LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

RÉSUMÉ :

Nouvelle-Zélande. Un petit garçon court à perdre haleine dans les rues de Christchurch, poursuivi par un homme armé. Des coups de feu éclatent. À l’hôpital, on découvre que l’enfant a été porté disparu il y a trois ans. Il s’appelle Nateo, c’est le fils du célèbre explorateur Marcus Taylor. Pourquoi le retrouve-t-on maintenant ? Était-il séquestré ? S’est-il enfui ? Et qui peut vouloir tuer un enfant de huit ans ?

Un an auparavant, le glaciologue Marcus Taylor dirige une mission de scientifiques envoyés dans une base implantée en plein milieu de l’Antarctique. Quand ils arrivent sur place, ils découvrent des bâtiments saccagés et déserts. L’équipe précédente a disparu sans laisser de trace. 

Quel lien y a-t-il entre la réapparition de l’enfant et cette expédition qui tourne au cauchemar ?

Une chose est sûre. Il est trop tard pour avoir peur….

MON AVIS :

Je connaissais de nom et de réputation René Manzor, mais je n’avais pas encore pris le temps de le découvrir, voilà qui est désormais chose faite et c’est un beau coup de cœur pour moi !!

Il y a une petites trentaine d’années maintenant, je suis tombée complétement raide dingue de la série Xfiles, il y avait les épisodes sur les aliens mais pas que et j’ai toujours préféré ces épisodes sur les autres thèmes d’ailleurs. Avec ce livre j’ai retrouvé un petit coté Xfiles . L’exploration d’un milieu hostile et inconnu, le manque d’humilité de l’être humain devant ses découvertes. Et à tout cet univers, René Manzor y ajoute le thème de la relation parents / enfants, de la disparition d’enfant…avec un soupçon de sciences fiction.

J’ai adoré la construction de ce roman, où l’on revient un an en arrière pour savoir de qui c’est passé dans cette station scientifique, puis en alternance le récit au présent où Natéo est retrouvé. Quel est lien entre les deux ? Franchement, j’ai beaucoup aimé la fin car on a une explication claire qui tient la route.

Ce roman c’est à mi chemin entre le thriller et de la science fiction, un mariage parfaitement réussi.

Les scénaristes / écrivains ont ce petit truc en plus, qui font de leurs romans des œuvres très visuels, très immersives. Vraiment j’adore.

BREF…UNE TRÉS BELLE DÉCOUVERTE POUR MOI

MERCI CALMANN LEVY POUR CETTE DÉCOUVERTE

Une réflexion sur “DU FOND DES ÂGES / RENÉ MANZOR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :