LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

RÉSUMÉ :

Et si le remède était pire que le mal ?

Jenny, prodigieuse acrobate, intègre la troupe d’un célèbre cabaret périgourdin, le Satyre Rieur. Elle vient de s’installer dans la région pour être aux côtés de Didier, gendarme à la Brigade de recherche de Sarlat. Ce dernier enquête sur la disparition de plusieurs touristes allemandes. Un prédateur assoiffé de sang roderait dans les bois…
Avec leur fille âgée de cinq ans, le couple aurait tout pour être heureux si la petite Luna n’avait pas développé une grave tumeur cérébrale contre laquelle la médecine conventionnelle ne peut rien. Les jours de l’enfant sont comptés.
Tandis que Didier noie son chagrin dans l’enquête, Jenny cherche un espoir. Virginie, la charismatique patronne du Satyre Rieur, pratique le reiki, une technique de guérison ancestrale basée sur les flux d’énergie. Elle prétend pouvoir sauver Luna…
Et si le remède était pire que le mal ? Jenny et Didier découvriront qu’il n’y a pas de miracle sans contrepartie…
Plongée fascinante dans l’univers envoûtant du cabaret, Reikiller nous entraîne dans une incroyable course contre la montre et, par la force de son intrigue, explore les recoins les plus sombres de la spiritualité contemporaine.

MON AVIS :

Je suis ressortie mitigée de ma lecture…

J’ai bien aimé le cadre de ce cabaret, de ses artistes hors normes à tout point de vue, ses meurtres qui remontent sur plus d’un demi siècle….l’ambiance , es personnages tout y est mais je pense que je m’attendais à une histoire encore plus sombre, plus noire…

C’est typiquement le style de livre où votre avis personnel sur les thérapies alternatives va jouer sur votre adhésion à l’histoire ou pas, la partie concernant l’hospitalisation de la petite Luna m’a malheureusement fait décrocher de l’histoire. Difficile de vous en dire plus sans vous dévoiler le cœur de l’histoire.

Bref…ce livre mérite une version plus sombre, moins optimiste que celle livrée ici.

MERCI AUX ÉDITIONS PLON ET NETGALLEY POUR CETTE LECTURE

Une réflexion sur “REIKILLER / LAURENT PHILIPPARIE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :