LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

RÉSUMÉ :

Sur l’Enclave, tout a été dit : qu’elle serait une zone blanche perdue dans la vallée du Lot, qu’on y vivrait en parfaite autonomie, qu’une créature y régnerait sans partage… Tout a été dit, mais on préfère se taire.
C’est ce à quoi le jeune adjudant-chef Stanislas Sullivan est confronté. À l’inverse de ses collègues de la gendarmerie de Buzac, il n’est pas un enfant du pays. Aussi, quand une de ses affaires, tombée au cœur de l’été, se révèle être un cas de disparitions de pèlerins reliées à l’Enclave, il va devoir ignorer les mises en garde et faire quelques entorses à la procédure. 
Ignorer les mises en garde, c’est aussi l’option prise par Vanessa, aide médico-psychologique, et Simon, infirmier, venus passer un week-end dans l’Aveyron. Pour ce tandem qui accompagne quatre adolescents aux pathologies variées, c’est une première. Une première aussi, cette sensation de liberté quand ils naviguent sur le Lot. Oubliant pour un temps, et à tort, les chimères menaçantes des locaux…
 
Que cache l’Enclave ? Un monstre digne de légendes ancestrales ou une vérité macabre ? Que trouvera Vanessa en allant chercher de l’aide, une fois l’accident survenu ? Et sur quel obscur passé Stan mettra-t-il la main ?
 
À propos de l’auteur
L’Enclave  est le troisième roman de Nicolas Druart après  Nuit blanche  (Grand Prix du Suspense psychologique, 2018) et  Jeu de dames  (2019). Infirmier de 34 ans établi à Toulouse, il excelle à décrire au scalpel les fêlures du corps et de l’esprit : âmes sensibles, s’abstenir !

MON AVIS :

Le coup de cœur que je n’attendais pas…la bonne surprise…la lecture qui te met le sourire….car elle m’a surprise, étonnée e ça …ça fait du bien.

Comme beaucoup, j’ai vu passer ce livre à sa sortie au printemps dernier, bon mais même si je lis beaucoup, je ne peux pas tout lire et je suis passée à coté…une promo KOBO plus tard et Bim le coup de cœur …et l’achat dans la foulée de ses deux premiers romans.

J’ai tout adoré. On va pas se mentir, le fait que ça soit un infirmier, donc un collègue, qui a écrit une histoire avec des personnages soignants et des patients, j’adhère encore plus, car c’est hyper crédible…les blessures, les pathologies, les conséquences…et oui tout se tient…je n’ai pas levé les yeux au ciel à cause de rétablissements miraculeux…une blessure mortelle reste avec Nicolas Druart une blessure mortelle .

Et l’idée de départ, on en parle ? Cette enclave, cette société secrète,mystérieuse et carrément flippante…non mais j’adore !!! Il a un petit coté X-Files . Et cerise sur le gâteau…une fin , une vraie fin, avec une vraie explication auquel j’ai adhéré à 100% et ça vu le postulat de départ c’était pas gagné.

BREF…VOUS ALLEZ ENTENDRE ENCORE PARLER DE NICOLAS DRUART ICI.

3 réflexions sur “L’ENCLAVE / NICOLAS DRUART

  1. J’admets que la fin est top, c’est d’ailleurs ce qui a sauvé ma lecture, car dans l’ensemble, je n’ai pas trop aimé…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :