LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

RÉSUMÉ :

« Block 46 est d’une efficacité redoutable. » Nicolas Lefort, Télématin/France 2. « Attention, âmes sensibles s’abstenir. » Yvan, Blog Émotion « Rien n’est vrai mais tout est exact. » Dominique Durand, Association française Buchenwald-Dora Falkenberg, Suède. Le commissaire Bergström découvre le cadavre terriblement mutilé d’une femme. Londres. Profileuse de renom, la ténébreuse Emily Roy enquête sur une série de meurtres d’enfants dont les corps présentent les mêmes blessures que la victime suédoise : trachée sectionnée, yeux énucléés et un mystérieux Y gravé sur le bras. Étrange serial killer, qui change de lieu de chasse et de type de proie… En Suède, Emily retrouve une vieille connaissance : Alexis Castells, une écrivaine pleine de charme spécialisée dans les tueurs en série. Ensemble, ces deux personnalités discordantes se lancent dans une traque qui va les conduire jusqu’aux atrocités du camp de Buchenwald, en 1944. Johana Gustawsson vit à Londres, avec son fils et son mari. Block 46 est son premier roman. Petite-fille de déporté, elle plonge au cœur de la folie meurtrière et ravive la mémoire des crimes nazis.

MON AVIS :

Un grand bonheur en tant que lectrice, c’est de découvrir une saga des années après tout le monde… le gros avantage, c’est que tu peux enchainer les tomes, et en ce moment, mes heures de lecture se déroulent avec Johana Gustawsson…et c’est un pur bonheur !!! Donc si comme moi vous êtes passés à coté de cette série : FONCEZ !!!!

Dans cette série, vous partez sur une trinité du thriller…une autrice française très talentueuse, une partie de l’intrigue qui se déroule à Londres et une autre en Suède. Une perfection !! La folie de Londres, le calme de la campagne suédoise, ses deux cultures si différentes…le tout sans aucun soucis de traduction. J’en rêvais Johana Gustawsson l’a fait.

En ce qui concerne Block 76 plus particulièrement, on retrouve un élément que j’adore dans mes lectures: comment les événements du passé donnent naissances au drames du présent. Ici, comment la tragédie de Buchenwald résonne encore dans les crimes odieux d’un serial killer, autant outre manche qu’en Suède. Autant vous mettre en garde on n’est pas sur du thriller soft…du tout, c’est gore, sanglant ultra réaliste. Mais le tout est contrebalancé avec l’humanité et l’empathie de nos deux héroïnes …je vous laisse faire connaissance avec Emily et Alexis…personnellement je les adore.

En ce moment, je suis en train de finir la suite MÓR et SÅNG est déjà dans ma pile à prêt à être lu.

BREF…LA VIE DES LECTEURS EST REMPLIE DE JOIES, DÉCOUVRIR UNE NOUVELLE AUTRICE, UNE NOUVELLE SÉRIE DE CETTE QUALITÉ M’EMPLIT DE JOIE !!! OK DES ANNÉES APRÈS TOUT LE MONDE …MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS …

5 réflexions sur “BLOCK 46 / JOHANA GUSTAWSSON

  1. De toute façon, mieux vaut tard que jamais 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :