE LA VIE

Je vais pas m’étendre dessus vu que j’ai déjà évoqué le sujet…Septembre / Octobre, mon beau-père a été hospitalisé et nous a quitté…Comme a chaque fois que les temps sont durs, je me réfugie dans la bouffe ( à ce niveau là ce n’est plus de la nourriture)…bouffe réconfort, bouffe doudou…BREF QUAND ÇA VA PAS JE MANGE

JEUNE INTERMITTENT ET NEW YORK

La question ne se pose même pas, arpenter les rues de new york le ventre vide n’est pas envisageable, et clairement j’étais encore dans le mode nourriture réconfort.

BREF, LE JEUNE INTERMITTENT N’EST PAS LA SOLUTION MIRACLE À TOUT…

DEPUIS UN MOIS, J’AI REPRIS LE JEUNE INTERMITTENT LA SEMAINE , J’AI UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE MAIS PAS INTENSE…JE RETROUVE LES BÉNÉFICES DU MOIS DE MAI / JUIN…A VOIR

 

 

6 réflexions sur “LE JEÛNE INTERMITTENT / PARTIE 2

  1. Je mange des flocons d’avoine avec du lait froid le matin et dès fois le soir. J’ai perdu plusieurs kilos. J’ai arrêté depuis 3 mois toutes les pâtes à tartiner, les glaces j’évite et je ne bois plus du tout de soda. Du coup je me sens beaucoup mieux. Très intéressant ton article. Je te livre mon témoignage du coup. 😊

    Aimé par 1 personne

    1. couriretlire dit :

      C’est mon petit déjeuner du weekend , j’adore ça , je garde le dej du weekend en famille, c’est top si tu te sens mieux…l’essentiel c’est la santé !!!

      Aimé par 1 personne

      1. oui totalement d’accord avec toi. En plus les flocons d’avoine c’est super bon. Je prends la marque Bjorg. Il y a un grand choix. 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. couriretlire dit :

        J’en ai mis un paquet dans ma valise pour Quiberon 😉 on sait jamais ce qu’on va trouver sur cette presque île

        Aimé par 1 personne

      3. excellent 😉, c’est si beau Quiberon !

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :