LIRE ET COURIR

Du sport , de la lecture et un peu plus encore…

On peut dire que je n’ai pas vu ce mois de septembre passé !! Beaucoup de lectures, cinéma, reprise doucement mais surement des séries…nouvelle routine sportive et surtout début de l’automne …la meilleure saison du monde, toujours trop courte à mon gout, comme chaque année, je compte bien en profiter un maximum. Sans oublier le retour du challenge : l’automne du king !!!

LES LIVRES

Petite nouveauté …j’ai ajouté dans le menu livre…le bac français 2021…Et oui, cette année mon fils passe le bac français et j’ai décidé de l’accompagner dans ses lectures et d’en parler ici également.

LES SÉRIES :

LE CINÉMA :

LE SPORT :

Vu que ma tendinite du moyen fessier à décider de contrarier mes projets de reprise du running…changement de cap, la bonne nouvelle c’est que probablement une nouvelle paire de semelles orthopédiques devraient faire l’affaire…note pour plus tard, bien penser à renouveler mes semelles tous les ans !!! Mais en attendant…je cours une à deux fois par semaine, lentement et pas plus de 5/6 KM…Yoga tous les matins avec TRAIN SWEAT EAT pour étirer en douceur tous les jours ce foutu tendon…et grande première …je suis dans un club de natation pour perfectionnement, j’y vais le midi deux fois par semaine…un mois que je tiens cette routine, j’ai un peu de mal à y intégrer du renforcement pour le moment, mais je préfère y aller progressivement…espérons que tout ça me redonne un corps plus solide.

L’AUTOMNE DU KING :

Cette année, je ne prépare pas de pile à lire , j’y vais au feeling en plus on a le droit aux séries et films cette année.

Pour plus d’infos, je vous renvoie vers la page du blog de tom books : ICI

BREF…PLACE À HALLOWEEN !!!

Catégories : Non classé

RÉSUMÉ :

Le phénomène du thriller chinois.

18 avril 1984. Une série de meurtres inexpliqués dans la ville de Chengdu incite la police à mettre sur pied une unité spéciale. Parmi ses membres, Zheng Haoming, un flic d’élite, et Pei Tao, major de l’académie de police. Échouant à trouver le coupable, l’unité est dissoute.
Vingt-deux ans plus tard, Zheng est toujours obsédé par cette affaire. Mais, au moment où il pense enfin tenir un indice majeur, il est assassiné. L’unité spéciale renaît alors de ses cendres. C’est le début d’un jeu du chat et de la souris avec un serial killer aussi intelligent qu’insaisissable.


Une ambiance à la Seven, un tueur digne de Usual Suspect  : si l’auteur emprunte toutes les figures traditionnelles du thriller, c’est pour mieux les subvertir et déjouer nos conclusions trop hâtives. Il nous offre, en outre, un portrait de la société chinoise inattendu et passionnant.

MON AVIS :

J’adore découvrir des thrillers venus d’autres pays, l’ambiance est toujours très différente en fonction de où se situe l’action. Comme pour beaucoup d’endroits, la spécificité et la difficulté du thriller asiatique, se situe sur les prénoms…il y a un petit temps d’adaptation, car c’est un peu difficile de savoir si on a à faire à un homme ou une femme dans les premiers instants . Heureusement Harper Collins a pensé à mettre un petit récap des personnages principaux en début d’ouvrage.

Par contre, ne vous attendez pas à retrouver la Chine via sa culture ou ses traditions, Zhou Haohui explore plus son fonctionnement sociétale,les disparités sociales et le fonctionnement de la police.

Un fois plongée dans l’histoire, je n’ai pu qu’être conquise…ce thriller est parfaitement ficelé, une belle histoire de vengeance comme je les adore, il n’y a ni bons ni méchants, juste un début en 1984, une fin…je vous laisse découvrir tous les tenants et les aboutissants…une histoire basée uniquement sur l’enquête, les témoins, les preuves…un peu à l’ancienne et ça fait du bien.

BREF…C’EST TOUJOURS UNE BONNE IDÉE DE SORTIR DE SES HABITUDES DE LECTRICE

MERCI HARPER COLLINS POUR CETTE LECTURE

RÉSUMÉ :

Une plongée dans un monde où chacun doit affronter ses démons. 

«  Est-ce que tu aimes ?  » clame le site sous la photo d’un cadavre mutilé.


Sur le Dark Web, il existe des espaces interdits au commun des mortels où les voyeurs de la pire espèce assouvissent leurs pulsions. 
Estel Rochand a été écartée de la police à la suite d’une terrible bavure qui a causé la mort d’une innocente. Sa vie est en miettes, son couple à la dérive. Désormais garde du corps de seconde zone, cette ancienne championne de boxe se fraie un chemin dans l’existence comme elle l’a toujours fait  : à coups de poing. Prise dans un engrenage infernal, Estel a de plus en plus de mal à contrôler ses accès de violence.


Quentin Falconnier, policier spécialisé en cybercriminalité, enquête sur un site du Dark Web, qui propose des vidéos de torture et de mise à mort en direct. Qui peut bien se cacher derrière cette «  red room  » appelée  La Saignée,  diffusant des meurtres à la perversité absolue ? Le jeune homme se lance corps et âme dans cette nouvelle croisade  : découvrir l’identité du coupable derrière le masque du bourreau, et l’arrêter. Coûte que coûte.


Un terrible compte à rebours a commencé.

MON AVIS :

Le Dark Web, la violence envers les femmes…version Cédric Sire…forcément, le lecteur sait qu’il va sortir de sa zone de confort, je préfère donc prévenir : pour les âmes sensibles, il vaut mieux s’abstenir . Pour les autres, on a un encore un très bon cru de Cédric Sire.

Une fois de plus, il fait ce qu’il sait faire de mieux…des personnages forts qui ne peuvent que vous marquer de part leur complexité, leur passé, leur choix…que ce soit du coté des victimes, que celui des bourreaux. La conception de toutes ces vies qui défilent au fur et à mesure des pages est fascinante.

A cela vous ajoutez, une enquête…mais une enquête tellement sombre qu’il a urgence à mettre fin à cette « red room »…De pages en pages, elle s’accélère, les rebondissements s’enchainent, ils vont vous empêcher de reposer ce livre, ils vont vous mettre en apnée.

Cerise sur le gâteau, un jeu passé / présent parfaitement maitrisé qui ajoute de la profondeur au récit, une empathie vis à vis des personnages et qui amène parfaitement une fin surprenante.

BREF…on ne ressort jamais parfaitement indemne d’un livre de Cédric Sire, celui-ci ne fait pas exception …UNE BELLE RÉUSSITE UNE FOIS DE PLUS !!

MERCI NETGALLEY ET LES ÉDITIONS FAYARD POUR CETTE LECTURE

RÉSUMÉ :

Neuf personnes qui ne se connaissent pas sont réunies dans un centre de remise en forme pendant 10 jours, certains pour perdre du poids, d’autres pour prendre du repos. Chacun est prêt à se donner à fond pour atteindre son but, mais tout va devenir beaucoup plus compliqué que prévu…

MON AVIS :

⚠️ le sujet principal est le deuil, et là plus précisément le deuil de l’enfant….donc si le sujet est trop sensible, je préfère que vous le sachiez⚠️

J’avais beaucoup aimé le livre : Neuf parfaits étrangers de Liane Moriarty , et il faut avouer que la bande annonce avec ce casting cinq étoiles m’a donné terriblement envie de regarder cette série.

Pour le coup,contrairement à d’habitude, je crois que je préfère la série au livre, tellement les acteurs sont bons et ont su donner vie aux personnages et ont su porter leurs histoires avec tellement d’émotions et de talents, je pense en particulier aux acteurs qui incarnent la famille Marconi….il y a vraiment des scènes qui vous prennent à la gorge…tellement intenses.

Nicole Kidman est parfaite dans le rôle de l’énigmatique Masha…parfaite.

Il y a certes quelques longueurs par moment…

Tout est assez minutieux dans cette série,très est très travaillé, en plus du casting, le lieu du tournage ( Australie), le décor, les paysages, les plans séquences ( notamment ceux sur les smoothies ). Rien n’est laissé au hasard.

La critique sur les stages de développement personnels n’est pas une chose facile, car la situation des personnes qui se lancent dedans l’est rarement. ET surtout, malheureusement, les charlatans sont légions…alors pourquoi ces neufs parfaits étrangers se retrouvent là ici et maintenant à Tranquillum?

BREF…UNE MINI SÉRIE DE QUALITÉ A VOIR…MÊME SI VOUS AVEZ LU LE LIVRE !!!

RÉSUMÉ :

Les Promises, ce sont ces grandes Dames du Reich, belles et insouciantes, qui se réunissent chaque après-midi à l’hôtel Adlon de Berlin, pour bavarder et boire du Champagne, alors que l’Europe, à la veille de la Seconde Guerre Mondiale, est au bord d’imploser.
Ce sont aussi les victimes d’un tueur mystérieux, qui les surprend au bord de la Sprée ou près des lacs, les soumettant à d’horribles mutilations… 

Les Promises, ce sont ces grandes Dames du Reich, belles et insouciantes, qui se réunissent chaque après-midi à l’hôtel Adlon de Berlin, pour bavarder et boire du Champagne, alors que l’Europe, à la veille de la Seconde Guerre Mondiale, est au bord d’imploser.
Ce sont aussi les victimes d’un tueur mystérieux, qui les surprend au bord de la Sprée ou près des lacs, les soumettant à d’horribles mutilations… 


Dans un Berlin incandescent, frémissant comme le cratère d’un volcan, trois êtres singuliers vont s’atteler à l’enquête. Simon Kraus, psychanalyste surdoué, gigolo sur les bords, toujours prêt à faire chanter ses patientes. Franz Beewen, colosse de la Gestapo, brutal et sans pitié, parti en guerre contre le monde. Mina von Hassel, riche héritière et psychiatre dévouée s’efforçant de sauver les oubliés de Reich.
Ces enquêteurs que tout oppose vont suivre les traces du Monstre et découvrir une vérité stupéfiante. Le Mal n’est pas toujours là où on l’attend.

MON AVIS :

Un thriller historique mais pas que …

Car le moment qu’a choisi Grangé pour situer son action n’est pas anodin, le récit commence à peine quelques jours avant le début de la seconde guerre mondiale. Berlin est déjà plus que sous tension, chaque Berlinois savourent les derniers moments de paix relative, d’autres redoutent le début des hostilités pendant que certains n’attendent que l’opportunité de se venger de leurs anciens ennemis de tranchées.

J’ai adoré la partie historique, Grangé aborde tellement d’aspects de cette période : les soldats traumatisés de la première guerre mondiale tassés dans des hôpitaux psychiatriques inhumains, les gueules cassés, la traque du peuple juif, des homosexuels, le contrôle des médias, de la culture, l’organisation des troupes nazis., le fonctionnement de la société mondaine berlinoise…vraiment sur le plan historique c’est extrêmement riche. Avec tout ce contexte très détaillé, l’immersion est totale…on ressent la peur la tension de Berlin prête à basculer.La mort est présente à chaque coin de rue.

Grangé a fait très fort aussi sur ses personnages, car il nous offre 3 anti-héros…déjà ils sont tous les 3 allemands…Franz, rêve de venger son père qui a perdu l’esprit suite au combat dans les tranchées, la violence est son quotidien, il ne remet pas en question les ordres du Reich. Mina, psychiatre alcoolique qui essaye de sauver ses patients d’une extermination programmée et Simon, , le psychanalyste, le truant, l’égoïste qui se soucie avant tout de lui et de personne d’autre. Ce trio fonctionne à merveille alors qu’ils n’avaient rien en commun. Leur évolution au fil de l’enquête est très touchante et au final, je me suis beaucoup attachée à eux.

En ce qui concerne la partie thriller en elle même, je l’ai trouvé un peu longue…mais en même temps, Grangé n’avait pas tellement le choix, il a a voulu mettre tellement de ce qu’était Berlin à cette époque qu’il a mené ses enquêteurs sur plusieurs fausses pistes et plusieurs rebondissements, qui sont tous prétextes à mettre en avant des réalités historiques. Mais parfois trop de rebondissements tuent le rebondissement. Mais l’essentiel de l’intrique reste passionnante.

BREF…GRANGÉ A SU MÊLÉ L’HORREUR DES CRIMES EN SÉRIES À L’HORREUR HISTORIQUE, UN THRILLER TRÈS RÉUSSI.

RÉSUMÉ :

L’histoire de Paul Atreides, jeune homme aussi doué que brillant, voué à connaître un destin hors du commun qui le dépasse totalement. Car s’il veut préserver l’avenir de sa famille et de son peuple, il devra se rendre sur la planète la plus dangereuse de l’univers – la seule à même de fournir la ressource la plus précieuse au monde, capable de décupler la puissance de l’humanité. Tandis que des forces maléfiques se disputent le contrôle de cette planète, seuls ceux qui parviennent à dominer leur peur pourront survivre…

MON AVIS :

Un best seller iconique qui traversent les décennies …

Un réalisateur qui n’a plus rien à prouver…

Un compositeur de talent…

Un casting cinq étoiles haut de gamme…

J’avais mis la barre de mes attentes très haute, j’y suis allée non sans une certaine appréhension…et je suis ressortie de la salle …amoureuse, émerveillée, subjuguée, fascinée par ce film…Je suis tombée dans une faille spacio-temporelle, les 2h30 sont passées à la vitesse de la lumière, j’ai vécu dans un autre monde.

Il n’est jamais facile de proposer un film de présentation d’un univers de science-fiction, il y a les différentes planètes, les différents peuples, l’histoire doit expliquer les liens entre eux puis les liens entre les personnages. Dans ce film, tout est fluide, pas une seconde je me suis sentie perdue. Les liens entre les personnages sont forts, merveilleusement interprétés, c’est simple je les adore …tous…les bons comme les méchants…le casting est impeccable !!! Les thèmes sont multiples : famille, politique, trahison, prophétie,mysticisme, écologie, colonisation…je dois en oublier.

Premier film pour moi avec le phénomène T.Chalamey…ok j’ai compris l’engouement autour de cet acteur, il est incroyable de charisme. La relation mère / fils avec R.Fergusson fonctionne à 2000%, en tant que mère d’un ado, j’étais en parfaite symbiose avec le personnage de Lady Jessica.

La bande son est I.N.C.R.O.Y.A.B.L.E !!! Hanz Zimmer s’est surpassé !! Elle est un personnage à part entière, elle m’a fait frissonner, m’a prise au tripes, à la gorge.

Les visuels…là j’ai vraiment pas les mots…c’est sublime, IL FAUT ALLER LE VOIR AU CINÉMA !!!Ce film est fait pour le cinéma, il est l’incarnation de tout ce que j’aime au cinéma. Je sais que le prix des places de cinéma n’est pas donné …mais là ça les vaut tellement !!!

BREF…FONCEZ LE VOIR !!! PRÉPARER VOUS A LA FRUSTRATION CAR IL Y A UNE SUITE…IL VA FALLOIR ATTENDRE …

J’ai immédiatement acheter les deux premiers tomes en sortant du cinéma…il faut absolument que je découvre cette saga mythique en livre .

RÉSUMÉ :

 » Tu n’es pas seule à chercher « …
Ce mot anonyme laissé sur son paillasson est plus qu’un appel : un électrochoc. Cette fois, l’inspectrice Grace Campbell le sait, elle n’a pas le choix. Elle doit ouvrir la porte blindée du cabinet situé au fond de son appartement. Et accepter de se confronter au secret qui la hante depuis tant d’années…

Des confins de la campagne écossaise aux profondeurs de la Forêt-noire où prend vie le conte le plus glaçant de notre enfance, jamais Grace n’aurait pu imaginer monter dans ce train surgi de nulle part et affronter le Passager sans visage…

Avec ce thriller au suspense angoissant, Nicolas Beuglet nous plonge dans les perversions les plus terribles de nos sociétés. Et, au passage, nous interroge : et si parmi les puissants qui régissent le monde se cachaient aussi des monstres sans visage ?

Un train, un passager sans visage, une organisation terrifiante

MON AVIS :

Dans le dernier message, nous laissions Grace devant une porte ( LE DERNIER MESSAGE )…mais qui avait il derrière cette porte ? C’est là que commence directement la nouvelle aventure de Grace Campbell. Je ne peux que vous conseiller de lire le dernier message avant, votre lecture n’en sera que meilleure, mais si vous n’avez pas le temps, l’histoire est compréhensible telle quelle.

Un livre écrit par Nicolas Beuglet, c’est une histoire qui file à grande vitesse, de l’actions, beaucoup d’actions, des rebondissements, le lecteur a à peine le temps de reprendre son souffle. Avec ce roman, il nous offre une quête de vérité, de vengeance, de justice à travers l’Europe . Son style est toujours aussi addictif. J’aime beaucoup Grace, cette héroïne qui n’a rien d’une surhumaine mais qui se retrouve dans des situations extrêmes tant sur le plan physique que émotionnel.

Comme toujours, cette histoire est écrit sur un fond d’histoire vraie, tout y est référencé à la fin du livre. Je ne vais évidement rien vous révéler, cette affaire là en particulier qui a eu lieu en Allemagne, entre 20 et 30 ans, je n’en avait jamais entendu parlé, mais ces théories nauséabondes ont malheureusement eu un écho en France il y a plusieurs décennies…Ames sensibles faites attention à vous, on est sur de l’abject.

J’ai juste tiqué sur un passage, qui en temps normal ne m’aurait pas dérangé…mais voilà Nicolas Beuglet a écrit une nouvelle : ça n’arrivera pas , nouvelle parue juste avant le début de la campagne de vaccination qui m’avait sincèrement blessée en tant que soignante , et dans ce livre il y a un passage qui m’a rappelé des théories conspirationnistes que j’ai trop entendu ces derniers mois…cela reste mon ressenti, peut être à tord ou pas ? Après tout c’est son droit…

Malgré tout je décide de rester sur la partie fiction que j’ai adoré, un rebondissement final qui promet un troisième tome détonnant .

BREF…vivement l’année prochaine !!!

PS : Nicolas Beuglet si tu passes par là…je suis ouverte à toute discussion concernant ce passage

MERCI XO EDITIONS POUR CETTE LECTURE

RÉSUMÉ :

Shang-Chi va devoir affronter un passé qu’il pensait avoir laissé derrière lui lorsqu’il est pris dans la toile de la mystérieuse organisation des dix anneaux.

MON AVIS :

Je suis toujours aussi émue de pouvoir voir un Marvel au cinéma…que ça m’avait manqué…#traumatiseeparlafermeturedescinémas

Pour rappel, nous sommes dans la phase 4 du MCU, phase complétement désorganisée à cause du COVID…il est donc sorti entre Black Widow et Eternals. Pour ceux qui se posent la question, on peut aisément le voir sans connaitre l’histoire du MCU, il y a une référence à Iron Man et une autre à Dr Strange,mais qui ne gênent en rien la compréhension de l’histoire.Si vous avez des enfants assez jeunes, sachez que pas mal de dialogues dont en chinois donc sous titrés.

Shang chi, c’est un film d’introduction, une « origine story » comme je les adore, un parcours initiatique d’un homme tiraillé entre sa famille, ses aspirations, et ses valeurs. Assez classique comme scénario, car oui le scénario est assez commun, sans grandes surprises, vous n’allez pas être bluffer par un retournement de situation improbable. Il y a aussi quelques facilités scénaristiques.

Les personnages sont intéressants et brillamment interprétés.Le film se déroule sous un schéma de passé / présent afin de bien explorer cette histoire familiale hors du commun. Plus on en apprend sur les personnages, plus on les aime. Mention spécial pour le personnage de Katy. Un bon Marvel se reconnait à la hauteur de son « méchant » et surtout à sa complexité, sur ce plan là, je n’ai pas été déçu.

Ce qui va vous bluffez c’est l’esthétisme impeccable de ce film, la beauté et la chorégraphie des combats, les effets spéciaux spectaculaires et féériques.

Pour les joueurs de jeux vidéos, la dernière partie qui se passent dans le village natale de la mère de Shang Chi va vous rappeler un peu Zelda, Breath of the wild.

Pour info, il y a deux scènes post générique .

BREF…UNE BELLE INTRODUCTION POUR CE NOUVEAU PERSONNAGE, SHANG CHI A UNE VRAIE PLACE DANS CETTE NOUVELLE PHASE DU MCU PRES DE DR STRANGE ET DU RESTE DES AVENGERS.

RÉSUMÉ :

Fils d’un charpentier installé dans une petite ville de province, Julien Sorel rêve d’autres horizons. Tour à tour précepteur, séminariste et secrétaire, le jeune homme s’élève peu à peu dans la société et découvre l’ardeur de passions défendues. Parcouru d’élans contradictoires, il suit un itinéraire semé d’embûches, qui ne saurait le mener qu’au drame. En dotant son personnage ambitieux et rebelle d’une âme romanesque, Stendhal transforme un récit d’apprentissage en véritable tragédie moderne.

MON AVIS :

Sincèrement, sans le bac français de mon fils, je n’aurais pas lu ce livre…mais voilà, j’ai voulu le soutenir dans « cette épreuve » et l’aider si besoin, donc je me suis lancée dans cette lecture….et comment vous dire que ce fut long et laborieux…

Je n’ai rien aimé, ni le style, ni l’histoire, ni les personnages…je comprends mieux pourquoi j’ai vu mon fils lever les yeux au ciel cet été durant sa lecture.Je pensais qu’il grossissait un peu le trait, finalement j’ai été pire que lui…et encore plus critique…

J’ai trouvé Julien assez suffisant voir prétentieux, Mme de rénal une gourde sans cervelle, Mathilde j’en parle même pas…Ah ça il n’y a pas de quoi choquer les jeunes âmes…point de sexe et de passion dans ce livre, tellement sous entendu qu’elle en devient inexistante…des décisions qui n’ont ni queue ni tête …

Que l’on doive enseigner « les classiques » …admettons, (à noter que ma propre mère a passé son bac français avec ce livre )…lire un roman d’initiation…c’est évident pour le bac…mais pourquoi leur faire commencer l’année avec un pavé de 600 pages écrit en 1830 chiant comme la pluie ??? N’y a-t- il aucun roman dans ce style écrit plus récemment ? Plus contemporain qui parlerait plus à nos ados de 2021 ?

J’espère que le livre suivant sera plus stimulant pour mon ado et moi….

Mais si tu n’as pas le temps, ni l’envie de te farcir ce pavé, je te conseille les vidéos de Amélie, bac de Français, elles sont idéales pour les parents et également pour les étudiants pour se rappeler les grandes lignes…évidement après avoir lu le livre.

BREF…MON FILS PASSE SON BAC FRANÇAISET JE LUI AI PROMIS DE LIRE LES LIVRES AVEC LUI

RÉSUMÉ :

Puisant dans l’atmosphère envoûtante du Vieux Sud, Lisa Sandlin tisse un premier roman noir tendu, poétique, habité de personnages aussi complexes qu’émouvants. Une pépite récompensée par le Dashiell Hammett Prize et le Shamus Award, les plus hautes distinctions de la littérature suspense américaine.

Après quatorze ans passés derrière les barreaux pour avoir mis en pièces l’un de ses deux violeurs, Delpha Wade retrouve enfin le chemin de la liberté. Mais rien ni personne n’attend une ex-taularde, a fortiori en 1973, dans une petite ville du fin fond du Texas.
Le bureau du privé Tom Phelan, un Cajun débonnaire en reconversion professionnelle, est un point de chute inespéré pour Delpha. Avec sa discrétion et son sérieux, la jeune femme devient vite une secrétaire indispensable au détective néophyte.
Ensemble, ils parcourent le bayou pour traquer les fugueurs, les menteurs, les maris infidèles, réparer les âmes cabossées, soigner les laissés-pour-compte. Un duo de choc, détonnant et pourtant complémentaire.
Mais sous la carapace, un feu gronde en Delpha, le besoin dévorant de se venger de son second violeur qui court toujours. Un homme dont elle est convaincue qu’il est là, tout proche. Et qu’il la guette…

MON AVIS :

Les samaritains du bayou, porte bien son nom, Delpha et Phelan, un duo improbable qui aident leurs prochains à travers leurs enquêtes.

Des bouts de vies, des histoires, des familles qui s’enchainent au fil des pages, comme un témoignage de la vie des Bayous. Effectivement, le tout de façon assez poétique qui finalement en fait plus un roman de littérature noire plus qu’un thriller ou un policier.

On ne peut qu’être touché par l’histoire de Delpha, 14ans de prison pour la légitime défense…les années 70…; Sa reconstruction courageuse, dans un monde et une époque où rien ne s’y prête .

BREF…UN BEAU ROMAN NOIR

MERCI NETGALLEY ET LES ÉDITIONS BELFOND POUR CETTE LECTURE