LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

RÉSUMÉ :

 » Dans cette forêt, tu peux toujours y entrer, mais tu n’en sortiras jamais… « 

Des murs d’arbres géants, séquoias millénaires qui se referment comme un piège. Des randonneurs qui disparaissent sans laisser de traces. Il ne fait pas bon traîner dans les bois de Redwoods, au bord du Pacifique, dans l’Oregon.

Au cœur de cette forêt maudite, un homme vit isolé de tous. Ici, on l’appelle l’Étranger. En réalité, son nom est Paul Green, un ancien journaliste qui a connu son heure de gloire avec l’affaire Clara Miller.

Un soir, une jeune adolescente, Charlie, vient frapper à sa porte. Elle est blessée, paniquée. Pour elle, Paul est le seul à pouvoir l’aider. Car là-bas, au milieu des arbres, Charlie a connu l’horreur…

 » Dans cette forêt, tu peux toujours y entrer, mais tu n’en sortiras jamais… « 

Des murs d’arbres géants, séquoias millénaires qui se referment comme un piège. Des randonneurs qui disparaissent sans laisser de traces. Il ne fait pas bon traîner dans les bois de Redwoods, au bord du Pacifique, dans l’Oregon.

Au cœur de cette forêt maudite, un homme vit isolé de tous. Ici, on l’appelle l’Étranger. En réalité, son nom est Paul Green, un ancien journaliste qui a connu son heure de gloire avec l’affaire Clara Miller.

Un soir, une jeune adolescente, Charlie, vient frapper à sa porte. Elle est blessée, paniquée. Pour elle, Paul est le seul à pouvoir l’aider. Car là-bas, au milieu des arbres, Charlie a connu l’horreur…

L’histoire d’un secret terrifiant.
Un thriller diabolique et haletant.

MON AVIS :

J’ai tellement aimé ce livre que dès que je l’ai fermé, je n’ai pas pu attendre pour vous partager mon avis et j’ai foncé sur mes réseaux sociaux pour vous dire à quel point j’avais passé un bon moment.

C’est le thriller qui va vous offrir un voyage spatio-temporel. Vous embarquez pour le magnifique état de l’Oregon, pour la petite ville de Redwoods entre l’océan Pacifique et cette fascinante forêt…le tout dans les années 90 (période qui va ravir tous les quarantenaires).

Alors oui on va retrouver Paul Green que l’on a découvert dans l’affaire Clara Miller, mais nous ne sommes pas dans une suite directe, il y a quelques références mais les deux histoires sont bien distinctes. Pour moi, ce n’est pas une obligation de le lire avant, mais je vous le conseille quand même car c’est un bon livre et ça serait dommage de passer à coté.

En tout cas, on retrouve Paul en mode ermite, qui veut fuir le monde et pour ça quoi de mieux qu’une forêt de l’Oregon, encore sauvage, encore à l’état primaire, sa tranquillité se retrouve bouleversée quand frappe à sa porte Charlie, une adolescente solitaire, elle est juste terrorisée par ce qu’elle vient de voir dans la forêt.Pourtant cette forêt, elle la connait par cœur, elle vit à sa lisière, elle y a grandi. Après cette rencontre, nous apprenons l’autre nom de la foret de Redwoods : la forêt des disparus car dans le bureau de l’adjointe du shérif, Lauren, les portraits de ces disparus s’accumulent sur le mur, Lauren est obsédée par cette enquête, pourquoi à ce point?

Et à partir de ce moment, je n’ai plus étais là pour personne, j’étais à Redwoods avec Paul, Charlie et Lauren, sur les traces d’un village de pionniers qui s’est effondré au siècle dernier, à chercher les disparus, à fuir l’homme en rouge, à découvrir l’histoire des ancêtres et créateurs de Redwoods, et le plus effrayant, à découvrir les pages d’une lettre écrite par un fils pour sa mère. Tout s’imbrique à la perfection, tout s’enchaine à la perfection : l’histoire, les rebondissements, le passé, le présent, l’enquête…pas de temps morts.

Chaque partie concerne un personnage,elle est écrite à la première personne ce qui rend l’immersion du lecteur totale. Le ressenti des émotions, de la peur, de la douleur est encore plus fort, plus prenant. J’ai eu des angoisses pour Flash, le chien de Paul…en stress dans mon fauteuil.

L’autre personnage principal, c’est cette forêt : fascinante, envoutante, effrayante qui regorgent de mythes et d’histoires. A la fois sombre et en même temps source de vie…Elle m’a fait pensé à plusieurs épisodes de LA série des années 90, X-FILES.

Et pour moi, le petit truc en plus, la bande son du livre, car oui certains auteurs, et Olivier Bal en fait partie, arrive à créer un univers musical autour d’une histoire…et là, il y a du niveau…entre les classiques du Rock de Paul et la playlist de Charlie qui est la même que quand j’étais ado…(ok encore la même que maintenant)…un pur bonheur .

Voilà, le temps d’un weekend, je suis allée en Oregon dans une forêt de Sequoia avec Paul, Charlie et Lauren et j’ai adoré frémir, sursauter, avoir peur, pleurer avec eux…le temps d’un weekend, j’ai été loin de tout et ça m’a fait un bien fou.

BREF…UN GROS GROS COUP DE CŒUR POUR CE LIVRE !!! N’HÉSITEZ PAS UNE SECONDE

MERCI XO ÉDITIONS POUR CETTE SUPER LECTURE

6 réflexions sur “LA FORÊT DES DISPARUS / OLIVIER BAL

  1. ludiwine b dit :

    Il me tentait déjà beaucoup mais maintenant il me faut absolument !!

    Aimé par 1 personne

    1. couriretlire dit :

      je te souhaite le même plaisir de lecture que moi

      Aimé par 1 personne

    1. couriretlire dit :

      Bonne plongée 😘😘

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :