LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

LA SENTENCE

 

DESCRIPTION :

Octobre 1946.
Pete Banning, l’enfant chéri de Clanton, Mississippi, est revenu de la Seconde Guerre mondiale en héros, décoré des plus hautes distinctions militaires. Aujourd’hui fermier et fidèle de l’église méthodiste, il est considéré comme un père et un voisin exemplaire.
Par un matin d’automne, il se lève tôt, se rend en ville, et abat calmement son ami, le révérend Dexter Bell.
Au choc que cause ce meurtre de sang-froid s’ajoute l’incompréhension la plus totale, car Pete se contente de déclarer au shérif, à ses avocats et à sa famille : « Je n’ai rien à dire. »
Que s’est-il passé pour que Pete, un membre respecté de la communauté, devienne un meurtrier ? Et pourquoi se mure-t-il dans le silence ? Personne ne le sait. La seule certitude que sa famille possède c’est que ce qu’il tait est quelque chose de dévastateur, dont les retombées les hanteront, eux et la ville, pendant des décennies…
Avec cette œuvre majeure et unique, John Grisham nous embarque dans un voyage incroyable, du vieux Sud ségrégationniste aux jungles des Philippines de la Seconde Guerre mondiale, d’un asile psychiatrique aux lourds secrets du tribunal de Clanton où l’avocat de Pete tente désespérément de sauver la vie de son client.

MON AVIS :

Ce livre est un condensé de tellement de sujets que je ne sais pas par où commencer…les thématiques sont riches tellement riches, abordées avec intelligence, empathie et impartialité…ce livre est comme un livre d’histoire sur les états du sud des états unis du milieu du vingtième siècle. C’est passionnant !!

Vous allez d’abord suivre le procès pour meurtre de Pete : de la constitution du jury jusqu’à la sentence…puis vous allez remonter le temps, en apprendre plus sur l’histoire de Pete et de son épouse Liza…l’horreur de la guerre autant pour ceux sur le front, que pour ceux qui les attendent.

Ce livre abord aussi l’histoire des enfants de Pete : Joël et Stella qui au fil des années, au fil des procès vont apprendre la vérité sur leurs parents, sur ce qui c’est réellement passé durant la guerre et pourquoi leur père a agit ainsi .

BREF …UN GROS COUP DE CŒUR POUR CETTE HISTOIRE ENCRÉE DANS NOTRE HISTOIRE MODERNE, UNE HISTOIRE D’HOMMES ET DE FEMMES QUI ONT FAIT ET AGIT COMME ILS LE POUVAIENT DURANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE…UN RÉCIT SANS AUCUNE MORALE NI JUGEMENT.

 

MERCI NETGALLEY ET LES EDITIONS JC LATTES POUR CETTE LECTURE

img_4558

14 réflexions sur “LA SENTENCE / JOHN GRISHAM

    1. couriretlire dit :

      Un petit voyage dans le temps pour se changer les idées !!

      J'aime

      1. J’adore, Grisham est un de mes auteurs préférés !

        Aimé par 1 personne

      2. couriretlire dit :

        j’avoue que je viens de le découvrir !!

        J'aime

      3. Ho, alors il te reste une multitude de merveilles à découvrir !

        Aimé par 1 personne

      4. couriretlire dit :

        je vais profiter de mes temps libres pour vider ma pile à lire, vu que beaucoup de sorties sont décalées

        J'aime

      5. Oui, c’est une bonne idée !

        J'aime

  1. Un sujet passionnant. Je le note ! Merci à toi 😊

    Aimé par 1 personne

    1. couriretlire dit :

      toi, tu vas adorer c’est évident !!!

      Aimé par 1 personne

      1. Je vais le prendre en E-book, tu m’as convaincu !! 😊

        Aimé par 1 personne

      2. couriretlire dit :

        Il est peut-être encore sur netgalley ?

        Aimé par 1 personne

      3. Oui c’est vrai, je vais regarder 😉

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :