LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

RÉSUMÉ :

“Des morts et disparitions mystérieuses se multiplient à New York. Un médecin fait une découverte des plus effrayantes. Un journaliste de terrain local fait les gros titres.”

MON AVIS :

Pour apprécier au mieux cette série que je ne loupe jamais, je préfère attendre que tous les épisodes soient sortis pour les regarder à la suite…d’où mon retour un peu tardif sur cette onzième saison ( et oui déjà 11).

Jamais une saison de American Horror Story ne m’aura autant fait pleurer …oui pleurer!!! Les deux derniers épisodes…une vraie madeleine.

Ryan Murphy a changé de cap pour cette saison, fini le fantastique : les sorcières, les esprits, les vampires…mais cette saison n’en n’est pas moins terrifiante. Avec NYC, retour dans les années 80 avec ce grain et de couleurs d’images si particulier, si caractéristiques de ces années là…évidement la musique est au rendez vous.

Alors qu’est ce qui fait autant peur dans cette saison ? Début des années 80, les morts qui se multiplient dans la communauté gay dans la plus grande indifférence, un médecin qui fait une découverte effrayante…On comprend très vite que Ryan Murphy veut revenir sur la découverte du sida …que les morts s’accumulent du à un tueur en série ou à un virus le résultat est le même …tout le monde s’en fout…

Il revient sur l’esprit de fête, sur la culture LGBTQ+, les discriminations, les violences….et sur le plus grand tueur en série qui a décimé cette communauté. Je reviens là dessus mais les deux derniers épisodes, l’horreur absolue…c’était à peine il y a 40 ans…c’est toujours utile de revenir sur cette partie de notre histoire pour ne pas l’oublier. La vison de Murphy est très poétique, onirique…très perchée…on adore ou on déteste.

On est cette fois, plus dans un style thriller, une véritable enquête policière,on se rapproche plus d’une saison de American Crime Story. Il y a quand même un coté glauque horreur avec un vrai sérial killer qui n’est pas sans rappeler un certain Dahmer.

Le renouvellement du casting apporte un vrai souffle de nouveauté. Une fois de plus le casting est impeccable !!! Tous les acteurs sont incroyables, j’ai eu plein de coup de cœur. Joe Mantello dans le rôle de Gino…vraiment incroyable ( oui je sais je me répète), il est tellement touchant.

J’ai adoré revoir Billie Lourd, petit spoil tout petit, à un moment elle passe un appel à »sa mère »…tout fan de star wars va avoir un petit cœur brisé.

BREF…CHANGEMENT DE CAP,QUI NE VA PEUT ÊTRE PAS PLAIRE À TOUT LE MONDE…MAIS J’AI AIMÉ.

8 réflexions sur “AMERICAN HORROR STORY / NYC

  1. Ah ! Ce changement de cap pourrait me plaire, les dernières étant trop perchées à mon goût. Mais je vais les regarder néanmoins.

    Aimé par 1 personne

    1. couriretlire dit :

      surtout la saison 10…très perchée

      Aimé par 1 personne

      1. Je ferais peut-être l’impasse alors 😉

        Aimé par 1 personne

  2. J’ai apprécié cette saison également je pense qu’il faut la regarder dans un autre état d’esprit que les saisons précédentes ! Ryan Murphy à évolué et nous aussi peut être ?

    J’ai bien aimé cet aspect réaliste un petit peu comme il l’a fait pour « Hollywood » 😊 j’aime bien ce côté là aussi de Ryan Murphy

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai également aimé cette saison et tout ce qu’elle dénonce. D’ailleurs dans la façon dont elle a été réalisé elle m’a fait pensé un peu à « Hollywood » basée sur une époque réelle également.

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai bien aimé ce nouveau souffle de Ryan murphy sur AHS.

      Aimé par 1 personne

      1. couriretlire dit :

        vivement la prochaine

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :