LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

RÉSUMÉ :

Depuis tant d’années, je tourne en rond dans ma cage, mes rêves sont peuplés de meurtre et de vengeance. Jusqu’au jour où la solution se présente enfin, là, sous mes yeux, comme une évidence : prendre le chasseur à son propre piège, l’enfermer dans un livre. »
Séduite à l’âge de quatorze ans par un célèbre écrivain quinquagénaire, Vanessa Springora dépeint, trois décennies plus tard, l’emprise qui fut exercée sur elle et la trace durable de cette relation tout au long de sa vie de femme. Au-delà de son histoire intime, elle questionne dans ce récit les dérives d’une époque et d’un microcosme littéraire aveuglé par le talent et la notoriété.

Un livre phénomène traduit dans vingt-deux langues et actuellement en cours d’adaptation cinématographique.

MON AVIS :

Alors oui, ce n’est pas le type/ genre de livre que je chronique ici . Avec mon métier, malheureusement c’est une problématique que je rencontre souvent. J’ai voulu savoir, comment elle avait abordé le sujet,je voulais connaitre son histoire .

Je suis certes une grosse consommatrice de livres, mais mon univers est très très très éloigné de la sphère de la littérature dite classique ou blanche…Le fameux G, je n’en avais jamais entendu parler avant ce livre, alors que pour beaucoup c’est un incontournable de la littérature française .

Ce livre est extrêmement bien écrit, avec beaucoup d’intelligence et de finesse, là dessus vraiment, rien à redire…Malgré le sujet , il se lit très facilement.

Le contenu …à gerber forcément …finalement ce qui m’a encore plus choqué que le comportement de G, c’est l’entourage de l’autrice …OMG !!! Comment ? En tant que mère , l’attitude de la mère de Vanessa m’a forcément …j’ai pas les mots….et ce petit monde de pseudo intellectuel… plutôt un tas immondices .

Comme beaucoup de monde depuis, j’ai vu les fameuses émissions de télévision ( qui ont été diffusées dans les années 80) évoquées dans le livre…j’ai du mal à croire que ça a pu exister…et qu’il y ai eu aussi peu d’excuses et autant de faux prétextes que de se cacher derrière « l’époque » ….

Ce livre a eu le mérite d’ouvrir une brèche à de nombreux témoignages, de nouveaux ouvrages sur le sujet et pour ça MERCI VANESSA SPRINGORA .

BREF…UN LIVRE TÉMOIGNAGE À LIRE ABSOLUMENT.

4 réflexions sur “LE CONSENTEMENT / VANESSA SPRINGORA

  1. Alors c’est vraiment le style de livres que je ne lis pas du tout, je passe mon tour

    Aimé par 1 personne

    1. couriretlire dit :

      Moi non plus, je l’ai lu , ainsi que la familia grande car c’est un sujet qui revient souvent au boulot… le consentement touche aussi beaucoup le milieu du livre donc je voulais en savoir un peu plus

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :