LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

RÉSUMÉ :

TROIS MÈRES, UNE FLIC ET CETTE QUESTION : QUE MÉRITE CELUI QUI A BRISÉ UN ENFANT ?

« Venez ! Elles sont là ! » La capitaine Silke Valles et son équipe viennent d’investir une maison délabrée sur les hauteurs d’Annecy. Au sous-sol, une des trois fillettes enlevées dix jours auparavant gît, inconsciente, dans une baignoire remplie de glace. Les deux autres sont recroquevillées à côté, terrifiées mais indemnes.

Le ravisseur a été abattu dans l’assaut, l’affaire est donc officiellement close. Et pourtant, insidieusement, d’indice en indice, une interrogation fait son chemin dans l’esprit de la capitaine Valles, mais aussi dans celui de Garance, Cora et Blandine, les mères des trois fillettes : et si ça n’était pas fini ?

MON AVIS :

Marlène Charine a été, pour moi, une belle découverte en 2020 donc j’étais ravie de lire son nouveau roman.

Et je n’ai pas été déçue !!!

L’originalité de ce livre, c’est qu’il n’aborde pas le sujet de la disparition de l’enfant comme nous avons l’habitude de le lire, mais sur ce qui se passe après l’enlèvement.J’ai rarement lu des thrillers sur cette partie : le après. Car oui, des histoires sur le kidnapping,sur l’enquête, sur les recherches j’en ai lu beaucoup…mais que se passe-t-il après ? A l’hôpital, au retour à la maison, à la reprise des cours ? Marlène Charine aborde autant la situation des enfants que celles des parents et des enquêteurs.

Cette situation nous est raconté à travers 4 femmes complétement différentes :

  • Cora, une mère célibataire qui galère
  • Garance, une dentiste aisée, pas très à l’aise avec sa fille
  • Blandine, une mère au foyer dont le couple bat de l’aile
  • Silkes, notre enquêtrice célibataire, sans enfants…très (trop ) impliquée dans cette enquête

Le livre est rythmée par les différents point de vue jusqu’à la révélation finale. Beaucoup de thème sont abordés : la maternité, la vengeance, la peur, le deuil sous bien des formes. Ce thriller est riche en émotions.

BREF…MARLENE CHARINE EST VRAIMENT UNE AUTRICE À SUIVRE !!!

Merci Calmann Levy pour cette belle lecture

RÉSUMÉ :

 » Il y a des ténèbres qu’aucun soleil ne peut dissiper. « 

Sous le halo de la pleine lune, un cerf surgit de la forêt. L’animal a des yeux humains. Ce n’est pas une bête sauvage qui a été chassée dans les forêts de l’Ariège…

Dans ce thriller implacable au final renversant, Bernard Minier s’empare des dérives de notre époque. Manipulations, violences, règlements de comptes, un roman d’une actualité brûlante sur les sentiers de la peur.

Une enquête où Martin Servaz joue son honneur autant que sa peau.

MON AVIS :

La bonne surprise de cette année 2021 pour moi c’est le retour de Martin Servaz, car l’année dernière après avoir fini LA VALLÉE , j’ai eu peur que ça soit la fin de cette saga mythique.

Non seulement Martin Servaz revient, mais il revient dans une enquête particulière car même si l’intrigue reste une fiction, le contexte lui est 100% réel : COVID, violences policières, violence contre les policiers…et tous les sujets qui animent les débats actuels…pas de partis pris juste des faits, une réalité.

Ce tome pourrait presque se lire indépendamment, car même si il y a quelques allusions au passé de Martin et au reste de son équipe, cette histoire n’est pas en lien avec les autres. Mais je ne peux que vous conseiller de les lire ( je vous remets un récap dans l’ordre à la fin de l’article) .

Une fois de plus, j’ai été conquise, même si le contexte, très réaliste, peut paraitre un peu oppressant en ce moment, le style Bernard Minier est toujours aussi efficace, en 48H je le dévore, c’est addictif, prenant aux tripes ( peut être encore plus sur celui ci ). On ne peut pas faire plus immersif que ce thriller.

Encore une fois, pas de partis pris, juste des faits, des interrogations, des questionnements sur notre société actuelle.

BREF…EFFICACE COMME TOUJOURS!

MERCI XO EDITIONS POUR CE TRÈS BON MOMENT DE LECTURE

LA SAGA MARTIN SERVAZ :

  • GLACÉ
  • LE CERCLE
  • N ‘ ÉTEINS PAS LA LUMIÈRE
  • NUIT
  • SŒURS
  • LA VALLÉE
  • LA CHASSE

RÉSUMÉ :

Au large des côtes du Brésil, une équipe de scientifiques découvre une île où toute vie a été éradiquée par une espèce inconnue et extrêmement dangereuse. Avant d’avoir pu rapporter leur découverte, ils sont tous éliminés par une force mystérieuse. Seul un expert des créatures venimeuses en réchappe. Mais face à une espèce qui s’adapte à son environnement au risque de devenir de plus en plus incontrôlable, le commandant Gray Pierce et son équipe vont devoir affronter leurs plus grandes peurs pour éviter que le monde que nous connaissons soit entièrement détruit.

MON AVIS :

Ce livre, fait parti d’une série, avec des personnages récurrents, avant de le commencer, je ne le savais pas, personnellement ça ne m’a pas gêné dans la compréhension de l’histoire, j’imagine bien que je suis passée à coté de quelques subtilités sur les liens entre les personnages, mais ça n’ a pas gâché mon plaisir de lectrice.

Imaginez le parfait mélange entre Dan Brown ( Da Vinci code …) pour le coté historique et Michael Crichton (Jurassic park) pour le coté scientifique, ça vous donne l’ile interdite . Je crois que je ne peux pas mieux résumer ce livre.

Si vous êtes phobiques des insectes et en particulier des guêpes, vous allez avoir des sueurs froides. Elles ont des parties entières qui leur sont consacrées, au même titre qu’un personnage humain. Les descriptions sont terrifiantes.

Cette histoire va ravir les fans d’actions, il n’y a aucuns temps morts . Beaucoup de données scientifiques, que moi je trouve passionnantes,je n’ai jamais eu l’impression m’y noyer.

BREF… UNE SAGA ET UN AUTEUR DE PLUS À DÉCOUVRIR

MERCI NETGALLEY ET FLEUVE NOIR POUR CETTE DÉCOUVERTE

RÉSUMÉ :

Juillet 2000. Une série de disparitions inquiétantes et un assassinat viennent troubler la fête de Deil River. Comble de l’horreur, le cadavre d’un jeune garçon est retrouvé quelques jours plus tard dans la forêt. À l’époque, c’est vers Zeke McKay que tous les regards convergent mais le jeune homme est finalement innocenté. Un peu trop vite ?

2019. Zeke a changé d’identité et mène désormais une existence discrète à New York, où il écrit dans l’ombre des livres pour les autres. Alors que son passé resurgit, Zeke refuse d’y faire face, niant de nouveau toute implication, et envisageant de fuir, encore… car si tout le monde a des secrets, celui que cache Zeke pourrait bien être dévastateur.

MON AVIS :

COUP DE CŒUR 💞💞💞

Dévoré en un weekend, impossible à lâcher .

J’ai tout aimé, l’histoire, la construction, le style et surtout ses personnages ultra attachants…vraiment je n’ai pas aimé les quitter…je n’avais pas envie que ça termine !!

Si vous aimez les cold case, les petites villes d’Amérique perdue en pleine nature, si vous aimez intégrer une communauté, découvrir ses secrets les plus sombres, ses non dits…ce livre est fait pour vous.

Et oui j’ose le dire, il y a du Stephen King dans ce thriller, l’ambiance y est indéniablement ,sans aucuns éléments de fantastique, peut être juste un peu de mystique… mais je me suis sentie bien dans ce livre.Il y a tout dedans, des regrets, de l’amour, de l’amitié, de l’horreur, du drame…un véritable ascenseur émotionnel.

Et cerise sur le gâteau, le parasol dans ton cocktail…cette fin, mais cette fin, je vous défie de trouver ce que j’appelle « le pourquoi du comment », elle est parfaite.

BREF…MON COUP DE CŒUR DE CE DÉBUT D’AVRIL 2021

MERCI AUX ÉDITIONS PRÉLUDES POUR CET ENVOI

RÉSUMÉ :

Vingt ans.
Cela fait vingt ans que Sébastien a quitté Sainte-Geneviève, sa petite ville natale du sud de la France. Trop de démons l’y tourmentaient. Aujourd’hui, comble de l’ironie pour un écrivain, c’est un livre qui le renvoie à ce passé qu’il s’est toujours efforcé d’oublier.
Le Temps d’un été.
Tout dans ce roman, qui s’annonce comme le succès littéraire de l’année, lui fait penser à Julie. Des références troublantes, des anecdotes qu’elle seule connaissait… À tel point qu’il en est persuadé : c’est elle qui l’a écrit.
Julie, son amour d’adolescent.
Celle qui a tant compté.
Mais qui est morte il y a vingt ans, assassinée par un tueur en série.

MON AVIS :

Un super moment de lecture !!

Ce livre c’est tout ce que j’aime !!!

Une vieille histoire traumatisante qui a bouleversé la vie du personnage principal, Sébastien, un libraire qui lui fait découvrir le dernier best seller que tout le monde s’arrache, piqué par la curiosité, il le lit et là…il reconnait dans cette histoire les lieux, le personnage principal, des anecdotes…c’est forcément son amour de jeunesse Julie qui l’a écrit…le problème c’est qu’elle est décédée vingt ans plus tôt, victime d’un meurtrier en série…mais son corps n’a jamais été retrouvé.

Il se lance à corps perdu sur les traces de son adolescence et sur les traces de cette autrice mystérieuse à l’origine de ce livre.Il va se confronter à ses souvenirs, à la réalité, à ses fantômes .

Une double histoire addictive, car l’auteur nous fait découvrir également, le temps d’un été, ce fameux best seller à l’origine de la quête de Sébastien. Des rebondissements, de l’action, ce livre a tout d’un grand…parfait pour la période estival qui pointe le bout de son nez.

C’est aussi un bel hommage rendu au monde du livre, de l’écrivain, à la maison d’édition jusqu’au libraire.

BREF…UN THRILLER ADDICTIF À CONSEILLER AU PLUS GRAND NOMBRE

MERCI NETGALLEY ET HUGO THRILLER POUR CETTE LECTURE

RÉSUMÉ :

Installateur pour le plus grand fournisseur d’accès internet de Grande-Bretagne, Gus Roberts s’intéresse de près en parallèle aux affaires paranormales. Il embarque dans ses flippantes aventures Elton John, la nouvelle recrue qu’il doit former. Alors qu’il filme des lieux prétendument hantés, le duo ne tarde pas à découvrir l’existence d’un complot qui pourrait menacer la race humaine tout entière.

MON AVIS :

Avant de parler de cette série, je dois préciser que je suis une fan du duo Simon Pegg et Nick Frost, dans ma liste de film culte à voir absolument une fois dans sa vie, il y a bien évidement la trilogie SHAUN OF THE DEAD, HOT FUZZ et LE DERNIER PUB AVANT LA FIN DU MONDE . Clairement, je connais les deux premiers par cœur !!

Alors une série !!! Vous pensez bien que je me suis jetée dessus !!!

Mon conseil : il faut vraiment la binge watcher d’une traite ou sur un weekend, car les premiers épisodes peuvent sembler un peu flou sur la compréhension de l’histoire, mais au final tout s’imbrique parfaitement.

Les effets spéciaux sont réussis, on retrouve la british touch, mais il faut l’avouer peut être un chouïa moins drôle que les films de notre duo comique.

En écrivant mon article, je me suis rendue compte que Shaun of the dead avait 16 ans…une époque plus détendue sur l’humour? Ils n’étaient pas aussi connus donc peut être aussi plus libre ? Je m’attendais à un cran au dessus au niveau de l’humour…et on voit trop peu Simon Pegg .

BREF…une bonne petite série so british, avec deux acteurs que j’adore, j’en espérais plus , j’attends la suite avec impatience quand même.

Mars …le printemps, le renouveau, les beaux jours qui arrivent de nouveau, les jours qui rallongent…oui j’ai décidé de ne voir que le positif ce mois-ci( intro écrite en début de mois…cf la conclusion ). Mars, le mois du thriller, le mois le plus chargé en nouvelles sorties, en découvertes, le mois où il n’y a pas assez de 24h dans une journée pour lire toutes les nouveautés.

LES LIVRES :

LE SPORT :

8 semaines après mon essai de la première semaine de CARDIO X , j’ai réussi à boucler le programme, j’ai essayé de vous faire un compte rendu le plus fidèle possible pour vous faire une idée si ce programme est adapté pour vous.

LES FILMS ET SÉRIES :

Après WANDAVISION, j’ai eu envie de revoir l’ère d’ultron et tout naturellement tous les Marvel et clairement cela reste une source de bonheur pour moi, je vous remets les articles sur la chronologie des films MARVEL :

BREF…un mois qui a tenu ses promesses sur le plan littéraire, une bonne continuité sportive, une énième reprise du run post blessure…MARVEL IS ALWAYS A GOOD IDEA…mais vraiment…le petit bonheur du weekend , et heureusement, car pour le reste ça a été un peu le mois de la loose, comme 600 000 personnes très heureuse d’être vaccinée à AZ ( sans aucun effets secondaires) puis finalement suspendu (deux jours après mon injection) puis remis mais interdit au moins de 55 ans …j’adore !!! Et pour parfaire tout ça je suis de nouveau en terres confinées depuis une semaine et demi…et Manu n’a pas encore parler au moment où cet article va sortir…Clairement, les livres, le sport, les séries et le cinéma vont sauver ma santé mentale.

RÉSUMÉ :

Cour d’assises de Rennes, juin 2020, fin des débats : le président invite les jurés à se retirer pour rejoindre la salle des délibérations. Ils tiennent entre leurs mains le sort d’une femme, Mathilde Collignon. Elle est accusée d’un crime barbare, qu’elle a avoué, et pourtant c’est elle qui réclame justice. Dans cette affaire de vengeance, médiatisée à outrance, trois magistrats et six jurés populaires sont appelés à trancher : avoir été victime justifie-t-il de devenir bourreau ?
Neuf hommes et femmes en colère doivent choisir entre punition et pardon.
Au cœur des questions de société contemporaines, un suspense haletant porté par une écriture au scalpel.

MON AVIS :

Je pense que je vous le dis à chaque fois que je chronique un livre de Mathieu Menegaux : lire un livre de cet auteur est une expérience à part, une expérience qui marque, pour vous donner un exemple, je me souviens parfaitement de où j’étais, ma position de lecture, mon ressenti, la claque lors de ma première lecture de cet auteur…et ça finalement à chacun de ses livres…car c’est une claque à chaque fois. A chaque fois, j’en ressors complétement remuée, typiquement le type d’histoire où j’y repense plusieurs jours après…et moi j’aurais fait quoi à la place de tel ou tel personnage?

Car c’est une histoire avec juste des faits, différentes opinions, différents point de vue, différents arguments…Rien n’est blanc ou noir, juste un procès, avec des lois, nos lois…le cérémonial d’un délibéré avec un jury populaire.

Parallèlement, sur son journal, en attendant le verdict, Mathilde, l’accusée, écrit son ressenti, sa version, ses raisons, ses remords.

Ce n’est pas la première fois que Mathieu Menegaux écrit sur la violence faite aux femmes ( bien avant #metoo ), il le fait admirablement bien, les débats lors des délibérés sont passionnants, les références historiques sur le passé de nos lois, le rappel à la loi au delà de nos émotions sont très intéressants et instructifs.

BREF…encore un très bon livre de Mathieu Menegaux qui ne me déçoit jamais…je me répète mais lire un livre de cet auteur c’est vraiment une expérience à part.

MERCI NETGALLEY ET AUX ÉDITIONS GRASSET POUR CETTE LECTURE

RÉSUMÉ :

Angleterre, de nos jours.

La première fois que Jemma s’est rendue dans le manoir de Polskirrin, c’était en compagnie de Matt, son époux, pour célébrer le mariage du richissime Lucas JarrettJamais Jemma n’oubliera la vue saisissante de cette demeure dominant la mer, perchée sur un éperon de Cornouailles. Jamais, non plus, n’oubliera-t-elle la vue du corps d’Alex, la sœur tant aimée du marié, flottant sans vie le jour des noces, sur cette plage de galets…

Un an après, Jemma et Matt sont de retour à Polskirrin, à la demande expresse de Lucas. Pourquoi ce dernier tient-il tant à célébrer le premier anniversaire de ses noces funestes ? La question est sur les lèvres de tous les invités.

Car ce que Lucas a en tête n’a rien d’une gentille réunion entre amis. Non, c’est à une fête macabre qu’il les a tous conviés, un murder game visant à faire rejouer à chacun son rôle de l’an passé et révéler ainsi la vérité sur la mort d’Alex. Mêmes personnes, mêmes tenues, même repas, mêmes discussions, la nuit qui a vu mourir la jeune femme se répète dans une mise en scène terrifiante.
Jemma sait bien qu’elle n’est pas coupable. Mais qu’en est-il de Matt ? Détient-elle réellement toutes les cartes de ce jeu mortel, dont nul ne semble connaître l’issue ?

MON AVIS :

J’ai beaucoup aimé ma lecture !! C’est clairement une intrigue dans la digne lignée de Agatha Christie.

Un sublime manoir en Cornouailles : le cadre parfait pour un crime, pleins de cachette avec évidement une plage sur crique entourée de falaises.

Un mariage somptueux : donc pleins d’invités qui peuvent devenir des suspects potentiels.

De vieilles animosités : pourquoi sont ils tous au rendez vous après des années sans se voir ?

Des secrets : que cachet la mystérieuse Alex, la soeur du marié qui clairement crée un malaise dès qu’elle est présente.

Et évidement : un cadavre…celui d’Alex

Une enquête, une conclusion….plutôt rapide, mais tellement évidente, les preuves sont là…

Et pourtant, l’histoire ne s’arrête pas là, un an après, Lucas organise une fête pour son anniversaire de mariage. Même si tout le monde est surpris par cette invitation, personne ne dit non à Lucas et ils se retrouvent tous, les mêmes invités que un an auparavant et là le jeu commence…Lucas n’est pas d’accord avec les conclusions de la police, il veut savoir qui a tué sa sœur.Et il a une idée de comment si prendre pour découvrir la vérité et ça ne va pas plaire du tout à ses invités.

Des rebondissements, des non dits de vieux secrets qui refont surface, un climat malsain, une ambiance glauque et oppressante. Il ne manque rien . La construction est rythmée, on ne s’ennuie pas une seule seconde. L’immersion dans ce Cluedo grandeur nature est totale.

BREF…UN THRILLER À RECOMMANDER AU PLUS GRAND NOMBRE

MERCI NETGALLEY ET LES ÉDITIONS BELFOND POUR CETTE LECTURE

RÉSUMÉ :

L’héroïne de ce roman est une détective privée de l’Oregon spécialisée dans la recherche d’enfants disparus, surnommée « La femme qui retrouvait les enfants ». Elle-même rescapée d’un kidnapping, elle a développé une intuition et un instinct de survie hors-norme. On la suit dans ses recherches à travers les patelins et les forêts mystérieuses du Pacific Northwest pour retrouver une fillette disparue depuis trois ans.

MON AVIS :

J’ai souvent entendu parler de ce livre comme LE thriller à lire sur le thème de la disparition d’enfant.

En effet, l’enquetrice Naomi, a elle même été enlevée quand elle était petite, elle n’en garde aucuns souvenirs, quelques cauchemars, elle a eu la chance d’être élevée dans une famille adoptive aimante. Une fois adulte, elle a ressenti le besoin d’aider les parents dont les enfants ont disparus et où les enquêtes traditionnelles ont échoué. La vie de Naomi est une énigme à elle seule, elle va être développée sur plusieurs livres ( la suite : LA FILLE AUX PAPILLONS).

L’enquête principale concerne Madison, disparue il y a 3 ans…cette partie est juste bouleversante car Rene Denfeld détaille comment finalement elle va s’adapter à sa captivité, les mécanismes de survie qu’elle va mettre en place, tant sur le plan physique que psychique. Le fil rouge de l’histoire est est-ce que Naomi la retrouvera…ou pas …vivante …ou pas?

Parallèlement, elle recherchera brièvement un bébé disparu, cette histoire supplémentaire m’a paru un peu superflue et pas utile.

Un final glaçant, que l’on devine au fil de l’histoire mais j’espérais me tromper, tellement elle est dure…j’en frissonne encore..

BREF…une belle découverte, j’ai hâte de connaitre la suite de l’histoire de Naomi.