LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

RÉSUMÉ :

Kieran Elliott, trentenaire vivant à Sidney, retourne en basse saison dans sa ville natale d’Evelyn Bay, minuscule station balnéaire de Tasmanie. Ce court séjour familial fait aussitôt resurgir des souvenirs douloureux : douze ans plus tôt, à cause d’une aventure peu prudente en mer avec sa meilleure amie Olivia, deux hommes venant à leur secours ont disparu dans les flots. Depuis ce drame, de nombreux autochtones se méfient de Kieran.

À peine est-il de retour que le cadavre d’une jeune femme est retrouvé sur la plage: la colocataire d’Olivia. Tous les regards se braquent sur Kieran. Est-il un bon père de famille qui a la malchance de subir les médisances d’une petite communauté recluse ? Ou est-il vraiment un sale type ? Bientôt, la vérité éclatera au grand jour…

Dans un décor australien à couper le souffle, aussi idyllique que menaçant, Jane Harper prouve à nouveau son immense talent pour magnifiquement ficeler des intrigues et des nœuds familiaux, tout en faisant jouer à la nature sauvage un rôle primordial.

MON AVIS :

Jane Harper change de cadre, je crois n’avoir lu d’elle que des romans qui se déroulent dans la chaleur étouffante du désert australien. Avec les survivants, vous allez connaitre la morsure froide des eaux glacées de Tasmanie.

La nature est toujours au centre des thrillers de Jane Harper.La nature cruelle, dangereuse, la nature qui peut vous tuer…en plus de la nature profonde des hommes.

Revenir dans son village natale quand tu es responsable, certes accidentellement, de la mort de deux hommes très appréciés de la communauté, même douze ans après…cela reste un moment délicat. Mais quand en plus,a à peine de retour, une serveuse est retrouvée morte noyée et que l’enquête amène la police à questionner ta famille, son passé et à se questionner sur le fameux accident…le pauvre Kieran se demande si il a bien fait de revenir.

J’ai aimé la description des différentes cellules familiales concernées par le drame, le coté post traumatique et la dynamique qui a été crée autour de l’accident .Ce thème on le retrouve souvent dans les livres de Jane harper, elle maitrise parfaitement le sujet, elle le traite avec intelligence et empathie sans chercher à enjoliver les choses.

Le coté « cold case » me plait toujours autant, de fouiller dans les tréfonds de la mémoire des personnages.

BREF…UNE RÉUSSITE COMME À CHAQUE FOIS AVEC JANE HARPER.

MERCI CALMANN LEVY POUR CE BEAU DÉPAYSEMENT

6 réflexions sur “LES SURVIVANTS / JANE HARPER

  1. J’avais adoré son premier roman. Elle est sacrément douée ! 👍🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre à La culture dans tous ses états Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :