LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

RÉSUMÉ :

Jess, mère au foyer, fait preuve d’une grande dévotion envers ses trois enfants, qu’elle chérit et protège à tout prix. C’est du moins la façon dont Liz, son amie depuis dix ans, la perçoit.  Mais le doute s’installe lorsque Jess se rend aux urgences pédiatriques où travaille Liz. Dans ses bras, sa fille Betsey, âgée de dix mois, présente tous les signes d’un traumatisme crânien. Jess, d’ordinaire si soucieuse du bien-être de sa famille, semble étrangement distante et peu concernée par la situation, et ses explications ne collent pas avec  la blessure de l’enfant. Liz s’interroge sur les réelles motivations de son amie. Pourquoi a-t-elle attendu  aussi longtemps avant de se rendre à l’hôpital ?  S’agit-il vraiment d’un accident, comme elle l’affirme ?  Un drame psychologique brillamment tissé qui sonde  les enjeux de la maternité, de l’amitié et interroge  ce qui nous lie ou nous sépare.

« Captivant, intelligent et intense. »  Paula Hawkins, auteure de La Fille du train.

« Un roman qui nous entraîne de surprise en surprise. » Claire Fuller, auteure d’Un mariage anglais.

« Une lecture émouvante, parfois terrifiante  et complètement addictive. »  Daily Express.

Traduit de l’anglais (Grande-Bretagne) par Alice Delarbre.

MON AVIS :

Sarah Vaughan, si vous ne la connaissait pas encore, je n’est qu’une chose à vous conseiller : foncez !!! Elle a le don de prendre un sujet de société, souvent grave, dur, terrifiant et elle écrit une histoire autour….son récit est toujours tellement réaliste qu’on hésite entre fiction ou faits réels.

Petite mise en garde, autant ce livre que le précédent anatomie d’un scandale, bouscule, remue, mais même si le sujet est toujours compliqué à aborder, Sarah Vaughan le fait toujours avec une grande intelligence ….mais ce n’est pas une lecture facile.

Vous l’aurez compris en lisant le résumé, cette fois, elle aborde le thème de la maternité, mais pas la maternité rêvée, celle que la société nous impose d’avoir, pas la maternité où la jeune maman baigne dans une félicité, une bienveillance omniprésente . Non, elle aborde la maternité comme on la rencontre le plus souvent dans la vie réelle : difficile, épuisante, jouant avec les limites de la santé mentale.

Derrière le portrait de ces familles en apparence parfaites, les fêlures apparaissent au fil des chapitres.

C’est brillant, par le biais d’une fiction, Sarah Vaughan brise les tabous autour de la maternité . Par chance, ce sujet est de plus en plus abordé, il a besoin d’être encore plus connu et reconnu . Le plus que j’ai trouvé à ce livre c’est l’aspect intergénérationnel, car on a tendance et souvent à tort, que les maternités difficiles sont un problème récent de notre société, elle renvoie aussi nos héroïnes à leurs statuts d’enfants et à leurs souvenirs d’enfance et de comment se comportaient leurs propres mères.

BREF…j’ai adoré, un roman d’utilité public même si parfois c’est une lecture difficile mais elle en vaut la peine.

8 réflexions sur “AUTOPSIE D’UN DRAME / SARAH VAUGHAN

  1. litterapriscilla dit :

    Je viens de le recevoir, ton avis me donne encore plus envie de le découvrir. Merci 😉

    Aimé par 1 personne

    1. couriretlire dit :

      C’est une autrice que j’adore !!!

      J'aime

  2. Voilà qui est très très tentant !

    Aimé par 1 personne

  3. Je l’ai lu et j’ai adoré également. Sarah Vaughan aborde cette thématique avec un grand talent et une finesse psychologique rare. J’en lirais d’autres d’elle c’est sûr 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. couriretlire dit :

      tous ses livres sont géniaux

      Aimé par 1 personne

      1. C’était un sujet pas évident en plus et elle s’en sort brillamment 🙂

        Aimé par 1 personne

Répondre à couriretlire Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :