LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

ET LES VIVANTS AUTOUR

 

EDITIONS BELFOND

THRILLER

448 PAGES

DESCRIPTION :

Voilà quatre ans que l’ombre de Jeanne plane sur eux.
Comme s’ils n’avaient plus le droit de vivre pour de vrai tant qu’elle était morte pour de faux.Cela fait quatre ans que la vie de la famille Mercier est en suspens. Quatre ans que l’existence de chacun ne tourne plus qu’autour du corps de Jeanne, vingt-neuf ans. Un corps allongé sur un lit d’hôpital, qui ne donne aucun signe de vie, mais qui est néanmoins bien vivant. Les médecins appellent cela un coma, un état d’éveil non répondant et préconisent, depuis plusieurs mois déjà, l’arrêt des soins. C’est pourquoi, lorsque le professeur Goossens convoque les parents et l’époux de Jeanne pour un entretien, tous redoutent ce qu’ils vont entendre. Ils sont pourtant bien loin d’imaginer ce qui les attend. L’impensable est arrivé. Le dilemme auquel ils sont confrontés est totalement insensé et la famille de Jeanne, en apparence si soudée, commence à se déchirer autour du corps de la jeune femme…

 

Après J e sais pas et Je t’aime, le nouveau thriller de Barbara Abel dissèque à la perfection la psychologie et les émotions en montagnes russes des personnages qui gravitent autour du corps de Jeanne, inerte et si présent à la fois.

Biographie de l’auteur

Née en 1969, Barbara Abel vit à Bruxelles, où elle se consacre à l’écriture. Pour son premier roman, L’Instinct maternel (Le Masque, 2002), elle a reçu le prix du Roman policier du festival de Cognac. Aujourd’hui, ses livres sont adaptés à la télévision, au cinéma, et traduits dans plusieurs langues. Et les vivants autour est son treizième roman.

 

MON AVIS :

Vous allez d’abord faire connaissance avec les parents de Jeanne : Gilbert et Micheline…Un couple assez classique,la soixantaine, lui chef d’entreprise respecté, elle mère de famille dévouée à ses filles. L’un ne croit plus en la possibilité d’un réveil ,l’autre voue sa vie à prendre soin de la jeune endormie.

Puis il y a son mari,Jérôme,  qui essaye de continuer sa vie, sa carrière, hantée par son grand amour à la fois partie et toujours là.

Et Charlotte, sa sœur, qui essaye d’exister dans cette famille,son couple bat de l’aile, son restaurant peine à trouver sa clientèle ,elle voit son plus grand souhait lui échapper petit à petit…

Et là effectivement l’impensable arrive …de cet événement improbable, on en apprend un peu plus sur cette famille et surtout sur leur relation avec Jeanne. Tout n’est pas si idyllique derrière cette façade de famille modèle .

Et à partir de là…le vernis de ce tableau de famille parfaite s’écaille , s’effrite , tombe en miette. Barbara Abel nous balade de révélations en révélations…c’est d’une noirceur, d’un cynisme que je qualifierais de savoureux.

BREF…J’AI ADORÉ MA LECTURE,JE L’AI LITTÉRALEMENT DÉVORÉ EN À PEINE 48h.CE LIVRE MÉLANGE PARFAITEMENT L’ASPECT THRILLER ET RÉFLEXION SUR PLUSIEURS SUJETS DE SOCIÉTÉ TOUT EN FINESSE ET SURTOUT EN PARFAITE INTELLIGENCE.QUAND LA NOIRCEUR EST PARFAITEMENT MAITRISÈE ÇA DONNE DE PUR PÉPITE COMME AUTOUR DES VIVANTS.

MERCI NETGALLEY ET BELFOND POUR CETTE LECTURE SAVOUREUSE

img_4558

 

L4AFFAIRE CLARA MILLER

XO EDITIONS

THRILLER

493 PAGES

 

DESCRIPTION :

Son cadavre est remonté, comme celui d’autres femmes, à la surface de l’eau. Six au total… Là-bas, dans les forêts du New Hampshire, le lieu maudit porte un nom : le lac aux suicidées.

Clara Miller était journaliste. Comme Paul Green, le reporter du Globe qui débarque sur l’affaire. Il avait connu Clara étudiante, et ne croit pas un instant à la thèse du suicide.

Un homme l’intrigue : Mike Stilth, l’immense rock star retranchée à quelques kilomètres de là, à Lost Lakes, dans un manoir transformé en forteresse.

L’artiste y vit entouré d’une poignée de fidèles, dont Joan Harlow, redoutable attachée de presse qui veille sur son intimité et se bat comme une lionne dès que l’empire Stilth est attaqué.

Mais Paul, lui, a tout son temps. Dans sa vieille Ford déglinguée, il tourne inlassablement autour du domaine. Avec cette question : et si, du manoir, la route menait directement au lac ?

Dans un roman choral vertigineux, Olivier Bal déroule le tapis rouge sang de la célébrité. Jusqu’à l’incroyable vérité.

Biographie de l’auteur

Olivier Bal a 41 ans. Romancier, il est l’auteur des Limbes et du Maître des Limbes, diptyque salué par la critique.

 

MON AVIS :

Olivier Bal quitte le monde du fantastique pour rejoindre le monde du thriller /polar mais en gardant son style d’écriture fluide, très immersif qui comme pour les limbes m’a fait plonger dans son histoire…

Direction les années 90, l’intrigue tourne autour de Mike Stilth, super star de la musique, adulé de tous et toutes. Les années 90, c’était l’époque de ces super stars, au statut d’idole, voir de demi dieu…j’ai cru reconnaitre plusieurs d’entre elles dans la description de Mike…surtout un…je vous laisse deviner lequel…

Vous allez me dire alors pourquoi l’affaire Clara Miller, si ce livre nous raconte l’histoire de Mike ? Car Clara est comme beaucoup d’autres une victime collatéral de l’empire de Mike…et Paul  le reporter qui enquête sur cette histoire préfère que l’on mette en avant le nom de la victime plutôt que que ceux de ses bourreaux.(pour cela MERCI Mr Bal)

Alors cette plongée dans les 90 et le star système ? J’ai aimé !! j’ai aimé retrouvé cette époque, j’ai aimé la façon dont est construite l’intrigue avec des allers et retours sur 11 ans entre 1995 et 2006, j’ai aimé l’histoire de Mike de son enfance à sa déchéance .

Pour moi, l’affaire Clara Miller est plus un roman noir ou un polar comme un Michael Connelly. C’est une histoire sombre, une histoire de vengeance, une histoire de plusieurs vies brisées.

BREF…UNE ENTRÉE RÉUSSIE DANS LE MONDE DU ROMAN NOIR POUR OLIVIER BAL, JE PENSE QUE LES LECTEURS QUI ONT CONNU CETTE ÉPOQUE SERONT PEUT ÊTRE PLUS RÉCEPTIFS À L’AMBIANCE ET À L’INTRIGUE . NOSTALGIE QUAND TU NOUS TIENS…

 

MERCI AUX EDITIONX XO POUR CET LECTURE ET A MR BAL POUR LA DÉDICACE

 

LES ENFANTS PERDUS

EDITIONS PRELUDES

ROMAN

448 PAGES

 

DESCRIPTION

Des lettres bouleversantes.
Une jeune femme enfermée.
Un mystère à résoudre.

 

1956. Ivy Jenkins s’apprête à donner naissance à son premier enfant. Mais la société puritaine britannique des années 1950 ne lui permettra pas de profiter de ce bonheur. Abandonnée par son amant, répudiée par sa famille, elle est internée de force à St. Margaret, un couvent pour mères célibataires.  Très rapidement, l’institution la sépare de son bébé.

2017. Samantha Harper, une jeune journaliste, tombe sur  des lettres déchirantes qui révèlent les terribles conditions  de détention d’Ivy Jenkins à St. Margaret. Au fil de ses recherches, elle découvre une série de morts suspectes. Alors que le couvent est sur le point d’être démoli, il ne lui reste plus que quelques heures pour faire éclater la vérité. Avant qu’elle ne soit ensevelie à jamais…

Un premier roman suffocant, inspiré de faits réels, qui mêle avec brio mystère et suspense. Aussi émouvant que dérangeant, Les Enfants perdus de St. Margaret s’est déjà vendu à plus  de 350 000 exemplaires dans le monde.

« On vous garantit des montagnes russes émotionnelles. » My Weekly
« Quelle lecture enchanteresse, déchirante, magnifique-ment écrite et intense ! Ce livre m’a apporté tout ce que j’ai toujours recherché dans un roman, et plus encore. » The Writing Garnet

Biographie de l’auteur

Emily Gunnis a longtemps travaillé pour la télévision avant d’écrire son premier roman. Elle vit aujourd’hui à Brighton.

MON AVIS

 

Je vais être brève : énorme coup de cœur pour cette lecture !!!

Je l’ai adoré, je l’ai dévoré en 24h …j’ai été complétement prise par cette histoire, je voulais absolument connaitre et comprendre la fin et je n’ai pas été dessus ni par le pourquoi ni  par le comment .

Le rythme passé / présent est parfaitement dosé. Le récit dans le passé est particulièrement angoissant et oppressant, surtout qu’il est basé sur des faits réels. L’horreur qu’ont pu vivre ces jeunes mères, déjà pointées du doigt par la société car elles sont enceintes et non mariées, puis réduites à l’esclavage, battues pour signer les papiers pour faire adopter leurs bébés…l’histoire d’Yvy est juste bouleversante.

La quête de Sam pour connaitre la vérité est passionnante !!

La partie thriller n’est pas mise de coté, le suspens est bien là.

BREF ….J’AI TOUT AIMÉ DANS CE LIVRE !! UNE LECTURE QUE JE RECOMMANDE VIVEMENT .

MERCI AUX ÉDITIONS PRELUDES ET NETGALLEY POUR CETTE MAGNIFIQUE LECTURE

img_4558

img_9107

 

 

A moins de vivre dans une grotte, nous coureurs, nous avons tous, au moins entendu une fois, les vertus du yoga dans le running…

Pourquoi ?

  • meilleur connaissance de son corps dans la globalité
  • travaille la mobilité, l’équilibre, la proprioception,
  • travaille sur le placement du souffle
  • minimise le risque de blessure
  • travaille sur la tonicité
  • travaille sur la souplesse
  • trouver les limites de notre corps et les repousser petit à petit

Facile sur le papier…un petit peu moins en réalité….

Car, quand j’ai commencé mes recherches j’ai découvert que le yoga est une discipline composé d’une multitude de yogas différents, de pratiques différentes…trouver un cour dans mon coin de campagne relève de l’exploit…J’avoue que j’ai laissé tomber…

Mais voilà…quelques blessures, les douleurs…l’âge …je me suis repenchée sur la question lors de ma dernière préparation marathon cet été 2019 . Régulièrement, je teste des applications de renforcement musculaire et de plus en plus, ces applications intègrent des séances de yoga…j’ai commencé comme ça …et j’ai une eu une préparation sans catastrophe, sans tendinite…mais pour moi, elle manquait de détails et d’explications sur les positions à prendre.

TRAIN SWEAT EAT

Je reviendrais plus tard sur cette application dans sa globalité, je n’ai pas l’occasion de la tester à fond en ce moment car je suis toujours en pleine préparation de marathon annulée ( 😅 ) et je n’ai ni le temps ni l’énergie de faire ça en plus.

En résumé : c’est l’application créé par Sissy Mua, la coach fitness que j’apprécie le plus…en fait la seule que j’apprécie, je vous mets le lien vers sa chaine youtube : ICI

Elle est ingénieur en chimie de formation, végétarienne…elle partage sa passion du fitness puis de la musculation depuis des années, maintenant elle en vit et a créé avec son compagnon cette application.

Mais son gros avantage, que je pratique au moins 2 à 3 fois par semaine, c’est sa partie yoga : WE FLOW .

WE FLOW

Et là grâce à WE FLOW, nous avons eu ( oui Mr accroche beaucoup aussi), nous avons intégré le yoga à notre routine sportive.

Le yoga enseigné est le : VINYASA YOGA, c’est un enchainement de postures non figées, il faut placer son mouvement dans sa respiration , qui se fait par le nez.

La prof Morgane ( profil Instagram : ICI ) explique très bien les différentes positions, la respiration,elle est très douce, très calme, elle a une voix très apaisante. Sissy réalise le cours en même temps que nous, elle débute aussi ( bon clairement elle progresse plus vite que moi….😂)

Les séances sont très bien organisées, il y a une séance d’échauffement à réaliser avant chaque séance puis en fonction de votre niveau vous avez le choix entre plusieurs niveaux. Les séances arrivent sur l’application progressivement ce qui nous laisse le temps de progresser en même temps que la mise en ligne. A ce jour, nous en sommes au yoga doux.

img_9189

Pour nous débutants, les séances sont très accessibles, Morgane répète régulièrement qu’il ne faut pas forcer, écouter son corps, faire des mouvements doux, elle propose des alternatives pour certaines positions ou la possibilité de s’aider avec des briques de yoga ou des sangles.

Au bout d’un mois, on observe déjà nos progrès ,nous avons gagné en souplesse, les récupérations post run et surtout sorties longues sont plus rapides. En courant, j’ai la sensation de mieux placer ma respiration, j’en suis à un deux de préparation marathon au moment où j’écris cet article, je n’ai pas de bobos en cours, pas de douleurs…mais plus de marathon…je vais finir par m’y faire désolée…

Après nos séances, on est très zen…parfois à la limite de l’endormissement sur la position de repos à la fin de la séance.

BREF…L’ESSENTIEL DANS LE SPORT C’EST TOUJOURS DE TROUVER LA PRATIQUE LA PLUS ADAPTÉE À SON MODE DE VIE, À SON NIVEAU…WE FLOW NOUS PERMET DE SUIVRE DES COURS QUAND ON VEUT ET OÙ ON VEUT.

 

AU SOLEIL REDOUTE

432 PAGES

PRESSES DE LA CITE

DESCRIPTION  :

Le nouveau roman de Michel Bussi : un huis clos à ciel ouvert, orchestré de main de maître.

Au cœur des Marquises, l’archipel le plus isolé du monde, où planent les âmes de Brel et de Gauguin, cinq lectrices participent à un atelier d’écriture animé par un célèbre auteur de best-sellers.
Le rêve de leur vie serait-il, pour chacune d’elles, à portée de main ?
Au plus profond de la forêt tropicale,
d’étranges statues veillent, l’ombre d’un tatoueur rôde.
Et plein soleil dans les eaux bleues du Pacifique,
une disparition transforme le séjour en jeu… meurtrier ?
Enfer ou paradis ? Hiva Oa devient le théâtre de tous les soupçons, de toutes les manipulations, où chacun peut mentir… et mourir.
Yann, flic déboussolé, et Maïma, ado futée, trouveront-ils lequel des hôtes de la pension Au soleil redouté… est venu pour tuer ?

Biographie de l’auteur

Professeur de géographie à l’université de Rouen, Michel Bussi est le 2e auteur français le plus lu en 2019 (Palmarès Le Figaro: GFK). Il est l’auteur aux Presses de la Cité de Nymphéas noirs, polar français le plus primé en 2011 (Prix Polar Michel Lebrun, Grand Prix Gustave Flaubert, Prix Polar méditerranéen, Prix des lecteurs du festival Polar de Cognac, Prix Goutte de Sang d’encre de Vienne, 2011…), Un avion sans elle (Prix Maison de la Presse et Prix du Roman populaire, 2012), Ne lâche pas ma main (Prix du roman insulaire, 2013), N’oublier jamais (2014), Gravé dans le sable (2014), Maman a tort (2015), Le temps est assassin (2016), On la trouvait plutôt jolie (2017), T’en souviens-tu, mon Anaïs ? (Pocket, 2018), J’ai dû rêver trop fort (2019) et Tout ce qui est sur terre doit périr (Pocket, 2019), Au soleil redouté (2020).
Ses ouvrages sont traduits dans trente-cinq pays et les droits de ses romans ont été vendus pour étre adaptés. Ses romans font l’objet de séries à succès : Maman a tort en 2018 et, en 2019, Un avion sans elle et Le temps est assassin.

 

MON AVIS

 

Comme beaucoup en ce moment, j’ai besoin de soleil, de vent chaud et d’eau turquoise…Merci Michel Bussi de m’avoir offert tout cela dans ce livre avec une enquête en mode vintage, à la Agatha Christie, en prime.

Car oui la comparaison au dix petits nègres ( lui même la fait dans le livre), se fait assez facilement…une ile, des disparitions successives et mystérieuses…le soleil et les Marquises en plus.

Mais dans le soleil redouté, l’intrigue tourne autour du livre, de l’écrivain, du milieu littéraire, des lecteurs, des maisons d’éditions (gros coup de coup pour l’éditrice que j’ai adoré !!)…beaucoup d’ironie, d’humour noir, des petites pics…de questionnement sur la place de chacun dans ce monde pas si merveilleux de la littérature .

Bref un bon roman de Michel Bussi, qui a fait le job de me distraire, de me dépayser de me faire rire, de me faire voyager.

BREF…SI COMME MOI L’HIVER VOUS PÈSE, CE ROMAN EST VRAIMENT MULTIFONCTION ET JE TROUVE QU’IL AURA AUSSI L’AVANTAGE DE PLAIRE AU PLUS GRAND NOMBRE, CAR ON EST SUR UN THRILLER PRENANT PAR SON INTRIGUE MAIS SOFT . ET PARFOIS LE SOFT,MÊME DANS LE THRILLER ÇA FAIT DU BIEN!!

MERCI NETGALLEY ET AUX ÉDITIONS PRESSE DE LA CITE POUR CETTE LECTURE

img_4558

 

img_9380

Depuis l’annulation du semi marathon de Paris la semaine dernière, les coureurs du marathon n’avaient déjà plus trop d’espoir…hier la décision est tombée…il est reporté…

Loin de moi l’idée, voir l’envie, d’alimenter la polémique du pourquoi ou du comment, justifié ou pas,pourquoi le foot est épargné ?…. En tant que Français nous allons râler quoi qu’il arrive !!

…Ou la santé des coureurs est plus importante que celle d’un supporter de foot ? 🤔Finalement, je ne peux pas m’en empêcher … sincèrement , si j’étais supporter , je me poserais des questions !!!

Aujourd’hui, je pense surtout à ceux dont c’était le premier marathon, leur objectif de l’année voir bien plus, c’est aussi souvent un objectif de vie…un premier marathon ça  n’est pas rien, tant sur le plan sportif que personnel…vraiment je suis de tout cœur avec vous, je sais qu’il va être difficile d’accepter ça…mais malgré tout, à un moment, il va falloir repartir…

Pour ceux qui ne l’ont pas encore écouté , je vous mets le lien vers le podcast dans la tête d’un coureur, qui a été enregistré suite à l’annulation du semi marathon de Paris…tout est dit : ICI

Et moi dans tout ça ? Aujourd’hui, je suis dans l’administratif et les assurances, car oui un marathon c’est aussi un investissement financier ( hôtel + train)…à l’heure où je vous écrit…personne ne sait car les circonstances sont inédites donc…wait and see 🤞🏻. Dire que j’ai voulu être écolo en prenant le train plutôt que la voiture…bref…

Et la suite…tout n’est pas évident car il y a la théorie et la pratique…dans mon cas, nous sommes deux à pratiquer du sport et nos objectifs, nos planning ne sont pas les mêmes…

Mon plan à moi c’était le marathon de Paris et me  foutre un peu la paix…reprendre une routine de renforcement musculaire pour être au top au marathon d »Amiens qui aura lieu en Avril 2021. Donc plusieurs choix s’offre à moi :

  • le 5/04 marathon maison sans pression, pour le fun, mon objectif n’étant pas un chrono..
  • finir la préparation, ne pas faire de marathon maison et poursuivre mes plans
  • participer au report en octobre puis récupération pour reprendre une préparation en janvier pour Amiens…

Le soucis, et que beaucoup vont rencontrer, c’est si comme mon amoureux, vous avez une saison bien chargée en compétition et que le 18/10 vous aurez envie de tout sauf de faire un marathon…de mémoire son dernier dossard est une semaine avant.

Et là j’espère que l’organisation marathon de Paris va nous proposer des remboursements de dossards et non pas un simple report.

Pas simple de concilier : sport, vie de famille et professionnelle…

BREF …NOUS SOMMES 65 000 COUREURS DU MARATHON DE PARIS ET DES MILLIERS SUPPLÉMENTAIRE À VIVRE LA MÊME CHOSE PARTOUT DANS LE MONDE…NOUS ICI,ON VA PRENDRE LE TEMPS DE LA RÉFLEXION…FAIRE NOTRE SORTIE LONGUE CE WEEKEND …ON EN REPARLE TRÈS VITE…

ET VOUS VOUS GÉREZ COMMENT? 

img_9185

SYNOPSIS

Après le meurtre de leur père dans d’étranges circonstances, les frères et sœurs Locke emménagent avec leur mère à Keyhouse, leur maison ancestrale, où ils découvrent des clés magiques potentiellement liées à la mort de leur père. Alors que les enfants Locke explorent les pouvoirs uniques de ces clés, un mystérieux démon s’éveille et ne reculera devant rien pour les leur voler.

MON AVIS

LOCKE AND KEYS est une adaptation d’un Comics écrit par Joe Hill ( oui le fils de Stephen King). Que je n’ai pas lu…je précise.

J’ai une passion depuis toujours pour les maisons hantées : la maison de la famille Adams, la maison hantée de Disney, the Hauting of Hill House, murder house de AHS…bref dès qu’il y a un film / série avec une maison hantée : je suis joie !!

Rien à redire sur Keyhouse, une maison isolée dans un vaste domaine avec son propre cimetière ( j’adore) qui donne sur des falaises face à la mer …elle est immense, pleine de secrets forcément…de fantômes c’est évident…la maison ne m’a pas déçu …mais uniquement physiquement, elle manque cruellement d’âme…ce n’est pas un personnage à part entière…il m’a manqué des explications, son histoire…

Les effets spéciaux sont réussis, les décors aussi …le budget y est.

MAIS …c’est trop adolescent pour moi…trop soft…plus les épisodes défilent et plus j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire…la mère est complétement à l’ouest…traumatisée ok, mais de là à laisser trainer son gamin de neuf seul, d’ailleurs il a pas école lui à un moment?Et il m’a vite taper sur le système…en ce qui concerne les plus grands, on est dans le teenage movie avec tous les clichés possible et imaginable !!! Les enfants d’ailleurs intègrent avec une grande, trop grande, facilité que la maison est hantée…à peine un petit questionnement.

Moi, qui adore enchainer les épisodes, là j’ai du me forcer…même mon ado à lâcher l’affaire…

BREF…UNE SAISON 2? NON MERCI…SAUF SI ELLE PREND UN TOURNANT PLUS ADULTE…MAIS VU LA LIGNE DIRECTRICE DE NETFLIX EN CE MOMENT…C’EST PAS GAGNÉ